Vers une augmentation des cotisations sociales des auto-entrepreneurs dès juillet 2024

À partir du 1er juillet 2024, près de 600 000 auto-entrepreneurs verront leurs cotisations sociales augmenter. Le principal objectif derrière cette réforme ? Leur permettre d’acquérir des droits à la retraite complémentaire. Qui est concerné par cette hausse ? Quels sont les nouveaux taux ? Décortiquons ensemble tout ce qui change pour vous au 1er juillet 2024 ! 

Vers une augmentation des cotisations sociales des auto-entrepreneurs dès juillet 2024


🎯 En résumé :

  • Les taux de cotisations sociales augmentent à partir du 1er juillet et progressivement jusqu’en 2026 pour les micro-entrepreneurs à la CIPAV et ceux au régime général ; 
  • Cette augmentation permet aux concernés (d’enfin) cotiser pour leur retraite complémentaire ;
  • Ces taux passent de 21,1 % à 26,1 % pour les activités libérales BNC ;
  • De 21,2 % à 23,2 % pour les activités libérales qui dépendent de la CIPAV ; 
  • Elle impacte naturellement les taux Acre (Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise) ; 
  • Les auto-entrepreneurs exerçant une activité relevant des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) ne sont pas concernés. 

Qui sont les auto-entrepreneurs concernés par cette hausse des taux ?

Ce nouveau décret concerne tous les professionnels libéraux en BNC :

  • Que ces derniers dépendent de la CIPAV ou du régime général ; 
  • Qu’importe l’année de création de leur entreprise. 

Les micro-entrepreneurs en BIC ne sont pas concernés par cette hausse des cotisations sociales.

Quels sont les nouveaux taux ?

Le nouveau décret prévoit une hausse progressive des taux de cotisations à partir du 1er juillet 2024 pour une durée de 2 ans. 

Vous êtes un professionnel libéral affilié à la CIPAV

Dans ce cas précis, le taux global de cotisation sociale augmente d’une seule traite, et passe de 21,20 % à 23,20 % au 1er juillet 2024. 

Vous êtes un professionnel libéral au régime général 

L’augmentation du taux de cotisations des auto-entrepreneurs en BNC au régime général est quant à elle plus progressive et bien plus importante, ces derniers passent de : 

  • 21,1% à 23,1% au 1er juillet 2024 ;
  • À 24,6% au 1er janvier 2025 ;
  • Puis enfin à 26,1% au 1er janvier 2026. 
Activités libérales BNC Avant juillet 2024 À partir de juillet 2024 À partir du 1er janvier 2025 À partir du 1er janvier 2026
À la CIPAV 21,20% 23,20 % 23,20 % 23,20 %
Au régime général  21,10% 23,10% 24,60% 26,10%

La répartition des montants de cotisations affectés à chaque risque social (invalidité, décès, maladie…), sera également modifiée.

La hausse des cotisations sociales acceptée par le gouvernement

Une incidence sur les taux de l’ACRE 

Suite à cette évolution des taux de cotisation sociale, les taux de l’ACRE (Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise) pour les professionnels affiliés à la CIPAV et les libéraux au régime général s’en trouveront affectés. Voici les nouveaux taux :

Activités libérales BNC Avant juillet 2024 À partir de juillet 2024 À partir du 1er janvier 2025 À partir du 1er janvier 2025
Au régime général 10,60 % 11,60 % 12,30 % 13,10 %
À la CIPAV  12,10% 13,90 % 13,90 % 13,90 %

Une petite révolution pour votre retraite complémentaire ! 

En 2018, le gouvernement français a demandé à la CIPAV (caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance retraite), de ne plus s’occuper des professions non réglementées et ainsi d’en déléguer la gestion à la Sécurité Sociale des Indépendants qui gère la Retraite Complémentaire des Indépendants.

À partir de cette période, le taux global des cotisations sociales payé par les libéraux au régime général, était bien trop faible pour couvrir tous les risques de l’auto-entrepreneur (invalidité, décès, maternité, retraite de base, retraite complémentaire). Ainsi, en raison de ces taux, ces auto-entrepreneurs n’ont pas cotisé suffisamment pour leur retraite complémentaire entre 2018 et juillet 2024. Cette réforme vous permettra (enfin) de cotiser à la retraite complémentaire ! 

Cette augmentation des cotisations est, comme indiqué plus haut, également applicable pour les travailleurs toujours rattachés à la CIPAV.

D’après la Fédération nationale des entrepreneurs, cotiser à plus de 26% permettrait aux auto-entrepreneurs de percevoir une retraite complémentaire de 75€ par mois !

Pour conclure, cette réforme vise à corriger une inégalité dans le système de retraite des auto-entrepreneurs. Malgré la clarté de la réforme, certaines questions restent tout de même en suspens : Sera-t-il possible de rattraper les cotisations manquantes depuis 2018 ? Le nombre de points de retraite complémentaire augmentera-t-il ? Nous devrions en savoir plus sur le sujet dans les prochains jours ! 

Vous avez des interrogations au sujet des cotisations sociales des auto-entrepreneurs ? Laissez-nous un message en commentaire, nous serions plus que ravis de vous éclairer ! 💡

FAQ : Questions fréquentes 

J’exerce une activité de prestation de services, suis-je concerné par cette augmentation ?

Tout dépend de votre régime d’imposition ! Seuls les BNC sont concernés. Vous êtes en BIC ? Alors vous ne subirez pas cette augmentation des cotisations sociales !

Quand l’application de cette hausse des cotisations sociales aura lieu ?

Ces nouveaux taux de cotisations sociales apparaîtront sur votre déclaration de chiffre d’affaires (CA) de juillet pour les cotisations sociales de juin (si vous êtes en déclaration mensuel) pour le CA d’avril, mai et juin (si vous êtes en déclaration trimestrielle).

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Julie Pay Vargas

Julie est rédactrice de contenu chez Indy. Spécialiste des entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés, elle partage toutes ses connaissances afin de rendre la comptabilité accessible à tous !