Les SCI de location

La SCI de location est l'un des nombreux types de SCI existant. SCI familiale, de gestion, ou encore SCI d'attribution, vous avez probablement lu ces termes à de nombreuses reprises. Mais que veulent ils réellement dire ? Aujourd'hui, nous nous penchons sur la définition et les implications de la SCI de location.

Les SCI de location

 Le saviez-vous ?
Indy vous accompagne dans la comptabilité de votre SCI 🏠
Essayer Gratuitement

Qu’est-ce qu’une SCI de location ?

Ce type de SCI est le plus répandu. En effet, cette SCI vous permet de gérer et de mettre en location des biens vides ou meublés. Avec une SCI de location, vous percevez alors des revenus locatifs, en accord avec votre quote-part. La SCI de location vous permet d’établir des baux de location, pour une durée de 3 ans.

🗓️Une SCI classique elle, doit conclure des baux de 6 ans.

Les autres types de SCI

En parallèle de la SCI de location, plusieurs autres types de SCI existent.

  • La SCI familiale : celle-ci permet de constituer un patrimoine immobilier au sein d’une même famille, et d’en faciliter la succession.
  • La SCI d’attribution : elle consiste à faire construire un bien qui sera réparti entre les associés, mais la SCI est ensuite dissoute immédiatement.
  • La SCI de construction-vente : cette SCI  a pour objectif la revente d’un bien après sa construction.
  • La SCI agricole : elle permet de mettre en commun tous les moyens de plusieurs agriculteurs
  • La SCI de jouissance à temps partagé : le principe ici est de partager le temps d’utilisation de la SCI entre les associés.

Selon vos besoins et vos envies, vous pourrez alors choisir le type de SCI le plus approprié !

Pourquoi faire une SCI de location ?

Il existe plusieurs avantages à la création d’une SCI de location. Ce type de société est permet en effet à plusieurs associés d’investir dans le même bien. De plus, la SCI permet de conserver un caractère impersonnel à la relation entretenue avec les locataires du bien. La transmission des biens est également facilitée, grâce au statut de SCI. En effet, les statuts de la société établissent clairement la répartition de parts sociales, ce qui permet d’anticiper les questions de transmission du bien. Autre avantage non négligeable avec ce type de SCI : vous pouvez y installer les locaux de votre entreprise. Ainsi, le local ne pourra être saisi en cas de faillite. Dans tous les cas, la SCI de location est à envisager dès lors que vous souhaitez louer un bien, vide ou meublé.

La fiscalité relative aux SCI de location

La fiscalité et toutes les obligations comptables liées à votre SCI dépendront ici du type de location que vous effectuez. Si vous faites de la location vide, alors votre SCI de location sera par défaut imposée à l’IR. Si en revanche vous louez meublé, alors un passage à l’IS sera quasi inévitable. Pour en savoir plus sur la fiscalité des SCI, vous pouvez vous rendre juste ici !

La SCI de location à l’IR

Le régime de l’IR est le régime fiscal par défaut des SCI. Il permet aux associés d’être imposés directement sur leurs revenus, à titre personnel. Si vous louez des biens vides, vous pouvez alors tout à fait continuer à bénéficier de ce régime d’imposition. Il permet une comptabilité minime et des obligations fiscales limitées, ce qui est souvent un argument non négligeable lors du choix d’un régime fiscal.

La SCI de location à l’IS

Si vous décidez de louer des biens meublés, alors votre activité devient commerciale. En principe, la SCI est une société civile, ce type d’activité n’est pas prévu dans sa disposition: ainsi, si vous louez des biens meublés, vous devez passer au régime de l’IS, et tenir une comptabilité commerciale. Ce régime prévoit que la société soit directement imposée sur son bénéfice, et non les associés. Il peut néanmoins être avantageux, car certains frais peuvent être déduits auprès de la société, faisant ainsi diminuer le résultat imposable de la SCI.

💡Si vous faites de la location meublée, vous pouvez tout de même bénéficier du régime de l’IR si les revenus locatifs ne dépassent pas 10% du total des revenus de la SCI.

FAQ : autres questions

Comment créer une SCI de location ?

Plusieurs étapes sont nécessaires pour la création d’une SCI de location : la réalisation d’apports en Capital social, la rédaction des statuts, la publication d’un avis de création dans un Journal d’Annonces Légales. Enfin, vous devrez immatriculer la SCI auprès du Registre du Commerce et des Sociétés.

SCI de location : puis-je la créer seul ?

Si vous souhaitez créer une SCI de location, il est alors obligatoire de compter plusieurs associés. La SCI ne fait pas partie des sociétés pour lesquelles il est admis de n’avoir qu’un associé.

Puis-je être locataire de ma propre SCI ?

Si vous êtes associé de la SCI, il est tout à fait possible de louer l’un des biens de la société. Vous pouvez également l’occuper gratuitement, en ne payant pas de loyer.

par Marine Griffond

Marine est rédactrice de contenu chez Indy. Spécialiste de l'IS, elle apporte dans ses articles expertise et conseils pratiques pour naviguer dans l'univers de la comptabilité