Le jour de l’Indypendance a sonné ! Vous êtes 100 000 sur Indy. Merci

Les démarches d’installation des podologues

Après les 3 ans passés sur les bancs à bachoter votre diplôme d’État de pédicure-podologue, il est venu le temps de votre installation en tant que pédicure-podologue. Seul problème, l’administratif vous prend un temps considérable. Heureusement, Indy est là pour vous éviter des recherches fastidieuses et a regroupé pour vous toutes les démarches d’installation pour pédicure-podologue dans un seul article.

Les démarches d’installation des podologues

 📣 À tous les futurs podologues !
Pour vous accompagner dans vos démarches d’installation, Indy vous propose un accompagnement au prix imbattable de 0€ ! Conseils, démarches, formations, aides… nos conseillers vous disent tout ! 😍
Prendre rendez-vous

Étape 1 : ouvrir un compte bancaire dédié

Pourquoi ?

Comme vous le verrez plus tard dans l’article, des dépenses comme la souscription à l’assurance Responsabilité Civile professionnelle vont rapidement subvenir. Pour éviter de tenir la comptabilité d’un compte où vos dépenses quotidiennes côtoient vos revenus professionnels, ouvrez un compte séparé dès maintenant ! Quant à s’il faut prendre un compte professionnel ou courant, consultez notre article sur le sujet qui répondra à votre question.

Démarches

Comparer les offres (comptes courants et professionnels) et souscrire en ligne.

Quand ?

Dès l’obtention de votre diplôme.

Documents demandés

Pour tous les comptes : copie d’un justificatif d’identité.

Les comptes professionnels peuvent également vous demander des justificatifs professionnels. Ainsi, si vous souhaitez ouvrir un compte bancaire, vous pouvez commencer avec un compte personnel. Cependant, nous vous conseillons de ne pas trop tarder à faire le changement pour bénéficier des fonctionnalités supplémentaires offertes.

Étape 2 : souscrire à une assurance RCP

La Responsabilité Civile professionnelle en résumé

Pourquoi ?

Pour se protéger d’éventuels litiges avec vos patients.

Démarches

Comparer les assurances et en contacter une pour souscrire un contrat, comme pour votre logement ou votre voiture.

Quand ?

Dès que vous obtenez votre diplôme.

La Responsabilité Civile professionnelle en détail

Parce qu’une erreur de débutant est vite arrivée, il vaut mieux souscrire à une assurance Responsabilité Civile professionnelle. En fait, c’est obligatoire. Dans ces cas-là, la RCP vous protège de tout litige qui pourrait vous être reproché, et ce filet de sécurité est bienvenu dans ces moments déjà assez stressants.

Où trouver une assurance Responsabilité Civile professionnelle ?

De nombreux assureurs proposent des assurances RCP et il y en a à tous les prix pour différents types de couverture. Si vous souhaitez un article sur cette démarche liée à l’installation de votre cabinet de pédicure-podologue, dites-le nous en commentaire !

Étape 3 : s’inscrire à l’Ordre des pédicures-podologues selon son département

L’inscription à l’Ordre en résumé

Pourquoi ?

Pour obtenir votre autorisation d’exercer et votre numéro RPPS (pour Répertoire Partagé des Professionnels de Santé).

Démarches

Identifiez l’Ordre de votre région selon votre cabinet ou, pour les remplaçants, votre adresse personnelle, complétez le dossier d’installation (voir ci-dessous) et transmettez-le par lettre recommandée ou en physique.

Quand ?

Dès que vous obtenez votre diplôme et votre assurance RCP.

L’inscription à l’Ordre en détail

Pourquoi s’inscrire à l’Ordre ?

Vous avez toujours rêvé de faire partie d’une communauté secrète dirigeant le monde ? L’Ordre des pédicures-podologues c’est un peu ça, mais en un peu moins machiavélique. Cette inscription est indispensable (et obligatoire) pour exercer et vous donnera une attestation d’inscription sur laquelle figurera votre futur numéro RPPS.

Comment choisir son Ordre ?

Sans projet professionnel arrêté ou en remplacement :
Vous avez des envies de voyage, de suivre votre moitié ou de saisir chaque opportunité ? Pas de panique, il vous suffit de vous inscrire à l’Ordre de votre lieu de résidence habituelle.

Les remplacements pour les pédicures-podologues, c’est un peu faire la première partie d’Orelsan pour les rappeurs. Si vous êtes remplaçant c’est pareil, il faut vous inscrire à l’Ordre de votre lieu de résidence habituelle.

En collaboration :
Travailler en collaboration peut être rassurant et c’est aussi un moyen d’être accompagné à ses débuts. Dans ce cas-là, il faudra vous inscrire à l’Ordre de votre lieu d’exercice.

Documents nécessaires

Après avoir trouvé votre conseil régional, vous pourrez y déposer votre dossier en physique ou l’envoyer par lettre recommandée. Pour vous faire gagner du temps, téléchargez ici les documents à compléter et les adresses de chaque conseil régional.

Votre dossier doit contenir :

  • Le curriculum vitæ ordinal complété ;
  • Deux déclarations sur l’honneur complétées ;
  • La photocopie de votre attestation de réussite au diplôme d’État ou de votre diplôme ;
  • La photocopie de l’attestation de la police d’assurance RCP ;
  • La photocopie recto-verso de votre carte d’identité ou de votre passeport ;
  • Deux photographies d’identité au format officiel avec nom et prénom au dos ;
  • Un extrait d’acte de naissance avec filiation ;
  • Un chèque de cotisation (contacter l’Ordre en amont).

Un podologue ayant terminé les démarches liées à son installation

Étape 4 : s’inscrire à la CPAM du lieu de résidence professionnelle

L’inscription à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie en résumé

Pourquoi ?

Pour recevoir les prestations remboursées par la sécurité sociale de vos patients qui en bénéficient.

Démarches

Prenez un rendez-vous avec la CPAM de votre région en appelant le 3646. Préparez votre pièce d’identité, votre carte vitale et votre RIB professionnel pour le rendez-vous en physique.

Quand ?

Dès que votre inscription à l’Ordre est validée et votre numéro RPPS reçu.

L’inscription à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie en détail

Pourquoi s’inscrire à la CPAM ?

Votre inscription à l’Ordre validée et votre numéro RPPS reçu, vous pourrez vous inscrire à la CPAM. Lorsque vous serez installé dans un cabinet, c’est elle qui vous rémunérera pour vos prestations conventionnées. Elle vous fournira aussi des feuilles de soins pré-identifiées. Cette démarche est capitale, que vous soyez remplaçant ou dans un cabinet, il ne faut pas l’oublier.

Documents nécessaires

  • Pièce d’identité ;
  • Carte Vitale ;
  • IBAN.

Certaines CPAM proposent d’envoyer les documents en ligne, mais cette pratique n’est pas encore courante. Le plus rapide est d’appeler le 3646 pour prendre un rendez-vous en physique avec un conseiller de votre CPAM régionale.

Sur place, la personne chargée de vous accompagner vous fera remplir une adhésion à la convention. Demandez-lui si le centre CPAM est également un guichet unique. Si c’est le cas, ils vous aideront à vous inscrire à l’URSSAF.

Le conventionnement ou non conventionnement vous sera proposé par la CPAM. Ce dernier impactera vos tarifs, qui devront être réglementés en secteur 1 (conventionné) ou libres en secteur 2 (non conventionné) mais également vos cotisations sociales. La CPAM vous renseignera sur le détail des différences entre les deux statuts.

Étape 5 : s’enregistrer auprès de l’INPI

L’enregistrement auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle

Pourquoi ?

Pour créer votre entreprise de manière effective.

Démarches

Vous devez vous rendre sur le site officiel du guichet unique de l’INPI et suivre les indications. Cet organisme se chargera alors de faire le lien avec les organismes compétents (impôts, URSSAF). Sinon, vous pouvez également opter pour Indy et bénéficier gratuitement de l’aide de conseillers expertisés.

Quand ?

Les démarches d’immatriculation de votre entreprise sont à effectuer dès sa création. Vous disposez d’une période de 30 jours à partir du lancement pour réaliser l’ensemble des démarches.

L’enregistrement auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle en détail

Pourquoi s’enregistrer à l’INPI ?

L’INPI va vous permettre de créer votre entreprise officiellement et d’obtenir les documents nécessaires à l’exercice de votre activité (numéro SIRET, numéro SIRET, etc.).

Documents nécessaires

  • Une pièce d’identité à jour ;
  • Un justificatif de domicile ;
  • Un numéro de sécurité sociale.

Le saviez-vous ? Bien que l’INPI se charge de transmettre votre demande de création aux services compétents, vous devez tout de même créer votre espace URSSAF. Ainsi, lors de votre appel pour prendre rendez-vous avec la CPAM, demandez si c’est un guichet mixte qui vous permettra de vous inscrire en même temps à l’URSSAF. Histoire de faire d’une pierre deux coups ! Si ce n’est pas le cas, l’inscription se fait en ligne dans les 30 jours avant le début d’activité au plus tôt.

Étape 6 : s’inscrire à la CARPIMKO

L’inscription à la CARPIMKO en résumé

Pourquoi ?

Pour cotiser pour votre retraite, et recevoir des indemnités journalières lors de maladies longues. Vous ne pouvez pas vous en passer, c’est obligatoire.

Démarches

Normalement, l’URSSAF doit transmettre votre dossier à la CARPIMKO. Pour un traitement plus rapide et plus sûr, il est conseillé d’envoyer par courrier le formulaire d’affiliation et une copie de votre carte CPS à l’adresse suivante : Les Quadrants – 3, avenue du Centre – CS 50035 – 78882 St-Quentin-En-Yvelines Cedex.

Quand ?

Dès l’inscription de votre entreprise auprès de l’URSSAF.

L’inscription à la CARPIMKO en détail

La CARPIMKO est un organisme important pour vous, puisqu’elle va récolter vos cotisations retraite pour vous assurer des vieux jours sereins. Par ailleurs, c’est la CARPIMKO qui vous versera vos indemnités journalières lors de maladie longue (+ de 90 jours) et à qui vous devrez envoyer vos justificatifs. Cette démarche d’installation de votre futur cabinet de pédicure-podologue est donc primordiale !

Bonus : automatisez gratuitement votre comptabilité grâce à Indy !

Ces démarches d’installation pour votre futur cabinet de pédicure-podologue étant réglées, nous avons une proposition à vous faire que vous ne pourrez pas refuser : bénéficier d’Indy gratuitement pendant 15 jours pour tester nos services !

Pourquoi ?

Indy est une application de comptabilité tout-en-un vous permettant d’effectuer vos démarches, votre comptabilité et vos déclarations simplement et gratuitement. Nos spécialistes vous accompagnent également au quotidien par chat, mail et téléphone. Plus de 90 000 indépendants font déjà confiance à Indy.

Une fois la passion du remplacement passée, envie de vous installer ? Nos spécialistes vous accompagnent par téléphone sur les démarches à effectuer et les impacts sur votre comptabilité. Ce n’est pas beau ça ?

Démarches

Inscrivez-vous sur l’application et découvrez à quel point il est simple de suivre votre comptabilité automatisée.
👉 C’est par ici

Quand ?

Dès que vous démarrez votre activité, pour ne pas être submergé en fin d’année.

Avec Indy, les papiers, c’est le pied ! Des questions sur l’installation des podologues ? Posez-les en commentaire, notre équipe y répondra rapidement ! 🤗

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Valentin Thomas

Rédacteur pour Indy, la comptabilité des indépendants tout simplement.

Laisser un commentaire

Prêt pour la vraie indépendance ?

Comme 100 000 indépendants, gérez, pilotez et déclarez vous-mêmes.

Sans engagement - Sans carte bleue