← Retour aux articles
← Retour aux articles
16 commentaires
  1. Crevassol Blandine

    Bonjour, j’ai démarré une activité fin d’année dernière en regime micro bic. Pour le moment j’ai zéro de chiffre d’affaires.
    Doit on déclarer le chiffre d’affaires tous les mois? si oui, où ? ou simplement remplir la déclaration d’impôts une fois par an?
    Merci.

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Blandine,
      Cela dépend de votre statut. Si vous êtes micro-entrepreneur, alors vous devez déclarer votre CA tous les mois sur le site de l’Urssaf (https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/). Si vous êtes en entreprise individuelle sans le statut de micro-entrepreneur, alors vous devez remplir une déclaration une seule fois par an. Pour connaître votre statut, je vous invite à vérifier votre compte Urssaf ou à les contacter.

  2. Roudaud Mylène

    Bonjour, concernant le congé paternité le micro entrepreneur a t’il droit à une indemnité ?
    Merci de votre retour,
    Bonne journée

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Mylène,
      Oui, le micro-entrepreneur a droit à 11 jours de congé paternité, indemnisé 55,51 € par jour, soit 610,61€ en totalité. Attention cependant, ces montants sont divisés par dix si la moyenne des revenus par an sur les trois dernières années ne dépasse pas 3 919,20 €.

  3. Valentin

    Je crois que l article n’est pas à jour pour le congés paternité poue juillet 2021

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Valentin,
      Merci pour votre retour, l’article a bien été mis à jour. 🙂

  4. Manu eth

    Bonjour étant au rsa je souhaite ouvrir une micro en tant que masseur, le temps de me faire connaître, bénéficierais je toujours du rsa si je n’est pas fait de CA ?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Manu,
      Vous pouvez tout à fait cumuler une aide du RSA et le statut de micro-entrepreneur. L’aide, autrefois appelée RSA activité, est la prime d’activité. Elle correspond à votre RSA pendant les trois premiers mois, puis est calculée en fonction du CA de votre activité. Attention donc, si vous ne faites pas de CA, il est possible que votre prime d’activité soit de 0 au bout de trois mois.

  5. vincent

    Bonjour
    Merci pour ces éclaircissements.
    Peux-t’on facturer des droits d’auteurs sous ce régime?
    Merci

    1. Valentin Thomas

      Bonjour Vincent,
      Oui, le régime micro-BNC est dans certains cas ouvert aux artistes-auteurs. Pour plus de détails à ce sujet, consultez l’article de notre partenaire Shine au lien suivant : https://www.shine.fr/blog/artiste-auto-entrepreneur/

  6. Jessy Rouget

    Bonjour
    Nouvelle et à mon compte depuis peu. Je voudrais savoir qu’est ce qu’une entreprise individuelle au régime micro quelles sont les différences par rapport au micro entrepeur ? Suis-je également concerné par tout ce qui a été énumérer ci dessus ?
    Je m’y perd un peu actuellement.merci de bien vouloir m’éclairer. Cordialement

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Jessy,
      Le micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur) cumule les deux volets micro : le micro-social décrit ici, et le micro-fiscal pour déclarer ses impôts. L’entreprise individuelle au régime micro n’a que le volet micro-fiscal. Pour ses cotisations sociales, le professionnel est alors assujetti au même régime que ceux au réel. Lors de la déclaration de votre entreprise à l’URSSAF, vous avez dû choisir entre le statut de micro-entrepreneur (avec déclaration du revenu tous les mois) ou d’EI (avec déclaration annuelle). Si vous avez choisi micro-entrepreneur, le régime micro-social décrit ici s’applique à vous.

  7. claudette Giraud

    Merci pour cette information claire et précise, j’ai une question concernant la cotisation retraite, qu’en est-il et quels avantages ou désavantages par rapport à d’autres statuts d’indépendant. Merci à vous.

    1. Valentin Thomas

      Bonjour Claudette,
      Le régime micro-social fonctionne avec des plafonds de Chiffre d’Affaires qui valident un trimestre de retraite. En l’occurrence, 2280€ valident un trimestre pour les professions libérales réglementées (BNC) et c’est 2880€ pour les professions libérales non réglementées (cf tableau ici : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23369).

      Les autres statuts indépendants ont un système de retraite par points. Plus de détails ici : https://www.la-retraite-en-clair.fr/parcours-professionnel-regimes-retraite/retraite-travailleurs-independants/retraite-professions-liberales. En somme, il est intéressant de faire peser dans la balance les avantages et les inconvénients de chaque statut en fonction de votre chiffre d’affaires et des contraintes que vous êtes prête à supporter pour vous décider. Vous savez tout, la balle est dans votre camp !

  8. Chris c

    parfait ! C est très clairement expliqué merci

    1. Valentin Thomas

      Je vous en prie 🙂

Laisser un commentaire