Comment devenir fleuriste freelance ?

Vous êtes doté d’un grand esprit créatif, et adorez les fleurs et la nature ? Avez-vous déjà pensé à vous lancer en tant que fleuriste à votre compte ? Bien que ce métier puisse s’exercer en tant que salarié, nombreux sont les professionnels se lançant en tant que freelance. Aujourd’hui, nous vous donnons tous nos conseils pour vous lancer en tant que fleuriste et devenir indépendant ! Mettez toutes les chances de votre côté grâce à notre guide complet ! 🪻

Comment devenir fleuriste freelance ?

💐 Avez-vous testé Indy ?
Vous êtes fleuriste en freelance et souhaitez gagner du temps dans la gestion administrative de votre entreprise ? Indy est là pour vous aider ! Vos factures clients, vos devis et vos déclarations fiscales en quelques clics seulement ! 💻
Je teste Indy gratuitement 💫

Zoom sur le métier de fleuriste

En quoi consiste le métier de fleuriste ?

Le fleuriste est un professionnel qui achète, prépare, coupent des fleurs ou encore des plantes (fraîches, séchées ou encore artificielles) dans le but de les vendre à des clients. Une grande majorité des fleuristes exercent une activité artisanale, puisqu’ils vendent des compositions florales qu’ils ont eux-mêmes élaborées à partir de matières premières achetées. Néanmoins, il n’est pas rare que certains professionnels se contentent d’acheter des fleurs puis de les revendre en l’état. Ces derniers auront alors une activité purement commerciale.

Le fleuriste vient s’approvisionner auprès d’indépendants ou sur des marchés spécialisés. Il entrepose ensuite sa marchandise dans un lieu respectant certaines conditions afin de conserver au mieux les fleurs (des conditions de lumière, d’humidité et de température bien spécifiques).

Depuis quelques années, la profession s’est modernisée pour répondre à de nouveaux besoins. Le fleuriste n’est plus simplement un revendeur de végétaux, ce dernier est désormais un véritable artiste.

Il propose divers services et notamment :

  • Des cours à domicile ;
  • Des conseils ;
  • Des compositions créées par ses soins ;
  • Mais également des compositions créées sur-mesure respectant un cahier des charges donné…

Quelles compétences pour devenir fleuriste ?

Le fleuriste devra maîtriser des compétences dans différents domaines :

  • La botanique et l’horticulture : Évidemment, pour exercer ce métier vous devez aimer les fleurs, mais cela n’est pas suffisant. Le fleuriste devra effectivement avoir de solides connaissances en botanique mais également en horticulture. Vous devrez alors connaître le nom de plusieurs centaines de plantes, mais également les soins à leur apporter ;
  • La créativité et le sens de l’esthétisme : Le sens artistique et la créativité sont bien évidemment des qualités essentielles ! Le fleuriste devra également faire preuve de rigueur et de précision dans son travail ;
  • La gestion des stocks et des commandes. Vous devrez, bien entendu, savoir gérer vos approvisionnements.

🌸 Le saviez-vous ? Le métier de fleuriste est avant tout un métier passion ! Un fleuriste ne compte pas ses heures et travaille le plus souvent debout, dans un local froid et humide, pour conserver aux fleurs leur fraîcheur. Ainsi, il est essentiel de maintenir une bonne condition physique

Les formations

Le métier de fleuriste n’étant pas réglementé par la loi, vous pouvez tout à fait exercer cette profession sans diplôme ni expérience particulière. Néanmoins, au vu des compétences requises, il est tout de même nécessaire d’acquérir certaines compétences clefs.

🌷 Le saviez-vous ? Pour obtenir la carte de fleuriste artisan ou pour adhérer à une association renommée d’artisans fleuristes, il est obligatoire de suivre une formation réussie et/ou de posséder une expérience validée équivalente à une formation.

Des formations initiales

Pour devenir fleuriste, vous pouvez suivre les formations suivantes :

  • CAP fleuriste (Bac + 2), vous pourrez ensuite continuer avec un Brevet professionnel fleuriste d’une durée d’un an ;
  • Un BAC professionnel productions horticoles, option productions florales (niveau bac) ;
  • Vous pouvez éventuellement poursuivre votre formation de fleuriste avec un BTS design floral ou un BTS d’art floral (bac + 2).

Le futur fleuriste pourra préparer ces diplômes en apprentissage. Dans ces cas-là, vous alternerez cours théoriques dans un Centre de Formation d’Apprentis et pratique professionnelle en entreprise. Vous pourrez ainsi mettre en pratique vos connaissances, sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage, tout en touchant une rémunération 💵

🌻 Vous êtes en pleine reconversion professionnelle et rêvez de vous lancer en tant que fleuriste ? Sachez que des organismes proposent justement des formations destinées aux adultes en reconversion. Certaines formations peuvent être financées par votre solde CPF, n’hésitez pas à vous renseigner à ce sujet !

Comment exercer le métier de fleuriste ?

Bien que vous puissiez exercer le métier de fleuriste en tant que salarié, la plupart des indépendants optent pour le statut de freelance. Ces derniers préfèrent effectivement bénéficier d’une totale autonomie. Dans ces cas-là, vous interviendrez directement auprès de vos clients !

Fleuriste freelance, le statut

Vous souhaitez vous lancer en tant que freelance ? Quel statut choisir ?

Parce que le terme « freelance » est simplement un anglicisme désignant les travailleurs indépendants, ce dernier n’est pas un statut juridique à proprement parler. Ainsi, avant de vous lancer à votre compte, qu’importe votre activité, vous devrez impérativement choisir un régime juridique. Que vous soyez fleuriste, data scientist freelance, web designer ou encore Architecte indépendant, vous avez le choix entre les statuts juridiques suivants :

  • La microentreprise, également connue sous le nom d’auto-entreprise ;
  • L’entreprise individuelle ;
  • La société (et notamment l’EURL ou la SASU) ;
  • Le portage salarial.
La micro-entreprise

La micro-entreprise, est une entreprise individuelle simplifiée. Ce statut présente de nombreux avantages, notamment en termes de coût de création. Par ailleurs, le statut d’auto-entrepreneur pourra s’obtenir en quelques heures uniquement, par simple demande en ligne sur le site de l’INPI. Pour accéder au guichet, c’est 👉 par ici 👈 !

Les charges sociales en auto-entreprise, sont plutôt faibles et le travailleur bénéficie d’une imposition plutôt avantageuse, vous ne pourrez néanmoins pas déduire vos charges professionnelles de votre chiffre d’affaires.

💡 Bon à savoir : Pour bénéficier du statut de la micro, vous devez impérativement respecter des seuils de chiffre d’affaires. En 2024 les plafonds sont les suivants :

👉77 700 € de chiffre d’affaires si vous effectuez de la prestation de services ;
👉 188 700 € pour la vente de marchandises.

L’une des particularités du métier de fleuriste en auto-entreprise est de pouvoir relever de trois catégories d’activité différentes. Ainsi, les règles en matière de fiscalité dépendront de votre activité :

  • Vous créez des bouquets et des compositions : cette activité relève de l’artisanat, ainsi, pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur, votre CA ne devra pas dépasser 77 700 €. Vous devrez ici payer 21,2 % de cotisations sociales sur le montant de votre chiffre d’affaires ;
  • Vous réalisez du conseil et des formations : Ici, votre activité est de nature libérale. Ici aussi, votre plafond de chiffre d’affaires est de 77 700 €. Vos cotisations sociales s’élèvent quant à elles à 21,1 % de votre chiffre d’affaires.
  • Vous revendez des fleurs : si vous réalisez uniquement de l’achat et de la revente, votre activité est de nature commerciale. Ici, le plafond de chiffre d’affaires s’élève à 188 700 €. Vos charges sociales, seront quant à elles de 12,3 % ;

🌺 Vous cumulez plusieurs activités ? Si vous réalisez de la vente, votre chiffre d’affaires global ne pourra pas être supérieur à 188 700 €, au sein de ce dernier, l’activité de création ou de formation ne pourra quant à elle pas dépasser 77 700 €.

L’entreprise individuelle

Tout comme le micro-entrepreneurs, l’entrepreneur en EI exerce son activité en son nom propre. Les démarches pour créer une entreprise individuelle sont exactement les mêmes que celles à effectuer dans le cadre d’une auto-entreprise.

Voici quelques différences entre la micro et l’EI :

  • Les obligations comptables sont plus importantes en EI ;
  • Les charges sociales sont plus élevées (44 % du revenu imposable contre 22% en auto-entreprise).
  • Contrairement à la micro-entreprise, il n’existe pas de plafond de chiffre d’affaires pour bénéficier du statut d’entrepreneur individuel.
La Société

Vous avez confiance en votre projet et pensez croître rapidement ? Pourquoi pas opter pour la société (en EURL ou SASU) ? Contrairement à l’entreprise individuelle, les démarches d’immatriculation d’une société seront bien plus conséquentes qu’en entreprise individuelle. La société vous permettra néanmoins de :

  • D’intégrer des associés, ce qui est impossible en entreprise individuelle ;
  • Elle inspire confiance.
Le portage salarial

Enfin, le fleuriste en devenir pourra opter pour le portage salarial. Il s’agit là d’un statut « hybride » entre le salariat et l’indépendance. Dans le cadre du portage, vous êtes salarié d’une société de portage, et effectuez des missions pour le compte d’une entreprise cliente. Vous conservez toutefois une certaine indépendance, notamment dans le choix de vos missions. Ici, vous avez conclu un contrat de travail avec l’entreprise de portage et vous, c’est d’ailleurs cette dernière qui vous verse votre rémunération.

🌼 Vous souhaitez vous lancer en tant que fleuriste à votre compte ?🌼
Nos spécialistes vous conseillent et vous accompagnent gratuitement dans la création de votre entreprise ! 🧑🏻‍💼
Je crée mon entreprise avec Indy 💫

Quel statut juridique est fait pour vous ?

👉 Si vous envisagez de réaliser peu de chiffre d’affaires sur le court voir moyen terme, la micro-entreprise, peut être la solution idéale.

👉 Par ailleurs, si vous souhaitez bénéficier d’obligations comptables simplifiées, mais pensez tout de même dégager un gros CA, l’entreprise individuelle est bien probablement la meilleure option !

👉 Vous pensez que votre entreprise va croître très rapidement ? Optez plutôt pour la société !

👉 Enfin, si avant de vous lancer, vous préférer tester votre projet, le portage salarial peut s’avérer intéressant.fleuriste freelance

Quel salaire en tant que fleuriste freelance ?

Parce que vous êtes indépendant, c’est vous qui choisissez vos tarifs et fixez ainsi votre marge ! Votre rémunération mensuelle dépendra alors du nombre de client que vous avez sur le mois mais également de vos diverses charges.

Un fleuriste freelance disposant de sa propre boutique physique ou un fleuriste ambulant pourra toucher un salaire moyen aux alentours de 2000 euros bruts. Ce dernier variera bien évidemment en fonction de votre chiffre d’affaires. Certains fleuristes expérimentés ou bien placés, dans Paris par exemple, arriveront à toucher des revenus bien supérieurs à 3 000€ bruts. Le montant que vous pourrez vous verser chaque mois, correspondra alors à votre salaire brut imputé de vos charges.

Aussi, un fleuriste travaillant depuis chez lui, aura sûrement moins de charges à payer, puisque son loyer professionnel et son loyer personnel sont mêlés. Il pourra, en pratique, se reverser une rémunération plus importante.

Vous travaillez dans l’événementiel ? Ici, en plus des marchandises facturées, vous pourrez également facturer vos clients en fonction du temps passé sur vos créations : c’est ce qu’on appelle plus communément le taux horaire. Ainsi, votre salaire sur une journée sera sûrement plus élevé que celui d’un fleuriste vendant ses fleurs dans sa propre boutique.

Nos conseils pour lancer votre activité de fleuriste indépendant

1️⃣ Formez-vous !

Vous souhaitez vous lancer à votre compte ? En plus des formations pour devenir fleuriste, nous vous conseillons vivement de suivre un stage de préparation à l’installation (SPI) ! Ce dernier, bien que facultatif, vous permettra d’apprendre les bases de l’entrepreneuriat. Aussi, l’obtention de certaines certifications, notamment de produits biologiques, sera une réelle plus-value pour votre image !

2️⃣ Réalisez un business plan

Avant de vous lancer, nous vous conseillons de réaliser votre business plan ! Ce document va vous permettre de présenter en détail votre projet, notamment devant des banques ou des investisseurs.

Ce dernier vous donnera une vue sur vos différents objectifs. Vous pourrez alors adopter la meilleure stratégie pour faire grandir votre activité !

3️⃣ Différenciez-vous !

Parce que le métier de fleuriste est un métier particulièrement compétitif, nous vous invitons à vous différencier le plus possible de vos concurrents ! Soyez créatif ! Créez des compositions à base de fleurs rares, proposez des ateliers pour composer des bouquets… Les options sont nombreuses !

4️⃣ Faites-vous connaître de vos clients !

À l’ère du digital, les réseaux sociaux sont vos amis pour vous faire connaître ! Partager vos œuvres sur Instagram, Facebook ou encore Tik Tok ! 🖼️

🌼 Avez-vous pensé à exercer en tant que fleuriste franchisé ? Exercer en tant que fleuriste franchisé peut être une solution intéressante, puisque vous bénéficierez de l’image de marque et la notoriété d’une grande enseigne tout en restant juridiquement indépendant. Vous devrez trouver un réseau de franchise adapté à vos projets, signer un contrat de franchise puis choisir un statut juridique et réaliser l’ensemble des démarches de création de votre entreprise.

Vous avez la moindre interrogation sur le métier de fleuriste ? Laissez-nous un message en commentaire, nous nous ferons un plaisir de vous éclairer ! 💡

FAQ : Questions fréquentes

Quel est le code APE d’un fleuriste indépendant ?

Le code APE d’un fleuriste indépendant est le 47.76Z. Ce code vous sera attribué par l’INSEE lors de la déclaration d’activité et permettra d’identifier la branche d’activité principale de l’entreprise.

Se lancer en tant que fleuriste freelance sans boutique, est-ce possible ?

Vous êtes décorateur floral spécialisé dans l’événementiel ? Vous pouvez tout à fait vous lancer en tant que freelance, sans ouvrir de boutique. Dans ces cas-là, un simple atelier chez soi, respectant les conditions de conservation, vous suffira. Attention, néanmoins, la boutique est un bon moyen d’exposer votre travail. Ici, vous devrez faire preuve d’imagination et notamment vous appuyer sur les réseaux sociaux pour vous faire connaître !

Comment devenir fleuriste indépendant ?

Avant de vous lancer à votre compte, vous devez impérativement vous former. CAP, brevets professionnels ou encore Bac Pro, les options sont nombreuses ! Ensuite, nous vous invitons vivement à établir un business plan avec vos objectifs à court, moyen et long termes. Vous pourrez alors prendre des décisions stratégiques et notamment calculer vos tarifs. Ensuite, une fois votre projet bien ficelé, il est temps de choisir votre statut juridique. Ici, vous avez le choix entre l’auto-entreprise, l’entreprise individuelle ou la société.

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Julie Pay Vargas

Julie est rédactrice de contenu chez Indy. Spécialiste des entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés, elle partage toutes ses connaissances afin de rendre la comptabilité accessible à tous !