Quelles sont les étapes de création du compte bancaire professionnel ?

La création du compte bancaire est l’une des étapes clés de l’aventure entrepreneuriale. Si une entreprise individuelle n’a pas besoin de le créer immédiatement (mais seulement sous certaines conditions au bout de deux ans d’activité), il est obligatoire pour l’ouverture d’une société. Car oui, le dépôt du capital social en société requiert un compte bancaire professionnel. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la création du compte bancaire professionnel, et ce, pour une entreprise individuelle ou pour une société.

Le compte bancaire professionnel est-il obligatoire ?

Le compte bancaire professionnel pour une entreprise individuelle

Avoir un compte bancaire professionnel est obligatoire, mais sous certaines conditions. Les indépendants, y compris l’entreprise individuelle et l’auto-entreprise, doivent ouvrir un compte bancaire professionnel dès que le chiffre d’affaires dépasse les 10 000 euros sur deux années consécutives.

Si votre chiffre d’affaires est inférieur à 10 000 euros, vous êtes libre d’utiliser votre compte bancaire personnel. Mais il est rare qu’un entrepreneur indépendant ne dépasse pas ce plafond. Prévoyez donc le budget nécessaire pour la création d’un compte bancaire professionnel.

Que votre chiffre d’affaires soit en dessous ou au-dessus de 10 000 euros, il est bien plus pratique de gérer votre entreprise avec un compte bancaire dédié, notamment si vous utilisez un logiciel de comptabilité en ligne comme Indy. L’administration fiscale ne pourra pas faire de mélange !

Le compte bancaire professionnel pour une société

Pour une société, il n’y a aucune condition de chiffre d’affaires à respecter : le compte bancaire professionnel est obligatoire au moment de la création d’entreprise. Vous devez déposer votre capital social (notamment la partie en numéraire) sur un compte dédié à votre société.

🤓 Qu’est-ce que le capital social ?
Le capital social, c’est la valeur d’origine des sommes d’argent et/ou des biens mis à la disposition de la société lors de sa création par ses associés ou ses actionnaires fondateurs. Ces derniers reçoivent alors des parts sociales ou des actions qui traduisent leur participation à la réalisation de l’objet social de la société.
S’il est obligatoire d’indiquer le montant d’origine du capital social lors de la rédaction des statuts, il peut cependant évoluer tout au long de la vie de la société.

La création du compte bancaire professionnel

La création du compte bancaire pour une entreprise individuelle

Vous avez le choix de la banque, mais aussi du type de compte (courant ou professionnel). Le plus simple, c’est que vous compariez les offres d’un établissement à l’autre, qu’il s’agisse d’une banque traditionnelle, une néo-banque ou une banque en ligne. Attention : si vous exercez une profession libérale, vérifiez bien que la banque en ligne ou que la néo-banque que vous avez choisie accepte le dépôt de chèques.

Banque en ligne ou néo-banque ?

La banque en ligne et la néo-banque ont un point commun : la dématérialisation de la gestion de votre compte professionnel. Mais si la banque en ligne propose une offre aussi étendue qu’une banque traditionnelle, la néo-banque se contente souvent de quelques services seulement. À vous de voir si vous avez besoin de peu de services ou, au contraire, si vous souhaitez profiter de beaucoup d’options pour gérer votre activité, comme l’obtention d’une assurance. La banque en ligne se rapproche de la banque traditionnelle sur le plan de la quantité et de la qualité des services proposés.

Dans tous les cas, vous aurez affaire à un organisme en ligne. Tournez-vous plutôt vers une banque traditionnelle si vous préférez avoir la possibilité de rencontrer votre conseiller pour discuter de votre activité.

Pour une entreprise individuelle, l’ouverture d’un compte bancaire est rapide. Généralement, vous n’attendrez pas plus de quelques jours pour avoir accès à votre compte professionnel.

La création du compte pour une société

Là aussi, vous pouvez sélectionner la banque qui vous correspond le mieux pour déposer votre capital social. N’hésitez pas à regarder les offres et à les comparer, notamment si vous hésitez entre une banque traditionnelle, un néo-banque ou une banque en ligne.

Si une banque traditionnelle vous donne la possibilité d’échanger avec un conseiller, le mode de fonctionnement est cependant moins souple que celui d’une banque en ligne. Pour déposer votre capital social, vous devez attendre d’obtenir un rendez-vous. Les délais sont plus ou moins long : comptez quelques jours, voire quelques semaines.

Avec une néo-banque, vous pouvez déposer votre capital social en ligne et obtenir une attestation de dépôt en quelques heures. Vous pouvez donc démarrer votre activité plus rapidement !

Quels sont les documents à fournir ?

Bonne nouvelle ! Pour créer votre compte, vous n’avez pas besoin de beaucoup de documents. Il vous suffit de fournir les pièces suivantes à votre banque :

  • la copie de la pièce d’identité du dirigeant ;
  • le projet de statuts (pour les sociétés) ;
  • le justificatif d’utilisation du local (bail commercial…) si vous exercez votre activité dans un local professionnel.

Si vous optez pour une néo-banque ou une banque en ligne, vous devez scanner les documents pour les envoyer à l’organisme. Mais si vous préférez la banque traditionnelle, le format papier est conseillé. Cependant, renseignez-vous : il est possible que vous puissiez faire parvenir vos justificatifs par voie électronique.

Combien coûte la création d’un compte bancaire ?

L’ouverture du compte est gratuite, mais tous les éléments annexes vous ajoutent des frais supplémentaires :

  • Les frais de tenue du compte. Vous devez les régler tous les mois ou tous les ans. Le tarif varie d’une banque à l’autre, mais ils sont en moyenne de 24 euros par mois pour un compte bancaire professionnel.
  • Les commissions de découvert. Si votre solde de compte est négatif, donc si les sommes extraites sont supérieures au montant disponible, la banque vous accorde un crédit. Pour ces nouveaux frais, comptez entre 0,05 et 0,20 % du montant du découvert.
  • Les services en ligne. La plupart des banques vous proposent ces services en ligne gratuitement, comme l’utilisation d’une application pour vérifier l’état de vos comptes ou la prise de rendez-vous.
  • La carte bancaire professionnelle. Le tarif varie, mais prévoyez entre 40 et 140 euros par an selon la banque et les options que vous pouvez ajouter.

Les sociétés doivent aussi compter les frais de dépôt de capital. Certaines banques les incluent à l’offre annuelle, mais si vous devez les régler comme des frais annexes, le tarif s’élève généralement à une centaine d’euros.

Si vous avez une entreprise individuelle (ou une auto-entreprise), la création du compte bancaire professionnel est obligatoire à partir du moment où vous gagnez plus de 10 000 euros par an sur deux années à la suite. Les frais sont cependant peu nombreux : environ une centaine d’euros annuel. Pour les sociétés, c’est un peu différent. Vous devez prendre en compte les frais de dépôt de capital. Ensuite, les frais varient d’une banque à l’autre, que vous ayez choisi un organisme traditionnel, une banque en ligne ou une néo-banque. Consultez bien les offres des uns et des autres pour voir ce qui convient le mieux à votre activité !

par Valentine Flehoc

Valentine est responsable du contenu chez Indy et la comptabilité n'a plus de secrets pour elle. Grâce à ses articles et ebooks informatifs, elle aide les entrepreneurs à mieux comprendre les aspects essentiels de la comptabilité.