Les avantages à faire le choix de l’auto-entrepreneuriat

De nombreux professionnels décident aujourd'hui de créer leur entreprise en tant qu'indépendant. La question du statut juridique va être alors primordiale afin de choisir un statut adapté à vos besoins : auto-entrepreneur, SARL, SASU... Le statut d'auto-entreprise, appelé aussi micro-entreprise, plaît beaucoup car devenir auto-entrepreneur inclut de nombreux avantages.

Les avantages à faire le choix de l’auto-entrepreneuriat

 🤓 Vous êtes en auto-entreprise ?
Les obligations comptables étant simplifiées…vous pouvez tout à fait vous passer d’un expert-comptable ! Suivez toutes vos dépenses et votre chiffre d’affaires gratuitement grâce à Indy !
Essayer Gratuitement

Une création simplifiée pour la micro-entreprise

Si vous hésitez quant à votre statut juridique, la micro-entreprise (ou auto-entreprise) à pour avantage d’être très simple à créer. En quelques clics seulement il est, en effet, possible de créer votre statut. Cela se passe en ligne, sur l’INPI, le site des formalités d’entreprises géré par le gouvernement : 👉 ici. 👈

Une fois sur le site de l’INPI, vous n’avez qu’à vous connecter avec vos identifiants FranceConnect, ou à créer un compte afin d’avoir accès au formulaire. Cet espace de création et de dépôt du formulaire est sécurisé. Une fois votre formulaire envoyé c’est sur cet espace que vous pourrez suivre l’avancement de votre demande. C’est l’INPI qui vous transmettra alors votre numéro Siren, nécessaire pour votre micro-entreprise.

Le numéro Siren (Système d’identification du répertoire des entreprises) est un numéro à 9 chiffres qui va permettre d’identifier de manière unique votre entreprise. Le délai moyen de réception d’un numéro Siren est de deux semaines.

💪 Les démarches de création de votre micro-entreprise sont 100% gratuites !

💡 Astuce : il est possible de commencer votre activité avant la réception de votre numéro Siren ! Lorsque vous réalisez une prestation sans avoir encore reçu votre numéro d’immatriculation vous pouvez soit inscrire la mention « Siren en cours d’attribution » soit d’émettre plus tard votre facture : principe de la facturation différée.

Un avantage financier : une simplification des obligations comptables

Un avantage non négligeable pour les auto-entrepreneurs est la simplification de vos obligations comptables. Voici quelles seront vos obligations, grandement allégées comparées à celles d’une société « classique » :

  • Déclarer votre chiffre d’affaires tous les mois ou tous les 3 mois (c’est à vous de choisir au moment de la création de votre entreprise) ;
  • Avoir un compte bancaire dédié à votre activité. Vous n’avez pas forcément besoin d’un compte professionnel, un compte personnel, s’il est uniquement dédié à votre entreprise, suffit. Ce compte bancaire dédié est fortement recommandé et devient obligatoire si vous dépassez 10 000€ de chiffre d’affaires annuel lors de 2 années de suite ;
  • Tenir un livre de recettes et un registre des achats ;
  • Transmettre des factures conformes aux obligations légales à vos clients.

Un avantage fiscal pour les auto-entrepreneurs : l’exonération de la TVA

Sous un certain seuil de chiffre d’affaires, il est possible pour l’auto-entrepreneur d’être exonéré via le système de franchise en base de TVA. Cet avantage financier exonère l’auto-entrepreneur de déclarer la TVA ainsi que de la payer.

Pour en bénéficier il ne faut pas que l’auto-entrepreneur dépasse un certain seuil de chiffre d’affaires 2 ans de suite pour pouvoir bénéficier de cette exonération de charge :

tableau des seuils pour bénéficier de la franchise en base de TVA, Activité Vente de marchandises, fourniture de logement 91 900 €, Prestations de service, 36 800 €, Avocats, artistes-auteurs et artistes-interprètes, 47 600 €, Autres professions libérales 36 800 €, Autres activités des artistes-auteurs 19 600 €, 2023 2024 et 2025

Les avantages sociaux des auto-entrepreneurs

Des cotisations sociales réduites

Si vous choisissez le statut de auto-entrepreneur, vous serez au régime micro-social. Vous bénéficierez alors d’un régime simplifié afin de calculer et de régler vos cotisations sociales. Toutes les déclarations se font en ligne sur le site de l’Urssaf.

Le calcul des charges, effectué par l’Urssaf est adapté au statut qu’est la micro-entreprise. Le calcul est réalisé sur la base d’un pourcentage fixe en fonction de votre chiffre d’affaires. Le pourcentage varie en fonction de la nature de votre activité. Voici quelques exemples du montant à payer des cotisations sociales en fonction de votre domaine d’activité :

  • Pour les BNC : 21,1 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Pour les BIC : 21,2 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Pour les activités de vente de marchandises et fourniture de logement : 12,3 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Pour les SSi : 21,1 % de votre chiffre d’affaires.

Retrouvez tous les pourcentages correspondant à votre activité sur le site impot.gouv.fr 👉 ici👈

Une exonération partielle des charges sociales : c’est possible avec l’Acre

Des aides sociales sont prévues pour les auto-entrepreneurs afin de vous aider lors du lancement de votre activité. Si vous êtes dans les 45 premiers jours de la création de votre entreprise il est possible que vous puissiez bénéficier de l’Acre ! L’Acre c’est une aide à la création et à la reprise d’entreprise gérée par l’URSSAF. Son but : encourager les professionnels à créer ou reprendre une entreprise.

✅ L’Acre permet une exonération de 50% des charges et cotisations sociales.

Un avantage professionnel pour de nombreux auto-entrepreneurs : l’exonération de la CFE

La CFE c’est la cotisation foncière des entreprises. En tant qu’auto-entrepreneur vous pouvez être exonéré si :

  • Vous faites partie des statuts exonérés automatiquement de la CFE (artisan, artiste, sportif, vendeur à domicile indépendant, exploitant agricole, pécheur ou propriétaire louant une partie meublée de leur habitation) ;
  • Si vous êtes dans la première année de la création de votre micro-entreprise vous êtes dispensé du paiement de CFE.

FAQ – Questions fréquentes

Qui est concerné par l’auto-entreprise ?

Le statut de micro-entrepreneur s’adresse à un très large panel de professions, tout secteur confondu : architecte, électricien, freelance, créateur de bijoux, femme de ménage, professionnel du bâtiment, illustrateur…etc. Par définition toute personne physique souhaitant exercer une activité qui souhaite exercer en entreprise individuelle peut choisir le statut juridique de la micro-entreprise ! De plus vous pouvez être salarié ou fonctionnaire et auto-entrepreneur de manière complémentaire ! Ce statut n’est pas par nature incompatible avec votre contrat de travail, n’hésitez pas à vous renseigner sur le sujet.

Auto-entreprise : bonne ou mauvaise idée ?

Le choix du statut micro-entreprise est une bonne idée lorsqu’il est adapté à votre situation. Il comporte de nombreux avantages sociaux et fiscaux pour l’auto-entrepreneur et est très intéressant au niveau de son coût. Il est cependant nécessaire de garder en tête les inconvénients que peut avoir ce statut juridique. C’est ensuite à vous de peser le pour et le contre afin d’opter pour un statut en cohérence avec vos moyens et vos besoins. Si vous hésitez sur quel statut juridique choisir, n’hésitez pas à consulter notre ebook gratuit sur le sujet !

Contactez l’équipe Indy en commentaire si vous avez des questions concernant les avantages des auto-entrepreneurs, nous vous répondrons avec joie.

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Elsa Van Rompay

Elsa est rédactrice de contenu chez Indy. Ses articles comptables et juridiques vont vous permettre de naviguer plus facilement dans cet univers complexe.