Que regarde la banque pour un prêt professionnel ?

De nombreux entrepreneurs sont aujourd’hui en recherche de financement pour développer leur projet. Le prêt professionnel est une solution de financement aussi recherchée qu’elle est difficile à obtenir. La question alors se pose : que regarde la banque pour un prêt professionnel ? Nous vous aidons dans cet article à préparer au mieux votre dossier afin de mettre toutes les chances de votre côté pour que votre demande de crédit soit acceptée !

Que regarde la banque pour un prêt professionnel ?


🏦 Pour résumer, la banque regarde pour un prêt professionnel :

  • Votre capacité de remboursement ;
  • L’équilibre entre vos fonds propres et vos emprunts ;
  • La diversification de vos sources de financement ;
  • Vos garanties ;
  • Votre business plan.

Le saviez-vous ? 😍
Il est maintenant possible avec Indy d’ouvrir un compte pro pour les indépendants 100% gratuit ! IBAN français, carte de paiement physique et virtuelle, virements SEPA illimités et instantanés… tout ce dont vous avez besoin pour payer et être payé 🔥
Je veux en savoir plus

Qu’est-ce qu’un prêt professionnel ?

Le prêt professionnel, aussi appelé crédit professionnel, est un dispositif de financement où un organisme bancaire va vous prêter une somme d’argent afin de lancer votre activité. Une fois votre demande de prêt déposée à la banque, votre dossier sera analysé. Si votre profil est trop risqué ou votre dossier mal préparé : votre demande d’emprunt professionnel à de forte chance d’être refusée.

Les banques sont extrêmement prudentes aujourd’hui quant aux financements accordés. C’est pourquoi il est nécessaire de préparer rigoureusement votre dossier afin de rassurer au maximum les banques quant à la viabilité financière de votre projet. Il est important que votre projet ne paraisse pas trop audacieux et réponde bien aux besoins du marché, que vous réunissiez suffisamment de fonds propres ou encore que votre plan de financement soit équilibré.

Il existe différents types de prêts bancaires professionnels : le prêt classique mais aussi le prêt d’honneur, le prêt amortissable, le prêt conventionné, le prêt in-fine, le prêt brasseur, l’affacturage, le crédit-bail (crédit immobilier)… etc.

Quels sont les points clefs étudiés par la banque pour accorder un prêt professionnel ?

Votre dossier devra être bien structuré et complet. Il doit comporter : une analyse de marché, vos prévisions financières (plan de financement, plan de trésorerie, compte de résultat des 3 premières années, calcul du seuil de rentabilité…), vos partenaires impliqués dans le projet… etc. Vos prévisions doivent être le plus réaliste possible. Votre dossier doit être à la fois de haute qualité et succinct, permettant une compréhension rapide de votre projet et de sa viabilité financière. Plusieurs points sont essentiels à votre dossier :

Votre capacité de remboursement

L’un des premiers critères regardés par la banque pour vous accorder ou non votre prêt professionnel est votre capacité d’autofinancement, et par ce biais, votre capacité de remboursement. La capacité d’autofinancement (CAF) désigne les fonds que votre entreprise a générés par son activité. Ces derniers doivent être assez importants pour rembourser les mensualités de l’emprunt. Votre capacité de remboursement à partir de votre CAF peut se calculer de la façon ci-dessous. Afin que les banques ne considèrent pas votre risque d’impayé comme trop élevé, il faut généralement que le ratio obtenu soit inférieur à 50 % :

Capacité de remboursement = Remboursement des emprunts / Capacité d’autofinancement.

Si votre entreprise n’est pas encore créée la banque étudiera votre plan de trésorerie, afin de s’assurer que votre activité à la capacité de produire les revenus nécessaires au remboursement du crédit. Le plan de trésorerie est un des quatre tableaux principaux du business plan financier, indispensable à la création de votre entreprise. Il indique, mois par mois, les encaissements et décaissements prévus lors de la première année d’activité.

L’équilibre entre vos fonds propres et vos emprunts

La proportion de vos fonds propres versus vos emprunts sera primordiale dans l’accord de votre prêt professionnel par la banque. En effet, nous vous conseillons d’équilibrer le plus possible les deux (50% d’endettement/50% de fonds propres). Comme indiqué plus haut, cela permet à la banque d’estimer votre capacité de remboursement et de limiter les risques liés à votre financement. Le taux d’endettement va mesurer le niveau de la dette en comparaison avec vos fonds propres. C’est le rapport entre vos revenus et vos charges. Si le pourcentage calculé est trop élevé la banque risque de vous refuser votre prêt.

Il est donc recommandé que votre montant d’apports soit le plus élevé possible. Le don de sommes d’argent par vos proches est tout d’abord une pratique très répandue pour augmenter vos apports personnels. On parle alors de « love money » qui permet notamment aux préteurs de bénéficier d’un abattement fiscal, dont le pourcentage varie fonction du lien de parenté. Pour conclure, la cohérence entre les moyens et le financement global du projet est donc primordiale.

La diversification de vos sources de financement

Diversifier vos sources de financement vous permet de rassurer la banque quant à votre demande de prêt. Plusieurs solutions existent comme le prêt d’honneur, prêt à taux zéro octroyé par des organismes associatifs afin de créer une entreprise. Vous pouvez également faire appel à des plateformes de crowdfunding, ou encore recourir à un « pool bancaire » permettant de bénéficier d’un financement de la part de plusieurs banques pour votre projet.

Vos garanties

Les garanties que vous apportez sont également regardées par la banque pour un prêt professionnel. De nombreuses garanties peuvent être liées à un prêt professionnel, en voici quelques-unes :

  • Des nantissements (c’est-à-dire des garanties en nature) de fonds de commerce, de matériel, de parts sociales de société… etc ;
  • Une caution personnelle (garantie de paiements sur le chef d’entreprise) ;
  • Une assurance-vie ;
  • Une hypothèque quand il s’agit d’investissements immobiliers
  • … etc.

Ces garanties ne couvrent pas les risques à 100% mais permettent de rassurer la banque en apportant une sûreté complémentaire.

un entrepreneur est en train de consituer son dossier pour demander un prêt bancaire professionnel

Quels sont les documents à fournir pour obtenir un prêt professionnel ?

Plusieurs documents vont obligatoirement vous être demandés par les banques afin d’obtenir un prêt professionnel. C’est le cas :

  • Des informations liées à l’identité de l’emprunteur : pièce d’identité valide, justificatif de domicile, relevés bancaires personnels et professionnels… etc ;
  • Des informations relatives à l’entreprise : statut juridique, capital social, identité des associés… etc ;
  • D’un business plan complet (modèle économique de l’entreprise, étude de marché, stratégie commerciale, estimation du chiffre d’affaires prévisionnel, plan de financement… etc).

En fonction de votre situation et de votre activité des documents supplémentaires peuvent être demandés comme des garanties, une caution personnelle ou encore un extrait K-bis (pour les sociétés inscrites au Registre du commerce et des sociétés).

FAQ – Questions fréquentes

Comment obtenir un crédit pour la création d’une entreprise sans apport ?

Si vous n’avez pas d’apport obtenir un prêt bancaire classique sera très difficile. C’est, en effet, un critère rédhibitoire. Nous vous recommandons alors de vous tourner vers d’autres alternatives comme le crédit-bail où les microcrédits professionnels. De nombreuses aides de l’Etat existent également pour vous accompagner dans votre projet d’entreprise : ACRE, ARCE, NACRE, CAPE… etc.

Combien d’apport est nécessaire pour un prêt professionnel ?

Pour un prêt professionnel il est conseillé d’avoir un apport à hauteur de 50% du financement. Certaines banques vont également parfois accepter un apport de fonds de 30% contre 70% d’endettement. Le taux peut être inférieur quand la création d’entreprise est à « risque limité » dans un secteur porteur.

Comment obtenir un prêt bancaire rapidement ?

Le prêt bancaire nécessite beaucoup de préparation et donc de temps. Si vous avez besoin d’obtenir rapidement une solution de financement nous vous conseillons de vous tourner vers les organismes proposant des microcrédits ou d’autres solutions rapides de financement.

Quelle est la durée moyenne de remboursement d’un crédit bancaire professionnel ?

Selon les chiffres de la Banque de France, la durée moyenne d’un remboursement d’un prêt professionnel se situe entre 5 et 7 ans en 2024. Bien qu’une baisse des taux de crédit soit attendue fin 2024 (-1% versus fin 2023), nous recommandons de rester attentif à tout changement inattendu qui pourrait survenir.

Comment trouver la meilleure banque pour contracter un prêt professionnel ?

Comparer les différents établissements bancaires ! En effet, en fonction des banques les taux d’intérêts, la durée du remboursement, ou encore les garanties requises vont être différents. Faire un comparatif vous permet de trouver la meilleure offre adaptée à votre situation et de négocier vos conditions.

Vous avez davantage de questions sur les documents que regarde la banque pour un prêt professionnel ? N’hésitez pas à utiliser l’espace commentaire, nous vous répondrons avec plaisir ! 🤝

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Elsa Van Rompay

Elsa est rédactrice de contenu chez Indy. Ses articles comptables et juridiques vont vous permettre de naviguer plus facilement dans cet univers complexe.