La comptabilité des auto-entrepreneurs

Les obligations et documents comptables de l’auto-entrepreneur

Les obligations et documents comptables de l’auto-entrepreneur sont allégés de par son régime. Il n’en est pas moins qu’il y a certaines contraintes à respecter dans la comptabilité des auto-entrepreneurs pour être en règle vis-à-vis de l’administration fiscale. Pour vous aider à connaître et respecter ces dernières, voici un article complet de vos devoirs vis-à-vis de ces documents et justificatifs.

Sommaire

  1. Le livre des recettes des auto-entrepreneurs
  2. Conserver ses justificatifs en tant qu’auto-entrepreneur
  3. Les contrats incitatifs

Le livre des recettes des auto-entrepreneurs

Qu’est-ce que le livre des recettes ?

Le livre des recettes est un document comptable de l’auto-entrepreneur. Obligatoire, il permet à ce dernier et à l’administration fiscale d’avoir un état des lieux de ses rentrées d’argent ainsi que des justificatifs qui leur sont liés. Rassurez-vous, l’obligation liée à ce document comptable n’est pas si contraignante en comparaison avec la tenue d’un Grand livre ou d’un livre journal, comme y sont soumis les régimes au réel. Mais c’est néanmoins un document indispensable qui nécessite une certaine rigueur, surtout lorsque l’on a beaucoup de factures à renseigner.

Qui doit tenir un livre des recettes ?

Seuls les auto-entrepreneurs et les entrepreneurs au régime micro-BNC ou micro-BIC doivent tenir un livre des recettes, les autres régimes ayant des obligations et documents comptables plus contraignants. Pour rappel, une auto-entreprise est une entreprise individuelle qui ne doit pas dépasser le seuil de 72 600 € de chiffre d’affaires (entreprise libérale ou de services).

Avec cette contrainte viennent également des avantages pour les auto-entrepreneurs, comme des cotisations sociales amoindries, un abattement forfaitaire pour les charges professionnelles (qui n’est avantageux que pour certains) et le choix de son mode de prélèvement des impôts : à la source ou le versement libératoire de l’impôt sur le revenu.

Que contient le livre des recettes ?

Le livre des recettes est un document finalement assez simple, qui se présente sous la forme d’un tableau contenant les informations suivantes :

  • La date de réception de la recette sur le compte bancaire ;
  • La référence du document justificatif ;
  • Le nom du patient ou client ;
  • La nature de la vente ou du service prodigué ;
  • Son montant ;
  • Le mode de règlement.

Il peut donc par exemple se présenter comme suit :

Exemple d'un livre des recettes

💡A noter : le livre des recettes n’est pas à envoyer, contrairement au documents comptables des autres régimes, mais il demeure obligatoire en cas de contrôle.

Comment tenir son livre des recettes en auto-entreprise ?

La notion importante à retenir avant de faire son livre des recettes est qu’il ne doit pas être modifiable après création. C’est pourquoi il est conseillé de le faire soit sur papier (sans rature ni blanc) soit avec un logiciel de comptabilité en ligne (normé FEC) comme Indy.

Indy aide depuis plusieurs années les entrepreneurs à remplir et éditer leurs documents comptables grâce à sa solution. Livre des recettes pour les auto-entrepreneurs, mais aussi grand livre, livre journal ou fichier des écritures comptables entre autres obligations et documents comptables à livrer à l’administration. Mais Indy, c’est aussi un service client du tonnerre qui ne vous laissera jamais tomber ! Faites un tour sur notre site pour découvrir plus en détail ce qui fait le secret de notre logiciel de comptabilité en ligne.

Conserver ses justificatifs en tant qu’auto-entrepreneur

Comment bien conserver ses justificatifs en auto-entreprise ?

Pour conserver ses justificatifs en auto-entreprise, il y a deux écoles.

Si vous êtes plus fans des justificatifs papier que numériques, pensez à bien les conserver dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. Plutôt que de les entasser dans un carton qui pourrait bien finir à la benne pendant un déménagement, préférez des classeurs avec pochette plastique : c’est un petit investissement, mais comme vous devrez les garder pendant 10 ans, il vaut mieux prendre ses précautions en cas de contrôle.

Mais si vous avez toujours préféré le numérique, pas de panique. Il y a la valeur probante des justificatifs : en utilisant un logiciel tel qu’Indy, enregistrer un document lui donnera la même valeur juridique qu’un document papier.

Rien ne vous empêche de faire les deux, mais pour les documents numériques nous vous encourageons à dupliquer votre base de données sur un support externe : dans le cloud ou sur un périphérique tel que clé USB, disque dur externe ou deuxième ordinateur. On ne sait jamais ce qui peut arriver à un matériel électronique, alors autant s’assurer de ne rien perdre !

Combien de temps garder ses justificatifs ?

Si l’administration fiscale ne contrôle généralement que les 3 derniers exercices fiscaux, il est tout à fait possible qu’ils remontent 10 ans en arrière en cas de suspicion de fraude. C’est pourquoi il faut conserver tous vos justificatifs pendant 10 ans.

Et pour bien s’assurer que tous respectent cette injonction, l’administration a mis en place des sanctions prohibitives : amende de 1500 € pour non-présentation d’un document comptable, portée à 25 000€ si aucun justificatif ne permet de le recréer. Ces obligations et documents comptables sont donc impérativement à respecter et bien conserver, sans quoi cela pourrait vous revenir très cher !

Vous voilà à jour sur les obligations et documents comptables obligatoires en auto-entreprise ! Découvrez ci-dessous d’autres articles sur la comptabilité des auto-entrepreneurs.