Freelance : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Le nombre de d'indépendants est aujourd'hui en essor constant en France : beaucoup de Français décident de s'affranchir de l'activité salariale "classique" afin de démarrer leur propre activité. Mais quels sont les avantages à se lancer en freelance et quels sont les inconvénients ? L'équipe Indy vous explique dans cet article toutes les implications d'entreprendre en indépendant. 💪

Freelance : quels sont les avantages et les inconvénients ?

💡 Le saviez-vous ?
Indy accompagne les freelances dans leur comptabilité ! Simplifiez-vous la vie en remplissant vos déclarations comptables en quelques clics ! 💻
Essayer Indy gratuitement

La freelance n’est pas un statut juridique !

La freelance n’est pas un statut juridique, c’est l’appellation utilisée pour désigner les personnes travaillant de manière indépendante. Le freelance, est par définition, un travailleur indépendant qui gère seul son activité, peu importe son domaine d’activité. Le statut juridique arrive dans un second temps. L’indépendant souhaite lancer son activité ? Oui, mais sous quel statut ? Lorsqu’un freelance fait le choix du statut juridique de son activité cela signifie qu’il va choisir la forme que va revêtir son entreprise, le cadre légal auquel son activité va être soumise. C’est le choix du statut qui va entraîner des conséquences légales et juridiques ainsi qu’un certain nombre d’obligations sur l’activité professionnelle.

Les avantages à être indépendant en freelance

1️⃣ Une grande autonomie et flexibilité

Le freelance c’est l’inverse d’un salarié soumis à un contrat CDD ou CDI au sein d’une entreprise. Peu importe le statut juridique choisi, le freelance est son propre patron. Il n’est soumis à aucun lien de subordination mais est responsable à lui seul de la réussite de son activité. Il est autonome dans l’organisation de son temps de travail, de ses missions et du choix de ses différents clients. Le freelance a le choix de travailler où il le souhaite, quand il le souhaite. Beaucoup de freelance travaillent en ligne et peuvent donc bouger à leur guise. Cette liberté et flexibilité font partie des avantages non négligeables qui incitent de plus en plus de salariés à changer de vie et à devenir indépendant. Attention cet avantage peut aussi parfois être également un inconvénient pour les freelances, il faut considérer les deux avant de se lancer !

2️⃣ Le choix de votre statut juridique vous appartient

Avant de vous lancer en freelance vous allez devoir choisir le statut juridique qui va régir votre activité de freelance. Tous les freelances ne dépendent donc pas du même statut juridique ! Le choix vous appartient. En fonction de vos besoins et de votre situation vous êtes libre de choisir la structure qui va vous convenir le mieux. Parmi les structures possibles :

  • auto-entreprise, également appelée micro-entreprise ;
  • entreprise individuelle (EI) ;
  • société (SASU ou EURL).

Prenez le temps de bien choisir votre forme juridique ! Il va être important d’avoir une idée précise de votre activité et d’effectuer quelques projections. Chaque statut juridique à ses spécificités : les charges vont varier en fonction des statuts, ainsi que le plafond de chiffre d’affaires autorisé, la nécessité d’apporter ou non un capital, le régime social… Anticiper les conséquences du statut mais aussi vos besoins est donc important. Voici quelques questions qui peuvent vous permettre d’y voir un peu plus clair dans votre recherche :

  • quel chiffre d’affaires pouvez-vous prévoir pour votre première année ? ;
  • est-ce que vous souhaitez vous associer, ou embaucher des salariés ? ;
  • avez-vous un patrimoine personnel à protéger ? ;
  • avez-vous des projets de prêts immobiliers ? ou même d’enfant ? ;
  • exercez-vous une activité en parallèle ?

Posez-vous un maximum de questions ! En tant que freelance vous avez l’avantage de la liberté du choix de votre statut juridique, ce qui vous permet d’opter pour le statut le plus intéressant financièrement parlant et le plus bénéfique pour votre activité et son développement.

📕 N’hésitez pas à consulter notre ebook gratuit « Choisir le bon statut juridique » si vous souhaitez avoir toutes les informations pour vous lancer en tant qu’indépendant !

3️⃣ Peu ou pas de moyen financier nécessaire pour se lancer en freelance

En fonction de votre statut juridique choisi, il n’est pas forcément nécessaire d’apporter un capital lors de la création de votre entreprise. C’est le cas de l’entreprise individuelle (EI) et de la micro-entreprise. De plus en fonction de votre activité il ne va pas forcément être nécessaire de mettre des moyens matériels important dans la création de votre activité.

4️⃣ Une situation accessible à un grand nombre de professionnels

Un des avantages de la freelance est son accessibilité. Que vous exerciez une profession artisanale, commerciale ou libérale la freelance est, en effet, un choix possible. Sous le statut d’auto-entrepreneur et en entreprise individuelle (EI), il est par exemple possible pour la plupart des professions d’y adhérer. Les freelance en société (SASU et EURL) sont quant à elles ouvertes aux artisans, commerçants, industriels et professions libérales mais impossible pour les professions juridiques, judiciaires et de santé.

une femme en freelance qui travaille dans un café

5️⃣ Un régime cumulable avec une activité salariale

Peu importe votre statut juridique choisi, lorsque vous êtes en freelance il est souvent possible de cumuler votre activité d’indépendant avec votre activité salariale CDI ou CDD. Tout va dépendre de votre contrat de travail. Si une clause de non-concurrence est présente il ne va pas être possible de lancer une activité parallèle dans le même domaine d’activité. N’hésitez pas cependant à vous renseigner au maximum sur les implications de votre contrat et les différentes possibilités qu’il ouvre ou restreint. La possibilité de cumul ne dépend donc pas de votre statut juridique choisi en freelance (cette possibilité vaut pour tous les différents statuts juridiques ouverts aux freelances) mais de votre contrat de travail salarié ! Il est également possible, sous certaines conditions, de toucher le chômage, en même temps que vous commencez en freelance !

6️⃣ Une simplicité de création

Lorsque vous démarrez en freelance vous avez comme avantage la simplicité de création de votre entreprise. La micro-entreprise et l’entreprise individuelle ont des formalités de création très simples et peu coûteuses. Pour les SASU et les EURL ces formalités se compliquent légèrement et ont un coût un peu plus élevé. Il est complètement possible de commencer par une auto-entreprise ou une EI et de changer pour passer à une société (SASU ou EURL) lorsque votre activité de freelance s’est développée et a prospéré.

7️⃣ Le freelance fixe ses propres tarifs

La question du tarif du travail en freelance peut être autant un avantage qu’un inconvénient pour les indépendants. En effet le freelance est autonome dans la fixation des prix de ses différentes prestations ! De plus, il ne faut pas sous-estimer les revenus possibles d’un freelance car les besoins du marché de certaines prestations peuvent être très élevés et les prix de ces dernières ne sont pas plafonnés ! Il va falloir trouver le juste milieu entre une absence de plafonnement des prix des prestations avec les réels prix du marché et ce que vaut votre travail. Voici quelques conseils afin de fixer des prix adaptés :

  • faites une étude de marché : analysez les concurrents, les besoins des clients, les tarifs déjà pratiqués…etc. ;
  • évaluez votre propre expertise : combien d’année d’expérience avez-vous, quelle est la valeur ajoutée de votre travail, avez-vous des certifications…etc. ;
  • présumez votre temps de travail : calculez le temps nécessaire à la réalisation de votre prestation mais également les temps d’échange nécessaire avec vos clients, vos prestataires s’il y en a…etc.
  • fixez un tarif horaire, journalier ou forfaitaire : en prenant en compte les différents points ci-dessus calculer un tarif qui vous permettra de couvrir vos dépenses tout en vous permettant d’avoir une marge de bénéfice. Vous pouvez instaurer un tarif à l’heure, à la journée de travail ou bien un montant total pour une prestation : le choix vous appartient !

📣 Attention : n’acceptez pas des tarifs trop bas ! Beaucoup de freelance ne se sentent pas assez légitimes à fixer des tarifs élevés, ou bradent leurs prix afin de trouver rapidement des clients. Mais votre chiffre d’affaires n’égale pas la somme nette que vous aurez sur votre compte en banque à la fin du mois ! Proposer des tarifs trop bas va être négatif pour tous les freelances ainsi que pour vous-même : vous allez habituer vos clients à des prix bradés et accepter des missions sous-payées.

femme devant son ordinateur qui stress

Les inconvénients pouvant survenir en freelance

Se lancer en freelance à donc de nombreux avantages mais des inconvénients existent également. Être indépendant peut, en effet, avoir des effets négatifs sur l’indépendant lui-même ou sur le développement de son activité. Il est dès lors très important de prendre en compte les avantages mais aussi les inconvénients avant de décider de se lancer en freelance.

1️⃣ Un stress et un engagement personnel important

La grande liberté qu’offre le fait de se lancer en freelance peut être autant un avantage qu’un inconvénient. Lorsque l’on dispose de beaucoup de liberté cela va nécessiter également une grande rigueur personnelle pour s’organiser afin que le travail soit fait. Il va être plus compliqué de bien séparer sa vie personnelle et professionnelle car vous en êtes le seul responsable, vous n’avez pas de durée légale de travail comme un employé.

Il faut vous mettre des limites afin de ne pas vous noyer dans votre charge de travail. Ce manque de structure lorsque l’on est indépendant va en épanouir certains mais peut être une grande source de stress pour d’autres. De plus, comme vous êtes votre propre patron votre engagement envers votre activité est souvent supérieur à l’engagement d’un salarié au sein de son entreprise. Il faut donc faire attention à ce que votre profession ne vienne pas trop déséquilibrer votre balance vie professionnelle/vie personnelle.

👨‍💻 Notre conseil : organiser votre charge de travail !

  • établissez une routine en intégrant des moments de pause ;
  • fixer des limites claires entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle (pas de travail après une certaine heure par exemple) ;
  • priorisez vos missions ;
  • surtout : écoutez-vous !

2️⃣ Une sensation de solitude

Lorsque vous faites le choix d’être indépendant, vous choisissez de quitter l’environnement classique d’un bureau où vous serez entouré de vos collègues. Vous travaillez également généralement seul ce qui peut mener à un isolement professionnel. Ce sentiment de solitude est souvent mentionné par de nombreux indépendants qui se sont lancés en freelance. Pour remédier à ce sentiment de solitude, n’hésitez pas à rejoindre des espaces de coworking pour retrouver un environnement de travail distinct de votre domicile et des personnes avec qui échanger sur vos problématiques et votre quotidien.

3️⃣ Des obligations comptables et fiscales à gérer vous-même

Lorsque vous êtes salariés tout ce qui est déclaration fiscale et obligations comptables ne vous concerne généralement pas du tout. La question des charges (cotisations sociales, invalité-décès, retraite…etc.) qui vous concernent est souvent calculée automatiquement sur votre fiche de paye. C’est vraiment facile : vous n’avez rien à faire ! Sauf que lorsque vous êtes indépendant. Il n’y a plus personne pour automatiser et s’occuper de toutes ces obligations : elles vous incombent. Le freelance doit se conformer au Code de commerce, au Code de la consommation ou encore au Code de la propriété intellectuelle. Ces obligations vont différer en fonction du statut juridique choisi.

😎 Pour alléger ces taches vous pouvez vous faire accompagner par un expert-comptable, ou passer par une plateforme comme Indy qui est une application tout-en-un qui automatise la comptabilité.

4️⃣ Une rémunération instable

Le salaire des travailleurs freelance va être différents de celui des salariés. Un salarié dispose, en effet, de la régularité d’un montant versé tous les mois sur son compte bancaire. Cette absence de sécurité est un des gros inconvénients du freelance. Le revenu d’un freelance est souvent inégal en fonction des mois comme il dépend du nombre de missions effectuées et de leur tarification. Parfois le freelance peut avoir un revenu net très faible plusieurs mois de suite et un mois très élevé au milieu, c’est un risque qu’il faut intégrer lors du lancement de votre activité.

🔎 Nos conseils : avant de vous lancer en tant que freelance faites jouer votre réseau, sondez le marché, regardez les offres disponibles, utilisez le bouche à oreille ! Si vous lancez votre activité en étant préparé avec déjà des premiers clients potentiels vous sécurisez votre activité ! 🚀

Questions fréquentes – FAQ :

Comment trouver du travail en freelance ?

Il peut parfois être difficile de trouver du travail en freelance. Votre réseau va tout d’abord être le meilleur moyen de trouver des clients. L’avantage du réseau c’est que les professionnels qui le constituent vous connaissent personnellement et il sera plus facile d’échanger avec eux lorsqu’ils ont des besoins qui rentrent dans votre expertise. Faites savoir à votre réseau que vous démarrez en freelance, le bouche à oreille est la meilleure manière de trouver vos premiers clients. Ensuite des missions de freelance sont également publiées sur les sites de référence : Indeed, LinkedIn, Welcome to the Jungle, Jobthatmakesens… parcourez-les ! Il existe également des plateformes dédiées à la freelance : Malt (plateforme généraliste la plus connue en France), Jooble (agrégateur d’annonces), FreelanceRepublik et le Hibou (pour les métiers de l’IT) ou encore UpWork, Freelancer…etc.

Travailler en freelance sans statut c’est possible ?

Non, le freelance doit obligatoirement avoir un statut : micro-entrepreneur, entreprise individuelle ou en société (SASU ou EURL) ! En France il n’est pas possible pour un particulier de faire une facture, vous devez obligatoirement avoir une immatriculation. Le statut de freelance n’étant pas un statut juridique à proprement parler il est nécessaire d’en choisir un pour lancer son activité.

Qui sont les clients d’un freelance ?

Le freelance peut avoir toute sorte de client. Il n’est pas non plus obligé de se cantonner à un seul type de client, une seule structure. Les clients d’un indépendant en freelance peuvent être : des entrepreneurs, des start-up, des PME, des agences de publicité, des grandes entreprises, des particuliers… Toute personne ayant un besoin peut faire appel à un freelance.

Quels sont les métiers les plus courant en freelance ?

De nombreux métiers existent aujourd’hui en freelance. Parmi les plus commun nous retrouvons tous les métiers du digital : rédacteur web, graphiste, développeur, data scientist, community manager,… Les domaines de la traduction ou encore de la photographie sont très adaptés également à des missions de freelance, tout comme les secteurs RH et administratif. Pour information, c’est le métier de développeur web, qui est en 2024 celui le plus recherché par les entreprises.

Si vous avez d’autres questions sur les avantages et inconvénients des freelances n’hésitez pas à consulter nos autres ressources sur le sujet ou à nous écrire directement en commentaire ! L’équipe Indy vous répondra 😉

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte

par Elsa Van Rompay

Elsa est rédactrice de contenu chez Indy. Ses articles comptables et juridiques vont vous permettre de naviguer plus facilement dans cet univers complexe.