La comptabilité en ligne

La comptabilité des SARL et des EURL

Bien tenir sa comptabilité en SARL ou en EURL est un prérequis : elle est le pilier de toute activité professionnelle ! Désormais, vous pouvez utiliser la comptabilité en ligne via un logiciel adapté à votre EURL ou votre SARL afin d’automatiser toutes vos déclarations. Dans cet article complet, nous faisons la liste des obligations comptables, nous vous rappelons les déclarations à faire, et nous vous expliquons comment faciliter votre comptabilité avec un logiciel de comptabilité en ligne.

Sommaire

  1. Les obligations comptables des EURL et SARL
  2. Les déclarations obligatoires des EURL et SARL
  3. Comment faire sa comptabilité en EURL et SARL ?

Les obligations comptables des SARL et EURL

Le bilan comptable en SARL et EURL

Document clé des états financiers de toute société commerciale, le bilan comptable permet d’avoir une vision à l’instant T de la situation financière de votre EURL ou SARL, et de la synthétiser. En d’autres termes, il présente de manière chiffrée le patrimoine de votre société à un moment précis.

Le bilan comptable se divise en deux parties :

  • Le bilan actif (« les emplois ») sur la colonne de gauche qui correspond à ce que votre société possède ;
  • Le bilan passif (« les ressources ») sur la colonne de droit qui renvoie aux dettes de l’EURL/SARL ;
  • Un résultat qui doit être égal.

Le compte de résultat en SARL et EURL

Le compte de résultat vient compléter le bilan comptable en donnant une vue dynamique de l’état financier de la société : il est un véritable baromètre de l’activité de votre SARL ou de votre EURL. Ce dernier présente l’ensemble des produits (enrichissements) et des charges (appauvrissements) d’une société.

Le compte de résultat se décompose en trois opérations :

  • Le résultat d’exploitation ;
  • Le résultat financier ;
  • Le résultat exceptionnel.

En additionnant ces opérations, on obtient le résultat net comptable qui permet de dire si votre EURL ou SARL est bénéficiaire ou déficitaire.

💡 Au régime simplifié d’imposition, le bilan comptable et le compte de résultat peuvent être synthétisés avec moins de détails qu’au régime réel.

Le PV d’assemblée générale en SARL et EURL

En SARL, les assemblées générales (AG) sont organisées pour présenter les comptes annuels, et parfois pour prendre des décisions importantes comme la modification des statuts ou encore le versement des dividendes.

À l’issue des AG, un procès-verbal (PV) doit être rédigé, paraphé et signé par les membres présents à l’assemblée puis transmis au greffe du tribunal de commerce. Il permet de garder une trace écrite des discussions pour les authentifier.

En EURL, vous n’organisez pas d’assemblée générale, car vous êtes seul gérant. Néanmoins, il est recommandé de rédiger un PV pour faire état d’une prise de décision importante ou présenter les comptes.

La TVS en SARL et EURL

Si vous utilisez une voiture particulière ou un véhicule utilitaire dans le cadre de votre activité professionnelle en EURL ou SARL, ou si vous mettez à disposition de vos collaborateurs une flotte automobile, alors vous êtes redevable de la Taxe sur les véhicules de société (TVS).

La TVS est à déclarer en janvier et payer en même temps que vos déclarations de TVA au régime simplifié (CA12) ou au régime normal (CA3).

Le calcul de la TVS se base sur plusieurs critères :

  • Le taux d’émission de CO2 ;
  • La puissance fiscale ;
  • Le niveau de pollution atmosphérique.

🚗 Les véhicules personnels utilisés dans le cadre professionnel sont soumis à la TVS si la distance parcourue est supérieure ou égale à 15 000 kilomètres par an et par voiture.

Vous pouvez par ailleurs percevoir un abattement sur la TVS si vous possédez ou louez une voiture soumise au remboursement des frais kilométriques.

Les déclarations obligatoires des SARL et EURL

Dans le cadre de leurs obligations comptables et fiscales, les EURL ou SARL doivent déposer chaque année une liasse fiscale propre à leur régime d’imposition. Les délais sont les suivants :

  • Pour une clôture d’exercice au 31 décembre, la déclaration doit être transmise au mois de mai suivant ;
  • Pour une clôture d’exercice au courant de l’année, la déclaration doit être envoyée dans les trois mois suivant.

Les déclarations fiscales des EURL et des SARL

La déclaration 2065 est la liasse fiscale de référence pour toutes les SARL et EURL soumises à l’impôt sur les sociétés au régime réel normal et au régime réel simplifié d’imposition.

Cette déclaration se divise en deux parties distinctes avec :

  • Des informations générales sur votre société, votre imposition et votre gestion comptable à fournir en première partie ;
  • Des données plus spécifiques comme la répartition des produits des actions et des parts sociales en deuxième partie.

Par ailleurs, si vous avez une EURL ou SARL au régime réel simplifié, vous devez transmettre en complément une déclaration 2033. Cette déclaration est composée de 7 tableaux allant de 2033-A-SD à 2033-G-SD. Parmi les tableaux, nous retrouvons le bilan comptable et le compte de résultat simplifiés.

Pour bénéficier du régime réel simplifié en SARL et EURL, le chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser les seuils suivants :

  • 818 000 € pour de la vente de marchandises ;
  • 247 000 € pour de la prestation de services.

Au régime réel normal, c’est une déclaration 2050 et ses annexes qu’il vous faudra transmettre en plus.

La déclaration sociale des SARL et EURL

En tant qu’indépendant en EURL ou SARL, vous devez verser des cotisations sociales à l’URSSAF en réalisant une déclaration sociale. Cette démarche vous permet de cotiser pour le régime général de la sécurité sociale et des organismes connexes.

Autrefois appelés DSI, pour Déclaration sociale des indépendants, elle est désormais partie intégrante de votre déclaration annuelle d’impôt sur le revenu 2042. Vous devez la transmettre en même temps que cette dernière au courant du mois de mai en fonction de votre département.

La déclaration de TVA des SARL et EURL

La taxe sur la valeur ajoutée, ou TVA, est une taxe indirecte que vous collectez pour ensuite la reverser à l’État. Cette taxe, qui s’élève généralement à 20 % du prix TTC, peut également être récupérable sur certaines dépenses professionnelles. Pour résumer : la TVA collectée est supérieure à la TVA payée, vous devez régler la différence. Dans le cas inverse, c’est l’État qui vous doit cet argent.

Les EURL/SARL sont soumises à quatre régimes de TVA qui dépendant de votre chiffre d’affaires :

  • La franchise en base de TVA qui vous permet une exonération totale. Pour en bénéficier, votre chiffre d’affaires hors taxe doit être inférieur à 34 400 € pour les prestataires de services et les professionnels libéraux, inférieur à 44 500 € pour les artistes-interprètes et les avocats, et inférieur à 85 800€ pour les activités de ventes et d’hébergement ;
  • Le régime réel simplifié de TVA qui vous permet de déclarer votre TVA sur la base de deux acomptes avec une régularisation annuelle via la déclaration CA12. Pour bénéficier de ce régime de TVA, votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 247 000€ pour les prestataires de services et les professions libérales et 783 000€ pour les activités de vente et d’hébergement ;
  • Le régime réel normal de TVA que vous pouvez choisir si vous dépassez (ou non) les seuils du régime simplifié. Dans ce cas, vous réglez la TVA sur la base d’un versement mensuel ou trimestriel via le formulaire CA3 ;
  • Le régime micro-réel grâce auquel vous bénéficiez d’un régime du réel normal de TVA avec vos bénéfices imposés sous le régime simplifié.

Comment faire sa comptabilité en SARL et EURL ?

Le comptable est-il obligatoire en SARL et EURL ?

Tout d’abord, gardez à l’esprit qu’un expert-comptable n’est pas obligatoire pour les indépendants, et même pour la comptabilité des SARL et EURL. Seule la certification des comptes peut être requise si vous encaissez un chiffre d’affaires de plusieurs millions d’euros. Et c’est une bonne nouvelle pour vous, car les services d’un expert-comptable peuvent être très onéreux.

Nous préconisons l’utilisation d’un logiciel de comptabilité en ligne, comme Indy, qui vous permet de garder la main sur votre comptabilité en SARL et EURL, d’économiser ce poste de coût, et de prendre des décisions rationnelles sans risquer les erreurs.

Si vous souhaitez modifier la façon de tenir votre comptabilité pour vous diriger vers un logiciel de comptabilité en ligne, vous êtes en droit de rompre le contrat avec votre expert-comptable. Les clauses particulières (comme le délai de préavis ou les indemnités de rupture) sont détaillées dans la lettre de mission.

Le logiciel de comptabilité idéal pour les SARL et EURL

Fonctionnalités, design, service client… Avant de jeter votre dévolu sur un logiciel de comptabilité en particulier, assurez vous que ce dernier remplisse les conditions suivantes :

  • La synchronisation avec votre compte bancaire professionnel qui permet de classer automatiquement les entrées et les sorties d’argent en catégorie comptable. Le risque d’erreur est donc nul ;
  • Le remplissage automatique des documents comptables et fiscaux, dont le bilan comptable, le compte de résultat, la déclaration sociale et plus globalement la liasse fiscale pour faire gagner du temps ;
  • La déclaration de TVA ;
  • La gestion des justificatifs et leur valeur probante ;
  • La création d’un PV d’assemblée générale ;
  • Un service client rapide et efficace ;
  • Des ressources disponibles comme des articles de blog et des FAQ ;
  • Un accès depuis n’importe où et n’importe quel appareil en toute sécurité.

Bien sûr, le logiciel de comptabilité idéal en SARL et EURL doit être facile à prendre en main avec un design intuitif.

💡 Votre outil de comptabilité en ligne doit respecter des normes obligatoires FEC (fichier des écritures comptables) et EDI (télétransmission sécurisée) pour être conforme aux attentes de l’administration fiscale. Les logiciels étrangers sont donc à exclure.

Enfin, vous pouvez comparer les fonctionnalités en fonction du prix. Généralement, les logiciels de comptabilité en ligne proposent un système d’abonnement flexible qui coûte moins de 100 € par mois, contre 150 à 200 € par mois pour un expert-comptable. Veillez néanmoins à ce que l’abonnement inclut toutes les fonctionnalités : il serait frustrant de payer des frais supplémentaires pour produire une déclaration.

L’utilisation d’un logiciel de comptabilité en ligne est désormais l’option la plus fiable, rentable et agréable pour la comptabilité des SARL et EURL. Et si vous vous fiez aux avis, Indy se hisse en tête des meilleurs logiciels de comptabilité du marché avec une note moyenne de 4,8/5 sur les comparateurs (Trustpilot, Google, Facebook…).