Il est l’heure ! Clôturez votre exercice 2023 avec Indy ! C’est parti

Quels sont les frais à prévoir la première année ?

Quand on lance son entreprise, on ne se rend pas forcément compte des défis et des challenges que l’avenir nous réserve. Il en est de même pour les dépenses… Et les bonnes surprises ! Cet article en est justement une, puisque nous allons lister tous les frais potentiels que vous pourriez avoir afin que vous puissiez mieux arbitrer et voir ceux que vous pouvez reporter, éviter, ou si vous êtes obligés de les régler.

Quels sont les frais à prévoir la première année ?

Sommaire

  1. Les frais de création d’entreprise obligatoires (frais d’immatriculation)
  2. Les frais de création d’entreprise facultatifs (mais parfois indispensables)

Cet article a été initialement diffusé sur le groupe Facebook Compta Pour Les Professions Libérales, réseau d'entraide des praticiens libéraux dans leur comptabilité.

Abonnez-vous à la newsletter Indy

Les frais de création d’entreprise obligatoires (frais d’immatriculation)

Pour une société

Pour les sociétés, les frais de création ne sont pas uniformes. En effet, si pour toutes une immatriculation au RCS coûtant 37,45 € est immanquable, des variables changent entre les différentes formes juridiques :

  • Pour toutes les sociétés à l’exception des Sociétés d’Exercice en Libéral (SEL, SELARL et SELAS) des frais de déclaration des bénéficiaires effectifs s’ajoutent, au tarif de 21,41 € ;
  • Pour les SCI, l’immatriculation coûte plus cher : 66,88 € ;
  • Des frais d’annonce légale pouvant aller de 120 € à 226 € HT sont également à prendre en compte.
  • Un compte bancaire étant obligatoire pour la création d’une société, les frais bancaires liés à cette ouverture de compte sont également à considérer.

Pour une entreprise individuelle

Pour une activité libérale ou agricole, l’immatriculation est gratuite. Pour les activités commerciales, ou artisanales, le tarif est respectivement à 24 € et 45 € environ.
Le paiement (si paiement il y a) s’effectue sur le guichet unique, par carte bancaire ou par l’intermédiaire d’un compte client.

Pour une micro-entreprise

La micro-entreprise, ou auto-entreprise, est une entreprise individuelle sous un régime spécial. Sa création est gratuite, quel que soit le secteur d’activité dans lequel vous exercez. Ce régime n’est cependant pas ouvert à certaines professions réglementées, qui pourront en revanche bénéficier du régime micro-fiscal. Ce dernier offre les avantages fiscaux sans les avantages sociaux de l’auto-entreprise.

Pour certains : frais d’assurance

Certaines professions réglementées sont tenues d’être assurées, notamment pour la Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro). En outre, si vous avez des locaux ou un véhicule professionnel, une assurance pour les couvrir est également obligatoire.

Les frais obligatoires ayant été balayés, regardons maintenant les (nombreux) frais facultatifs.

Gâteau d'anniversaire rose avec une table en bois et un chiffre 1 couronné dessus

Les frais de création d’entreprise facultatifs (mais parfois indispensables)

Ouverture de compte bancaire

Si un compte bancaire est obligatoire pour l’ouverture d’une société, ce n’est pas le cas pour une entreprise individuelle ou une micro-entreprise. En tout cas, pas tout de suite : car si vous dépassez 10 000 € de chiffre d’affaires deux années consécutives, cela devient un impératif aux yeux de l’administration. Nous vous conseillons donc d’ouvrir un compte bancaire dédié à cet effet (compte courant ou professionnel au choix) dès maintenant pour assurer vos arrières en cas de succès immédiat !

Frais de conseil et d’accompagnement

Si l’administratif vous fait peur ou que votre comptabilité est trop dense pour être gérée par vous-même, vous aurez peut-être besoin d’un avocat, d’un notaire ou d’un expert-comptable pour vous aider dans vos tâches administratives et comptables. Rédaction des statuts pour une société, démarches d’immatriculation ou encore business plan peuvent être des démarches importantes qui vous demanderont un accompagnement.
Ce dernier, en fonction du nombre et de la nature des démarches, peut coûter du simple au décuple, donc mesurez bien les coûts financiers et vérifiez si vous ne pouvez pas le faire vous-même ou n’avez pas pas de bons plans.

💡 En parlant de bon plan, Indy vous accompagne gratuitement dans la création de votre entreprise, contactez nos spécialistes pour plus d’informations !

Achat de matériel et de logiciels

Quelle que soit votre profession, débuter votre activité demandera certainement de s’équiper, d’une licence de logiciel de comptabilité à un siège de dentiste en passant par un ordinateur portable ou du matériel de bureau plus ou moins coûteux. Prévoyez ces dépenses en amont, car les solutions gratuites ou peu onéreuses existent mais parfois la qualité de votre travail dépendra de votre équipement.

Frais d’assurance

De nombreuses assurances peuvent être à contracter en fonction de votre situation :

  • Assurance RC Pro : si l’assurance responsabilité civile professionnelle n’est pas obligatoire pour tous, elle est vivement recommandée car c’est elle qui vous couvrira en cas de dommage physique, moral ou financier causé à vos clients ou patients. Pour les community managers elle peut par exemple ne s’élever qu’à 10 € environ par mois, mais cela dépend de votre profession et de vos besoins de protection ;
  • Une assurance pour vos locaux est obligatoire ;
  • Il en est de même pour vos véhicules ;
  • D’autres assurances peuvent être utiles comme l’assurance cyber risque si vous récoltez des données sensibles.

Promotion

Sachant que certaines professions réglementées ont l’interdiction de faire de la promotion sous certaines formes, nous ne les oublions pas ici : une plaque professionnelle, une annonce dans les pages jaunes ou appeler un photographe pour illustrer sa page google my business peuvent être des frais de promotion qui vous sont autorisés.

Pour les autres, la création d’un site internet, des annonces en ligne ou l’achat d’une place dans un annuaire peut coûter un certain montant qu’il faut savoir anticiper avant de se lancer à l’aveugle.

Dépôt de marque

Pour les professionnels ayant une raison sociale ou ayant créé un produit ou service avec un nom particulier, le dépôt de marque à l’INPI peut-être une dépense plus qu’utile pour protéger son nom de marque. Nous vous conseillons de faire vos recherches en amont pour savoir si le nom que vous avez choisi n’est pas déjà pris, puis de couvrir les classes de marques vous concernant, voire toutes si vous avez le budget. A savoir que le renouvellement d’une marque en France est de 290 € pour une classe et 40 € par classe supplémentaire.

Formation

Enfin, vous connaissez peut-être déjà les frais de formation que vous allez avoir et c’est un élément important à ne pas oublier avant de vous lancer. En tout cas, vous n’avez plus besoin de vous former sur les dépenses de la première année après avoir lu cet article !

Vous avez encore des questions ? Faites appel à l’équipe d’Indy en commentaire et nous vous répondrons rapidement ! Vous pouvez également rejoindre notre groupe facebook de comptabilité pour partager vos problématiques avec notre communauté d’indépendants !

Crédit Photo : Lock Nechama & Jackie Hope

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Valentin Thomas

Rédacteur pour Indy, la comptabilité des indépendants tout simplement.

Prêt pour la vraie indépendance ?

Comme 80 000 indépendants, gérez, pilotez et déclarez vous-mêmes.

Sans engagement - Sans carte bleue