Cumuler freelance et CDI : est-ce compatible et légal ?

Chaque année, de plus en plus de travailleurs indépendants sont attirés par l'entrepreneuriat. Pour ce faire, nombreux sont ceux qui souhaitent s'orienter vers le statut de freelance. En tant que freelances, ils ont alors la possibilité de générer leurs revenus en travaillant de manière autonome avec leurs propres clients, ou en proposant leurs services à des entreprises pour des missions déterminées. Cependant, la question de la rémunération demeure une préoccupation fréquente où beaucoup se demandent si les gains provenant de cette activité seront suffisants. Face à cette incertitude, certains choisissent de conserver leur CDI tout en exerçant en parallèle en tant que freelance, cumulant ainsi deux types de contrats. Mais, peut-on être en freelance et en CDI à la fois ? Est-ce compatible et surtout légal ? Nous répondons à tout ! 🤫

Cumuler freelance et CDI : est-ce compatible et légal ?

 💡 Le saviez-vous ?
Confier sa comptabilité à un expert-comptable n’est pas obligatoire. Indy accompagne les freelances dans leur comptabilité ! Grâce à notre application tout-en-un, vous pouvez réaliser toutes vos déclarations en seulement quelques clics ! 🤩
Je tente l’aventure Indy

Freelance : une activité en plein essor

Ces dernières années, de plus en plus de professionnels choisissent de quitter le modèle conventionnel de l’emploi salarié pour se lancer seuls en tant que freelances. Cette récente évolution découle de plusieurs facteurs. En effet, le travail indépendant offre :

  • des conditions de travail plus flexibles, permettant une meilleure conciliation de la vie professionnelle et personnelle ;
  • la liberté de choisir des missions captivantes et de collaborer avec un large éventail de clients et d’entreprises, favorisant ainsi le développement de compétences diversifiées ;
  • un champ d’action plus vaste, qui englobe des clients à l’étranger et des projets à l’échelle mondiale.

👉 En bref, la montée en puissance du travail indépendant résulte d’une quête croissante de liberté, de flexibilité et de nouvelles opportunités.

Freelance et CDI : Définition 🔎

Le terme « freelance » est un anglicisme qui désigne un travailleur indépendant, tel qu’un community manager. Cette notion est en parfaite opposition au salarié sous contrat. La principale caractéristique du travailleur indépendant réside dans l’absence de lien de subordination entre lui et son client. En effet, le principe du travailleur indépendant est de travailler à son compte, en étant soumis à aucun contrat de travail. Ce statut lui confère ainsi la possibilité de travailler pour plusieurs entreprises.

Le contrat de travail à durée indéterminée (CDI) représente la forme normale et générale de la relation de travail. Par nature, il ne possède pas de date de fin déterminée. Il peut être résilié unilatéralement soit par l’employeur (licenciement pour motif personnel ou économique, mise à la retraite), soit par le salarié (démission, départ à la retraite), ou encore pour des raisons extérieures aux parties (par exemple, en cas de force majeure). Sa rupture peut aussi découler d’un accord effectué entre les deux parties dans le cadre d’une « rupture conventionnelle ». Que ce soit pour un temps plein ou pour un temps partiel, le CDI peut être conclu.

Freelance et CDI : les avantages et les inconvénients

Les avantages et inconvénients du statut Freelance

Les avantages ✅

  • un freelance n’est pas employé par une entreprise, mais plutôt au service de ses propres clients. Par conséquent, il n’existe aucune obligation de loyauté ou de fidélité envers une entreprise ;
  • en facturant directement ses prestations auprès de sa clientèle, un freelance perçoit l’intégralité des revenus issus de son travail. Ainsi, son revenu ne se limite pas au même montant chaque mois ;
  • un freelance a la liberté de définir ses propres horaires de travail et de choisir l’emplacement où il souhaite travailler.

Les inconvénients ❌

  • un freelance fait face à une instabilité financière. Il dépend à 100% du paiement de ses clients. Or, il faut savoir que des retards de paiement peuvent survenir ;
  • un freelance doit être un vrai « couteau suisse » et être capable de gérer la prospection, la comptabilité, la gestion commerciale et bien plus encore.

Si vous souhaitez plus de détails sur les avantages et les inconvénients d’être en freelance, nous vous invitons à consulter notre article ! 🤓

Avantages et inconvénients du statut freelance

Les avantages et les inconvénients de l’emploi en CDI

Les avantages ✅

  • un salarié bénéficie d’une stabilité financière et perçoit un salaire fixe à chaque fin de mois ;
  • les missions à accomplir sont clairement définies et se concentrent généralement sur les compétences qu’il maîtrise ;
  • le changement de poste est relativement simple.

Les inconvénients ❌

  • le salarié est soumis à une obligation de loyauté et de fidélité envers une entreprise ;
  • le salarié possède un lien de subordination avec son employeur.

Avantages et inconvénients de l'emploi en CDI

Les avantages et les inconvénients d’être en freelance et en CDI à la fois

Les avantages ✅

Cumuler une activité en freelance et un emploi en CDI présente des avantages singuliers pour les professionnels à la recherche de flexibilité et de sécurité ! Cette double activité permet :

  • d’avoir des sources de revenus diversifiées (les revenus de l’activité freelance + le salaire fixe de l’emploi en CDI) ;
  • d’entreprendre plusieurs projets en tous genres ;
  • d’acquérir de nouvelles compétences, notamment car un freelance doit être en capacité de traiter plusieurs sujets, même s’il n’a pas nécessairement les compétences initiales requises ;
  • de bénéficier d’une stabilité financière grâce au salaire fixe de l’emploi en CDI ;
  • de posséder une liberté dans la gestion du temps de travail et une autonomie dans le choix des clients et projets.

Les inconvénients ❌

Malgré de nombreux avantages avérés, exercer deux types de contrat de manière simultanée peut mener à :

  • une charge de travail conséquente avec un volume important de tâches ;
  • un risque d’épuisement professionnel dû à l’intensité de cette charge ;
  • un grand nombre de responsabilités à assumer ;
  • un besoin de connaissances approfondies en matière d’aspects légaux et administratifs.

Avantages et inconvénients d'être en freelance et en CDI à la fois

Emploi freelance et CDI : que dit la loi ?

Tout d’abord, le Code du travail n’interdit pas à un professionnel d’exercer en CDI et en freelance de façon simultanée. En effet, vous pouvez répartir votre temps entre les heures de travail prescrites par votre employeur et les plages horaires disponibles pour réaliser des missions en tant que freelance auprès de votre clientèle. Si vous êtes employé en 35 heures, vous devez réaliser les missions de votre activité freelance en dehors de ces horaires.

Néanmoins, notez que votre employeur peut décider d’inclure dans votre contrat une clause d’exclusivité interdisant l’exercice d’une autre activité professionnelle en tant que travailleur indépendant. Ainsi, avant de démarrer toute démarche de création de votre entreprise, il est fortement recommandé de vérifier la présence de cette clause dans votre contrat. Si cette dernière est présente, une négociation avec votre employeur pourrait permettre son retrait.

De plus, vous ne devez pas utiliser le matériel mis à disposition par votre employeur (ordinateur, téléphone…) pour votre activité freelance.

Par ailleurs, le Code du travail stipule qu’un salarié ne peut pas concurrencer son employeur, ce qui reflète une obligation de loyauté envers ce dernier. Si vous souhaitez exercer en freelance tout en conservant votre statut de salarié, il est conseillé de ne pas offrir des services similaires à ceux de l’entreprise qui vous emploie, afin d’éviter d’éventuelles poursuites judiciaires.

Emploi freelance et CDI : que dit la loi ?

Faut-il tenir au courant son employeur ?

Tout dépend ! 🧐

Si vous travaillez dans la fonction publique à temps plein, vous devez obligatoirement obtenir l’accord de votre hiérarchie pour exercer votre activité freelance à côté. Cependant, si vous travaillez dans la fonction publique à temps partiel, vous devez seulement en informer votre hiérarchie.

De plus, quelle que soit la nature de l’emploi que vous occupez, il est tout de même préférable d’en avertir votre employeur, et ce, pour diverses raisons.

Tout d’abord, en informant votre employeur de votre projet, vous vous assurez qu’il existe dans votre contrat aucune clause vous interdisant d’exercer une activité en tant que travailleur indépendant.

Par ailleurs, cela contribue au maintien de la relation de confiance entre vous et votre employeur, facilitant ainsi la conciliation de votre activité freelance et de votre emploi salarié.

Quel est le statut juridique freelance le mieux adapté pour conserver son CDI ?

Si vous souhaitez conserver votre CDI tout en exerçant une activité freelance à côté, vous disposerez sûrement d’un nombre d’heures limité consacré à la gestion de cette dernière. C’est pourquoi, pour vivre cette expérience dans les meilleures conditions possibles, vous pouvez opter pour le régime de la micro-entreprise, aussi appelée auto-entreprise.

Ainsi, cela vous permettra de bénéficier d’un régime fiscal et comptable simplifié, l’idéal si vous possédez seulement les compétences de base en matière comptable et fiscale.

De plus, pour vous faciliter encore plus la vie, optez pour Indy ! Grâce à notre application de comptabilité tout-en-un, vous pourrez éditer toutes vos déclarations et livres comptables obligatoires en un clic ! Notre équipe vous accompagne même dans le processus de création de votre entreprise, et ce, sans aucun frais !

Enfin, si vous constatez que votre micro-entreprise dépasse les seuils de chiffre d’affaires fixés (188 700€ ou 77 700€), vous pouvez basculer vers un statut juridique plus adapté, tels que la SASU ou l’EURL.

Sécurité sociale : faut-il payer une double cotisation ?

Sécurité sociale : faut-il payer une double cotisation ?

Un salarié au même titre qu’un travailleur indépendant est affilié au régime général de la sécurité sociale (CPAM). Toutefois, les entités internes à la CPAM diffèrent selon si les cotisations sociales sont versées à une activité salariale ou une activité en tant que travailleur indépendant assujetti à la sécurité sociale des indépendants (SSI).

Ainsi, si vous occupez à la fois une activité salariale et une activité freelance, vous devez payer une double cotisation.

L’organisme qui gérait initialement votre dossier prendra alors en charge vos frais de santé. Cependant, vous avez le droit de demander un changement du régime compétent si vous estimez que cela serait plus avantageux pour vous.

FAQ

Comment bien déclarer ses revenus en étant freelance et salarié ?

Pour réaliser la déclaration des revenus issus de vos deux types d’activités, il est nécessaire de soumettre 2 déclarations distinctes.

Pour déclarer les revenus de votre activité freelance, vous devrez effectuer une déclaration de revenus spécifique pour une activité non salariée. Ces informations doivent être consignées dans la déclaration n°2042-C-PRO (consultez 👉 ce lien pour en savoir plus).

Concernant les revenus provenant de votre emploi en CDI, vous devrez renseigner vos informations dans la déclaration n°2042, sous la rubrique « traitements et salaires ».

Est-il possible de cumuler chômage et activité freelance ?

Tout à fait ! 😉

Si vous souhaitez percevoir une allocation-chômage avantageuse, vous avez la possibilité de cotiser à une assurance chômage privée. Cependant, il ne faut pas que le revenu provenant de votre activité freelance, cumulé avec le montant de vos allocations, ne dépasse le salaire que vous perceviez avant d’être indemnisé par France Travail (anciennement Pôle emploi). En cumulant un emploi salarié et une auto-entreprise, vous pouvez acquérir des droits au chômage liés à votre activité salariale. Ainsi, en cas de perte d’emploi, vous pourrez bénéficier de vos allocations-chômage tout en continuant à développer votre clientèle pour votre activité freelance.

⚠️ Attention !
Notez que le chiffre d’affaires généré par votre micro-entreprise sera pris en considération dans le calcul de vos indemnités chômage. En effet, 70% de vos revenus en tant que freelance seront déduits du montant de vos allocations-chômage.

Pour plus d’informations sur l’ensemble des aides mises à votre disposition, n’hésitez pas à consulter notre article 👉 « Cumuler statut de freelance et chômage, est-ce possible ?« .

Le cumul de ces deux types d’activités est-il plus avantageux pour la retraite ?

En ce qui concerne la retraite, vous êtes soumis à une double affiliation. En tant que salarié, vous êtes affilié au régime général des salariés. Pour votre activité en freelance, cela dépend de la nature de votre dernière.

L’avantage pour vous est que vous pourrez jouir d’une retraite plus avantageuse.

De plus, depuis juillet 2017, un dispositif appelé LURA (Liquidation Unique des Régimes Alignés) a été mis en place, vous permettant d’unifier les démarches pour demander votre retraite et percevoir un seul versement regroupant l’ensemble de vos pensions dues. Ce dispositif vise à simplifier la gestion de votre retraite lorsque vous avez exercé plusieurs activités professionnelles.

Pour tout renseignement supplémentaire, n’hésitez pas à solliciter l’équipe Indy dans l’espace commentaire ci-dessous ! 🤗

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Lauriane Kadri

Lauriane est rédactrice de contenus chez Indy. Elle a la vocation de vous aider à devenir indépendants sur votre comptabilité.