← Retour aux articles
← Retour aux articles
130 commentaires
  1. Lolz

    Bonjour
    J’ai actuellement un véhicule dont les frais sont comptabilisé au forfait. Si j’achete un véhicule avant le 31 décembre 2021 pourrais je d’une part déclarer les frais mon véhicule 1 au forfait et D’AUTRE PART déclarer mon véhicule neuf 2 au réel?

    De plus, concernant ce nouveau véhicule; puis je déclarer mes frais kilométriques au forfait ET parallèlement amortir le prix d’achat de ce véhicule?

    D’avance merci pour votre réponse.

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour,
      Vous ne pouvez pas choisir deux formes de déduction pour différents véhicules. Si vous avez choisi le barème, il s’applique à l’ensemble de vos véhicules pour l’année.
      L’amortissement étant compris dans les frais kilométriques, vous ne pouvez pas cumuler le forfait et l’amortissement au réel. Soit tous vos frais sont compris dans le barème, soit vous déduisez tout au réel. 🙂

  2. Croux Nicolas

    Bonjour,
    J’ai loué un véhicule pendant 8 mois à la Réunion car je savais que je n’y resterai pas. 300euros/mois. Puis je déduire la totolité de la facture ? Sachant que je l’ai utilisé presque uniquement pour mes domiciles et pour l’aller retour au travail. Et qu’en est il des frais d’essence ?

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Nicolas,
      Cela dépend du plafond déductible du véhicule loué. Reportez-vous au tableau du paragraphe « Le choix du véhicule » : si sa limite est de 9 900€, alors vous ne pourrez pas tout déduire. Ce plafond, sur 5 ans, ne permet un amortissement que de 1 980€ par an. Si la limite est au delà, alors vous pourrez bien déduire en amortissement les 2400€ que vous a coûté la location. Pour les frais d’essence, vous pouvez les déduire pour leur montant réel sur facture. Attention, pour le prix de la location comme pour les frais d’essence, il ne faut déduire que la part de l’utilisation professionnelle.

  3. Ju Ma

    Merci beaucoup Mme Fléhoc j’ai tout compris !

  4. JuMa

    Bonjour, je souhaite acheter un véhicule électrique à 39000 euros, avec 80% d’utilisation pro et 20% perso. J’ai plusieurs questions :
    – le vendeur me demande si c’est un véhicule personnel ou professionnel : en effet le bonus écologique n’est pas le même (5000 euros pour un véhicule pro et 7000 euros en perso). Avec cette utilisation mixte suis je dans l’obligation de l’acheter en véhicule professionnel afin ensuite de pouvoir amortir le véhicule ?
    – découlant de la première question le prêt pour l’achat du véhicule doit il être sur le compte pro ou perso ?
    – comme vous le voyez je suis confus entre compte pro, compte perso, emprunt sur quel compte, amortissement, et comment organiser les virements entre les comptes pour la part perso…
    Merci d’avance pour votre réponse !
    – si je comprends bien l’amortissement sur 5 ans fonctionne donc ainsi : 39000 (batterie + véhicule) euros x 0,8 (80% usage pro)= 31200 euros amortissable.
    31200 euros / 5 (5ans) = 6240 euros (batterie + véhicule) par an amortissement ? Pareil pour les intérêts d’emprunt et assurance ? Avec des virements entre mon compte pro et perso pour la part utilisation pro pour les intérêts d’emprunts ?
    – aurais je pu acheter la voiture avec mon compte personnel en particulier (et profiter de 7000 euros de bonus écologique) puis ensuite amortir la voiture pour l’usage pro ?

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Julien,
      Il y en a effet une différence entre acheter le véhicule en professionnel ou en personnel.
      En professionnel, vous devrez faire passer le prêt sur votre compte bancaire pro, et inclure le véhicule dans vos immobilisations. Vous pourrez ainsi déduire les amortissements et tous les frais réels de votre véhicule.
      En personnel, vous devrez faire passer le prêt sur votre compte bancaire personnel, et vous ne pourrez pas inclure ce véhicule dans vos immobilisations pour l’amortir. Vous devrez dans ce cas utiliser les indemnités kilométriques, qui englobent les frais d’entretien et d’amortissement sur la base d’un barème.
      Ce barème prend en compte le nombre de kilomètres professionnels et la puissance en CV. Il est assez généreux pour les véhicules thermiques, mais les véhicules électriques sont généralement à 1CV, ce qui fait chuter les indemnités perçues. Pour ce type de véhicule, il est donc conseillé de l’acheter en tant que professionnel, pour pouvoir l’amortir et déduire l’ensemble des frais au réel.
      Pour le calcul de l’amortissement, c’est en effet cela (même si l’on préfère d’abord diviser par le nombre d’année puis appliquer la part professionnelle, mais cela revient au même ici). Les intérêts d’emprunt et l’assurance également, si votre véhicule est bien immobilisé : ces frais ne sont pas déductibles si véhicule personnel. Des virements doivent en effet être effectué pour équilibrer entre pro et perso.
      Par exemple, si vous payez 50 euros mensuels d’assurance avec votre compte pro, vous devrez faire un virement de 10 euros de votre compte perso vers votre compte pro pour la part personnel.
      Est-ce que tout est clair pour vous ? 🙂

  5. David

    Bonjour,

    J’ai bien compris que l’ensemble des loyers d’une LLD (ou l’ensemble des amortissements en cas d’achat) n’est pas déductible, seulement à hauteur du plafond fonction des émissions de CO2. Mais est ce le cas uniquement pour le calcul de l’impôt sur le revenu ou également pour le calcul des cotisations sociales. On parle en effet de réintégration fiscale sur les devis des loueurs automobiles.

    Exemple : j’ai un véhicule avec un plafond 9 900 € si j’amortis 10 000 par an pendant 5 ans en 100% pro pour l’année N.
    Georges va-t-il déduire 10 000 pour le calcul des cotisations urssaf et retraite, puis réintégrer un montant X correspondant à ce qui dépasse du plafond pour l’année (X=(50000-9900)/5) pour le calcul de l’impôt sur le revenu ?

    En résumé : les plafonds s’appliquent ils aux charges sociales ou sont elles juste pour l’impôt sur le revenu ?

    Je vous remercie,
    Cordialement

    David

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour David,
      Ce plafond s’applique à la fois à l’assiette de calcul des cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu. En effet, les cotisations sociales sont calculées sur la base de vos revenus soumis à l’IR.

  6. MOUTON Philippe

    Bonjour et meilleurs voeux. Les travaux d’installation à domicile par un électricien d’une prise dédiée à une voiture hybride rechargeable et un câble de recharge plus rapide que celui fourni par le concessionnaire peuvent-ils – au prorata de l’utilisation professionnelle – être déductibles comme frais professionnels ? Merci.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Philippe,
      Il s’agit d’un cas assez particulier. Au premier abord, je vous dirai que l’installation étant à votre domicile et non à votre cabinet (sauf si vous avez votre cabinet à domicile ?), vous ne pouvez rien déduire. Cependant, je n’ai pas de jurisprudence sur laquelle me reposer, je vous invite donc à contacter votre AGA ou bien le service des impôts pour en savoir plus.

  7. MOUTON Philippe

    Bonjour. Médecin libéral, je vais être livré en mars 2021 d’une voiture hybride financée en LLD.
    Je compte être au frais réels avec déduction des loyers (75 pro / 25 privé).
    Actuellement, je suis au régime de déduction forfaitaire et ma voiture actuelle ne comporte plus d’emprunt en cours.
    D’après mes calculs, il sera plus intéressant pour moi d’être aux frais réels avec cette nouvelle voiture sauf pour 2021 car il y aura deux mois sans déduction de loyer.
    Puis-je demander au loueur un premier loyer majoré et le déduire en 2021 pour avoir plus frais à déduire cette première année ?
    Merci.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Philippe,
      Il faut en effet voir avec le loueur la possibilité d’un premier loyer majoré et de sa déductibilité. En effet, les loueurs vous envoie chaque année la part déductible de vos loyers, suivant le type de véhicule. Ils devraient pouvoir vous renseigner sur ce point. 🙂

  8. Louise tessier

    Bonjour , je souhaiterais acheter une voiture en 2021 émettant entre 60 et 130 gramme , avec un usage 80% pro , en frais réels.
    Pour cette achat je souhaiterai faire un emprunt . Je pourrai donc déduire l’amortissement ( 18300€ sur 4 ans ) ainsi que les intérêts d’emprunt , essence , et frais supplémentaires?
    Dans ce cas l’emprunt doit bien être débité sur le compte pro ?
    Mlle Tessier

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Louise,
      Oui tout à fait, vous pourrez déduire les amortissements, les intérêts d’emprunt, le carburant et les frais d’entretien et de réparation du véhicule. Vous pouvez faire passer l’emprunt sur le compte que vous voulez. Si vous optez pour votre compte personnel, il faudra simplement faire un virement de votre compte pro à votre compte perso à hauteur des intérêts d’emprunt. Si vous optez pour le compte professionnel, il faudra subdiviser la transaction : une partie en intérêt d’emprunt et une partie en dépense personnelle.

  9. Schneider Camille

    Bonjour, je suis sage-femme libérale. Je souhaite changer de véhicule. Actuellement j’ai un prêt professionnel de 22 000 Euros pour le matériel et mobilier de mon cabinet. Le banquier me propose de racheter ce prêt et de faire un global pour l’achat du véhicule et les 22000 Euros restant à payer. Puis-je procéder de cette manière là, ou dois je avoir deux prêts dissocier.
    Aussi, le concessionnaire souhaite reprendre mon véhicule actuel et j’aurais possibilité d’y mettre un apport personnel pour diminuer les mensualités de mon prêt. Cela est il possible si je passe le prêt en charge professionnel?

    D’avance, merci pour votre aide.
    Bien cordialement
    Camille Schneider

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Camille,
      Les prêts ne sont pas déductibles en charge directement, uniquement les intérêts d’emprunt. Vous pourrez par contre déduire les frais d’achat de votre véhicule via les amortissements. Pour le rachat de votre prêt par votre banque, avec l’ajout du véhicule, il s’agit d’une opération assez particulière et nous ne pouvons hélas pas vous répondre. Je vous conseille de faire appel à un expert-comptable pour ce point.

  10. Barreto Bruno

    Bonjour,
    Si j’ai bien tout compris…
    Disons que je prends une loa sur 2 ans pour une voiture de valeur 20000€ et qui est dans la tranche des 18000€ de possibilité d’amortissement sachant que c’est 100% pro. Je peux amortir 9000€ chaque année ? C’est bien ça?
    Merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Bruno,
      Le montant déductible se calcule sur une base d’utilisation du véhicule de 5 ans. En effet, en location, il serai trop simple de changer de véhicule tous les deux ans et de profiter à chaque fois d’amortissement maximum. Dans votre cas, vous pourrez donc déduire 3 600 euros maximum par an. Pour faire simple, les loueurs vous envoient chaque année le montant déductible.

  11. Auriane

    Bonjour,
    J’ai une petite question pour bien comprendre ce qui est déductible ou non.
    Je loue en LLD à titre professionnel un véhicule qui émet entre 60 et 130 g/km de co2 pour 250€/mois, utilisé dans mon activité professionnelle à 75% (et 25% en perso).
    Combien puis-je déduire chaque année ? 75% x 250€ x 12 ?
    Merci pour votre aide,
    Bien cordialement

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Auriane,
      Pour faire plus simple, votre loueur doit vous envoyer chaque année un récapitulatif de vos loyers avec la part déductible en charge professionnelle. 🙂

  12. Amury

    Bonjour je suis médecin en libéral et je compte louer un véhicule électrique d’une valeur de 59 000 euros pour faire 15 000 km/an maximum. Si comprend bien vous me recommandez un LLD pour ce montant et ce kilométrage? La prise en charge du loyer déductible sera environ de 500 euros par mois. Et les frais de recharge resteront à ma charge?
    Merci

    1. Thibault Butin

      Bonjour et merci pour votre question.
      Pour vous répondre, je préfère vous orienter vers votre AGA qui saura vous donner un conseil personnalisé à ce sujet.
      Bon week-end !

  13. Mathieu

    Bonjour Valentine,
    Je suis médecin, j’ai débuté mon activité libérale en début d’année. Je souhaite acquérir un véhicule qui me servira tant pour me rendre au travail qu’à des fins personnelles. Je dirais ratio 80/20 pro/perso. Je roule moins de 15000km/an ( autour de 12000).
    Je souhaite me procurer un SUV d’occasion (valeur autour de 20000e) en veillant à ce que les émissions de carbone soit le plus faible possible.
    Il me semble que la faiblesse de mon kilométrage annuel est en défaveur du choix des indemnités kilométriques. Ai-je raison?
    J’hésite entre achat d’un SUV d’occasion (donc en frais réel) et LLD, qu’en pensez vous?
    Merci pour votre réponse

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Mathieu,
      Avec un faible kilométrage, une LLD peut en effet être intéressante. En revanche, cela n’influe pas sur la faveur ou la défaveur des IK : elles sont dans la majorité des cas plus rentables que les frais réels. Je vous invite à comparer les deux solutions, notamment en prenant en compte les intérêts d’emprunt si vous faites un crédit, et le prix réel d’une LLD (n’hésitez pas à demander un devis en concession).

  14. Audrey Leuliet

    Bonjour,
    merci pour cet article ! Petites questions cependant car certaines choses restent un peu floues pour moi…
    Je souhaite acheter un nouveau véhicule et je n’arrive pas à choisir/comprendre quelle serait la meilleure option entre crédit-bail/LOA ou crédit auto classique.

    Si je comprends bien :
    – avec crédit bail/LOA je peux passer la mensualité en charge ainsi que tous les frais annexes via les frais réels ou partir sur les IK s’ils sont plus avantageux.
    – avec un crédit classique, cela dépend si je passe le véhicule dans le patrimoine privé ou pro. Si le véhicule reste dans le patrimoine privé, je ne peux déduire que les frais d’utilisation (carburant, réparation etc), pas l’assurance ni les mensualités du crédit par exemple. Mais à la revente, le prix de revente n’entre pas dans mon bénéfice. Si le véhicule entre dans le patrimoine professionnel, je dois l’amortir sur 5 ans et je peux déduire en plus les frais réels. Mais de ce fait, je n’ai plus le choix entre IK et frais réels, c’est frais réels obligatoirement, si je comprends bien. Mon CA est inférieur à 90 000 euro par an et je suis installée depuis plus de 5 ans : à la revente, je ne serais pas imposée sur la plus-value s’il y en a. Mais le prix de vente de la voiture s’ajoute quand même à mon bénéfice ? Contrairement au cas où le véhicule est resté dans le patrimoine perso.

    Mon but étant d’acheter le véhicule in fine, si je pars sur le crédit bail/LOA, je dois acheter le véhicule avec mon pro obligatoirement ? Et dans ce cas, il faut à nouveau choisir de laisser le véhicule dans le patrimoine pro ou privé?

    Autre information : le crédit-bail/LOA semble toujours plus cher que le crédit auto classique si on décide de racheter le véhicule au final. Mais il me semble du coup que l’on peut déduire plus de frais. Dans ce cas, quel est le plus avantageux : acheter plus cher en déduisant plus ou acheter moins cher en déduisant moins ?

    Pour la limite à 18 300 euro que l’on peut déduire, cela concerne la valeur du véhicule ou la valeur du crédit ? Exemple : je vise un véhicule à 17 909 euro mais le crédit auto ou la LOA reviendrait à un prix supérieur à 18 300 euro. Donc finalement, tout pourra être déduit ou non ?

    Merci d’avance pour votre réponse !

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Audrey,
      Vous pouvez tout à fait choisir le barème IK si votre véhicule est dans votre patrimoine professionnel. Vous ne pourrez simplement pas l’amortir, puisque l’amortissement est compris dans le barème. Le crédit classique est en effet moins cher que la LOA. Vous pourrez déduire un peu plus chaque année car cela vous reviendra plus cher, mais cela reviendra au même in fine. Les 18 300 € prennent en compte la valeur d’achat global du véhicule, c’est-à-dire le montant que vous entrez en immobilisation. Les intérêts d’emprunt sont déductibles en plus si le véhicule est au patrimoine professionnel, mais ils ne le sont pas si le véhicule est au patrimoine personnel. Attention : tout cela est déductible si vous êtes en frais réel.

  15. David Mendini

    Bonjour,

    Je suis en Entreprise Individuelle et j envisage d acheter une Toyota Prius Hybride 2005 pour le prix de 3900. Je voudrais savoir comment m y prendre si il y a des formalites particulieres quand je l achete (a un particulier) et surtout comment deduire cela (sur une annee ou etale?) Je vous remercie bien

    David

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour David,
      Il n’y a pas de formalité particulière lors de l’achat. En revanche, si vous l’achetez à titre professionnel, vous devrez l’immobiliser et déduire chaque année une part du prix d’achat. Pour en savoir plus, je vous conseille cet article : https://www.indy.fr/blog/comprendre-immobilisation-comptable/

  16. Thibault

    bonjour, question loa. j’ai bien regardé l’aide mais je ne suis pas sûr de moi.
    je fais 5 000 km par an en pro sur un total d’environ 17 000 km totaux par an donc 12 000 perso (70/30 perso/pro)
    si je fais une LOA pour 4 ans sur une voiture de 30 000 euros donc au dessus des 18 300 déductibles
    comment ça va se passer?
    on va calculer le prorata de 18 300 sur les 30 000 soit 60%
    prendre ma mensualité de loa : disons 350 euros, applique ces 60%
    donc 210 euros
    et ensuite appliquer 30% d’utilisation pro donc il reste 70 euros par mois à déduire?
    c’est bien ça?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Thibault,
      En effet, le prorata est appliqué sur vos mensualités. Votre agence de location vous enverra chaque année un récapitulatif des sommes déductibles et non déductibles (attention, ils n’appliqueront peut être pas votre part perso/pro).

  17. Jeremy

    Bonjour,
    Ayant un véhicule en LLD depuis avril 2018, cet article m’a beaucoup intéressé. Cependant, je ne comprends pas trop quand vous dites que ce sont les montants totaux des loyers de la LLD qu’il faut prendre en compte par rapport au plafond de déductibilité des véhicules.
    En effet, je paie un loyer de 319€ pendant 3 ans, soit 11484€. Mon véhicule émettant 119g de CO2, je suis bien en dessous du plafond de 18300€. Or la société qui me loue le véhicule m’a envoyé un justificatif du montant des loyers non déductibles pour l’année 2019 et indiquait que 883€ de loyers n’étaient pas déductibles ( sur un total de 3828€ de loyers payés en 2019 donc ). Mon véhicule coûtant 22715€ à l’achat, j’ai donc cru que le plafond de déductibilité devait être comparé au prix d’achat du véhicule, même en LLD, et comme mon véhicule est plus cher que le plafond, le « pourcentage de dépassement » avait été appliqué sur les loyers et donc qu’une partie n’était pas déductible.
    Pourriez-vous m’éclairer sur cette situation? Car il est vrai que je trouvais un peu « injuste » de comparer le prix d’achat d’un véhicule par rapport au plafond de déductibilité, en sachant qu’on ne garde pas le véhicule en cas de LLD…

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Jeremy,
      C’est en effet le prix d’achat du véhicule qui est pris en compte lors d’une LLD, comme pour une LOA ou un achat classique. Cette partie de l’article n’est effectivement pas très clair, nous allons la corriger. 🙂

  18. Alexis genin

    Bonjour. Je souhaiterais prendre une loa. Le garage me propose une offre intéressante sur 37 mois. Est ce que je pourrai déduire les 37 loyers, puis repartir sur une nouvelle loa ou achat ? Quel plafond annuel ? En gros est ce que je peux partir sur une loa 37 mois et non48 moi

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Alexis,
      Il n’y a pas de plafond annuel, vous devez simplement respecter le plafond de déductibilité global du véhicule. 🙂

  19. Julie

    Bonjour,

    J’utilise Georges et j’en suis satisfait.
    Je vous
    IDEL, je comptabilise 22000 km/an pour le pro ; 12000 km/an pour le perso.
    Total : 34000 km. 65 % Pro, 35 % Perso.
    Mon choix de véhicule :
    – véhicule neuf essence sans reprise (pas de prise de risques de me retrouver sans véhicule),
    – moins de 200 g/km ; limite de déduction en charges 18300 €.
    – LOA ou LLD ?
    – sur quelle durée ?
    – pour un leasing : quelle fourchette ; mensualité mensuelle me conseillez-vous) ?
    – loyers déductibles ou barème kilométrique ?

    Je vous remercie.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Julie,
      Il n’y a pas de réponse toute prête, il vous faut comparer les différentes options suivant vos moyens. Généralement un véhicule s’amortie sur 5 ans. La LOA ou LLD dépend si vous souhaitez racheter le véhicule à la fin de la location. Concernant le barème kilométrique ou les frais réel, je vous invite à lire notre article dédié : https://www.indy.fr/blog/indemnites-kilometriques-frais-reel/

      1. Julie

        Merci pour votre réponse.
        Pour être aux frais kilométriques, l’option pour ce barème s’effectue en début d’année fiscale…. comment procéder, par quel moyen ? J’ai commencé mon activité d’IDEL, mi mars de cette année.

        1. Valentine Fléhoc

          Bonjour Julie,
          Il vous faut décider en début d’année, mais il n’y a pas de démarche spécifique à faire. Cela vous permet simplement de savoir quels sont les éléments importants à retenir lors de votre prochaine clôture : soit tous les justificatifs pour le réel, soit le nombre de kilomètres parcourus pour les indemnités kilométriques. Sur Georges, vous devez simplement remplir un étape dédiée lors de la clôture de votre exercice, l’année prochaine donc. 🙂

  20. Joël

    Bonjsoir, un grand merci pour cet article ! Je suis professionnel de santé en libéral, avec un faible usage sur le temps pro de la voiture. Si j’ai bien compris, je peux à titre professionnel prendre une voiture en LOA. Les mensualités sont prélevées sur mon compte professionnel. Je déduis ces mensualités de mon chiffres d’affaire mais aussi d’autre frais comme la vidange. Par contre l’assurance n’est pas déductible et je ne peux pas faire jouer le barème kilométrique pour les impôts. Ensuite, si je veux acheter la voiture par mon moi perso, des frais s’appliquent sur le plan professionnel? ou bien c’est simplement un arrêt de la location et  »quelqu’un d’autre » qui achète la voiture (c’est à dire moi en perso…) Pardon si c’est pas clair…

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Joël,
      Il n’y a pas de frais professionnels si vous achetez le véhicule par le suite de manière personnelle. Il s’agit comme vous le dites d’un simple arrêt de la location. 🙂

  21. chatain solene

    Bonjour,
    J’ai un véhicule en LDD à usage pro à 75%. Pour le calcul de la part déductible, faut il que je parte sur le montant total des loyers ou la valeur d’achat du véhicule (la somme des loyers ne correspondant pas à la valeur d’achat du véhicule). De plus, pour la première année j’ai un premier loyer plus important que les mensualités suivantes. Faut il lisser la part déductible sur les 4 ans (durée du LDD) ou calculer ce montant année par année?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Solène,
      Vous devez partir du montant total des loyers pour établir la part déductible. Vous pouvez calculer le montant année par année ou bien le lisser, sachant que la seconde option est la plus utilisée. 🙂

  22. Serge

    Bonjour, j’ai exercé l’option d’achat en janvier 2019 après 3 années de LOA de mon véhicule à usage professionnel exclusif au prix de 16 000 euros. Le taux de CO2 est de 159 g/km. Sur quelle base de prix de véhicule puis-je amortir en 2019 et sur quelle durée ? Le véhicule présentait un kilométrage de 35 000 kms environ.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Serge,
      En ce référent au tableau, l’amortissement total de votre véhicule sera de 9 900€. Généralement, l’amortissement du véhicule se fait sur 4 ou 5 ans, à votre convenance.

    2. Gaelle archetti

      Tout est bien clair dans cet article merci.
      Par contre il n’est pas indiquer si nous avons la possibilité d’acheter le véhicule à titre personnel après avoir fait un loa à titre professionnel pour un véhicule de tourisme pour un utilitaire ( ce qui serait mon cas).
      Faut il acheter le véhicule au titre professinel dans l’exercice individuel puis le racheter à titre personnel a la fin de l’immobilisation ?
      Ou comme c’est la banque qui est propriétaire du véhicule peut on le racheter à titre personnel directement à la banque au prix définit à la signature du contrat?
      Ou alors est il préférable de faire entrer comptablement le vehicule dans patrimoine personnel.
      Difficile de trouver des informations claire.
      En espérant que ma question complète le sujet.
      Cordialement

      1. Valentine Fléhoc

        Bonjour Gaelle,
        Cela dépend si votre banque accepte que vous achetiez le véhicule à titre personnel. Dans ce cas, il n’y a pas de problème à faire passer le véhicule directement à votre patrimoine personnel, sans passer par le patrimoine professionnel. Attention cependant à bien payer le véhicule avec votre compte personnel dans ce cas.

  23. sandrine

    Bonjour

    Je suis médecin généraliste et je fais très peu de km en pro(moins de 5000 par an) et très peu en perso aussi car nous avons 1 deuxième véhicule dans notre foyer. Je souhaite acheter un véhicule et dans 5 ans le donner à mon fils. Je pensais l’acheter en pro et l’amortir sur 5 ans car le crédit-bail me rajoute au final 6000 euros pour un véhicule sans l’entretien qui coûte 16000 euros. Dans 5 ans je souhaite reprendre un véhicule . Devrais-je réintégrer dans mes recettes son prix à l’argus? Est-ce que le crédit-bail serait quand même mieux comme je fais très peu de km par an? (même si je suis un peu contre le principe de payer pratiquement 30% en plus au final). Merci pour votre aide

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Sandrine,
      Dans 5 ans, votre véhicule sera totalement amorti. Si vous le cédez gratuitement à votre fils, vous n’aurez pas de plus-value à déclarer. Si vous le vendez, vous devrez à l’inverse déclarer une plus-value du prix de revente, imposable comme vos recettes. Concernant le crédit-bail, il n’est à mon avis pas rentable de payer 6 000 € de plus si vous avez la capacité d’acheter le véhicule dès aujourd’hui.

  24. Alexandre

    Bonjour,

    je suis en pleine réflexion pour l’acquisition d’un véhicule (achat, leasing…). Je suis professionnel de santé libéral et je vais avoir 75km A/R à effectuer 5 jours par semaine pour aller au travail, plus quelques domiciles à faire également. Je pense utiliser ma voiture également le week-end, mais on va dire que 75% de l’utilisation de ce véhicule sera à usage pro.
    Quelle serait selon vous, la meilleure solution pour l’acquisition du véhicule ? Leasing ou achat ?

    Merci d’avance

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Alexandre,
      Il n’existe pas de solution miracle pour votre situation. Je vous conseille de comparer les différentes options suivant votre utilisation du véhicule. Souhaitez-vous rouler avec un véhicule neuf, que vous pourrez changer régulièrement ? Dans ce cas, je vous conseille le leasing, mais attention, le véhicule sera à rendre dans un état irréprochable. Vous souhaitez garder votre véhicule plus longtemps et en être propriétaire ? L’achat ou la LOA sont donc plus intéressants pour vous.

  25. Aztèque

    Bonjour,
    merci pour cet article.
    En cas d’acquisition d’un véhicule en LLD, utilisé pour 75% à temps professionnel, les loyers sont-ils déductibles des impôts (avec les limites mentionnées et au prorata de l’utilisation pro) si les factures sont envoyées à l’adresse personnelle ?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Les loyers de votre LLD sont déductibles si vous n’utilisez pas le barème kilométrique, et cela peu importe où vos factures sont envoyées.

  26. Anne Reymond Mesure

    Bonjour, si on souhaite à la fin d un leasing racheter le véhicule pour le mettre dans le patrimoine privé . Cela se passe comment ?je crois qu il faut l immobiliser ?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Anne,
      Si vous immobilisez votre véhicule, vous le faites entrer dans votre patrimoine professionnel. Pour le garder à titre privé, vous n’avez rien de spécifique à faire. Pour déduire vos frais de véhicule, je vous conseille d’utiliser le barème des indemnités kilométriques.

      1. Lorry Muller

        Bonjour, je souhaite faire ça mais mon bailleur ne veut pas que je paye l’option d’achat avec un autre compte que le compte pro, et mon comptable me dit que si je la paye avec mon compte pro, alors le véhicule doit être amorti et ne peut pas être revendu pour la même somme que l’option d’achat mais pour le montant de l’argus (mon option d’achat étant nettement moins chère que l’argus). Qu’en pensez vous ?

        1. Valentine Fléhoc

          Bonjour,
          En effet si le bailleur ne veut pas vous laisser payer avec un autre compte, cela n’est plus possible. Si vous achetez le véhicule en professionnel, vous devrez l’entrer dans vos immobilisations et l’amortir. Pour l’achat au montant de l’argus, je vous avoue ne pas avoir d’informations à ce sujet. Vous pouvez demander à votre comptable une source officielle pour être sûr.

  27. Sandrine Cazin

    Bonjour,
    vous mentionnez dans votre article une exonération sur la plus value réalisée en cas de revente d’un véhicule si l’on est indépendant installé depuis plus de 5 ans et réalisant un chiffre d’affaire inférieur à 90000€. Cela signifie t-il qu’en respectant cette ancienneté et ce plafond de chiffre d’affaire, on peut acheter et revendre son véhicule professionnel et bénéficier à chaque fois de cette exonération ? Je n’ai trouvé aucun texte législatif clair à cet égard. Aucun expert-comptable ne m’a évoqué cette possibilité. Pourriez vous apporter quelques précisions à ce sujet, svp, Merci.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Sandrine,
      Voici le texte officiel concernant les exonérations de plus-value : https://bofip.impots.gouv.fr/bofip/6222-PGP
      Ce texte ne fait pas référence à une limite concernant les plus-values. Il s’agit de l’ensemble des plus-value de l’année, diminué des moins-values, qui est exonéré.

  28. Guillaume

    Bonjour, merci de votre article très clair. Profession médicale exerçant en Selarl j’envisage l’achat d’un véhicule 100% électrique. Par contre je ne comprend pas trop le fonctionnement des plafonds par rapport à la durée d’amortissement. En achat l’amortissement se fait sur 5 ans donc on déduit chaque année dans la limite de 1/5 du plafond. Mais a priori en location ce ne fonctionne pas pareil on déduit sans notion de durée ? A l’extreme Je pourrais changer de véhicule électrique tous les ans et donc déduire au maxi 30000 euros de loyer annuel à chaque fois ? Merci de votre réponse .

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Guillaume,
      Dans les faits, il est courant de baser la location sur le même principe que l’amortissement. Vous déduisez donc 1/5 voire 1/4 du prix du véhicule par an, dans la limite du plafond. Cela évite effectivement de profiter de 30 000 de déduction par an.

  29. michele

    Bonjour,
    je vous propose aussi mon cas:
    profession liberal faibles revenues utilisation professionel 50%
    valeur voiture achat 23000 €
    Km par an: 15000 Km
    possibilité d’achat complet en ce moment sans credit banque ou concessionaire.
    Je ne vois pas l’interet de faire un LOA ou un LDD vu que je paierai plus cher pour ne pas etre proprietaire de la voiture après le 36 mois canoniques. Je pensais vendre la voiture après 3 ans à 12000 €.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Michele,
      Si vous avez l’occasion d’acheter votre véhicule, cela vous sera certainement plus rentable. Attention cependant à la plus-value que vous ferrez en vendant votre véhicule, qui sera imposable.

  30. Chloé

    Bonjour et merci pour cet article complet. J’ai une petite question:
    Je suis kine depuis juillet, je bénéficie donc pour ma première année (6 mois du coup) du régime micro BNC.
    Je souhaiterai changer ma voiture, pour l’amortir il faut donc que je déclare une 2035, que je vais faire dès 2020. Dans l’ idéal il faudrait donc que j’attende janvier pour acheter cette voiture n’est ce pas ?

    Mon problème est que ma voiture actuelle vient de me lâcher. Le coup des réparations est supérieure à la valeur de ladite voiture, je ne vais donc pas la faire réparer.

    Voici ma question ?
    Est-il possible d’acheter une nouvelle voiture maintenant, et de commencer l’amortissement que l’année prochaine ? Ou si je l’achète maintenant faut il que je fasse absolument une 2035 pour l’année 2019 ? En fait, est il possible de l’inscrire au registre des immobilisations seulement en 2020 et si oui est ce que ça implique un amortissement différent ?

    J’espère que c’est à peu près clair, je vous remercie d’avance !

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Chloé,
      Avec le régime micro-BNC, vous ne pouvez pas comptabiliser les amortissements de votre véhicule, mais vous pouvez l’enregistrer au registre des immobilisations tout de même. Vous ne pourrez pas déduire l’amortissement pour les 6 mois de 2019, mais pourrez dès 2020. Si vous souhaitez l’amortir dès maintenant, vous devez en effet faire une 2035.
      Sinon, vous pouvez acheter votre véhicule à titre privé, et le faire basculer dans vos immobilisations l’année prochaine. Vous ne pourrez cependant rien déduire pour votre véhicule pour 2019, cela étant compris dans les 34% de charges des micro-BNC.

  31. Simone

    Bonsoir -comment doivent être utilisés les plafonds indiqués dans le cadre d’une LLD ? exemple : j’ai droit à 30000 euros (véhicule hybride) -je peux déduire tous mes loyers jusqu’à 30000 euros quelle que soit la durée ?
    24 fois 1250 euros ?36 fois 833 euros ?48 fois 625 euros?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Simone,
      C’est exactement ça : vous pouvez déduire 30 000 € peu importe la durée de votre location. Vous ne devez simplement pas dépasser ce plafond sur l’ensemble de la durée de la LLD.

  32. Laila

    Merci beaucoup Valentine

  33. Laila

    Bonjour Valentine, je vous remercie énormement pour cet article trés riche en informations et trés bénéfique pour les professions libérales trés peu informés.
    je suis medecin spécialiste j’ai un cabinet privé dans lequel j’exèrse depuis 5ans ,j’ai une 307 qui date de mes études et je souhaite changer de vehicule ,je fait 6000 km par an 80% pro 20% perso , et je suis interessée par une BMW serie 3 d’occasion j’aimerai savoir quelle serai la formule la plus bénéfique pour moi coté charges.
    merci d’avance

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Laila,
      Au vu de votre utilisation du véhicule, je vous conseille de le faire entrer dans votre patrimoine professionnel, c’est-à-dire de l’immobiliser (uniquement s’il s’agit d’un achat). Vous pourrez ainsi déduire les amortissements chaque année, dans la limite du plafond, et déduire tous les autres frais au réel. Si vous avez la possibilité de le louer, vérifier bien les termes du contrat : nombre de kilomètres inclus, réparations prises en charge, etc… pour déterminer le plus rentable entre une location et un achat. Attention cependant, chaque situation est différente, étudiez bien les différentes options possibles suivant le prix et l’utilisation du véhicule.

  34. Eric

    Bonjour Valentine, merci pour votre article très intéressant.
    Pouvez vous me donner votre avis sur ma situation?
    Je suis médecin spécialiste et je fais environ 10 000 kms/an en pro et idem en perso.
    Je souhaite acquérir un véhicule avec prix achat environ 45KE (moins de 110gCO2). Une LLD est elle intéressante? sinon crédit pro? ou passage en perso et barème Kilométrique?
    En vous remerciant
    Eric

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Eric,
      Au vu du prix du véhicule, il peut être plus intéressant d’acheter plutôt que de louer. En effet, plus le véhicule est haut de gamme, plus la location est excessive par rapport au coût d’achat. A voir cependant avec le loueur ce que couvre la LLD (réparations, kilomètre inclus…). Si vous achetez, vous pouvez commencer au frais réels, pour déduire un maximum d’amortissements. Lorsque votre véhicule sera totalement amorti, il sera alors plus avantageux d’utiliser le barème kilométrique.

  35. Clet

    Bonjour, comment cela se passe concernant l’apport initial pour une LLD ? J’ai versé 10000€TTC d’apport pour un véhicule de tourisme diesel, comment le comptabiliser? puis-je récupérer la TVA sur cet acompte, comment dois-je le passer en comptabilité sur mon compte Georges ?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      La TVA n’est pas récupérable sur les véhicules de tourisme, y compris pour les locations. Cet apport est déductible dans votre 2035, vous devez le classer en « Véhicule et Carburant » ou en « Location de Matériel » selon les préconisations de votre AGA.

  36. Philemy

    Merci pour cet article très intéressant.
    Pourquoi dites vous « Si vous parcourez peu de kilomètres et que le véhicule a un prix élevé, il est conseillé d’acheter votre véhicule. »
    D’autre part, peut on faire une loa sur un véhicule d’occasion qui a plus de 3 ans ?
    Et pour le premier versement d’une loa qui peut être de 3000 euros environ , est il compté comme un amortissement ? Merci beaucoup

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Nous conseillons d’acheter votre véhicule si son prix est élevé, car une LOA ou une LDD seront bien plus chères. La différence de prix entre l’achat et la location se creuse avec la valeur du véhicule. Une petite citadine aura un prix à peu près équivalent en achat et en location, mais une grosse berline allemande reviendra bien plus cher à la location, peu importe le nombre de kilomètres effectués.
      Vous pouvez tout à fait faire une LOA sur un véhicule d’occasion. Vous ne pourrez l’immobiliser que lorsqu’il vous appartiendra, en attendant, vous devez déduire les loyers, y compris le premier s’il est plus élevé. Attention de bien respecter la limite totale de déduction, qui dépend du taux de CO2 du véhicule en question.

  37. jerome

    Bonjour, merci pour votre article interessant.
    Ma femme est infirmière libéral. Il y a 5 ans nous avons acheter comptant son véhicule, maintenant il faut renouveler. Le comptable nous fait compte en indemnité km. Ayant déménager, ma femme fait 100km par jour en pro. Ce véhicule sera utiliser à 100% pro. C’est une fiat 500 à 12000€ neuve. Nous aimerions baisser le chiffre, mais être propriétaire du véhicule et conservé ensuite la voiture. La loa semble etre le bon compromis, le loyer sur 3 ans est de 300€ par mois et la valeur de rachat 15€.
    Es ce que changer de régime et passer en frais réel avec l’auto dans la patrimoine pro est elle plus judicieux que notre statut actuel pour baisser le chiffre ?
    Merci de vos conseils et retour.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Jérôme,
      Il n’y a hélas pas de réponse toute faite, il vous faut faire un calcul test pour savoir quelle solution est la plus rentable pour vous. Je vous conseille cet article pour vous aider : https://www.indy.fr/blog/indemnites-kilometriques-frais-reel/

  38. Montauriol

    Bonjour je vais devoir changer de voiture et je ne sais pas quoi faire. Je fais très peu de déplacements entre 30 et 70 km par jour. J’hésite à prendre une lld. Est ce que cela serait plus avantageux pour moi ?
    Ma voiture sert en perso seulement le week-end.
    Merci pour vos conseils

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Si vous effectuez peu de kilomètres, il est en effet plus avantageux de prendre une LLD ou une LOA que d’acheter votre véhicule. A vous de choisir ensuite si vous souhaitez pouvoir racheter le véhicule à la fin de votre contrat.

  39. Samir

    Bonjour,

    Je vous remercie pour cet article qui apporte des précisions sur cette situation.

    Je suis actuellement profession libérale depuis plus de 5 ans en entrepreneur individuel.

    J’entends acheter un nouveau véhicule en plus de celui dont je dispose à titre personnel datant de l’époque de mes études.

    Je disposerai ainsi d’un véhicule à titre personnel et l’un à titre professionnel pour éviter toute difficulté comptable.

    J’ai du mal à appréhender le système de la LOA.

    Je vais prendre pour exemple le cas d’une déduction envisageable à hauteur de 18300 euros :

    – Cette déduction est-elle possible pour un véhicule d’occasion ?

    – Ce qui est déductible à hauteur de 18300 euros est le montant du loyer tout compris (entretien, assurance…), ou seulement le montant du loyer correspondant à la valeur vénale du véhicule ?

    – Dans ce cadre, tous les autres frais (type assurance, assurance, péage…) sont-ils également déductibles sans difficulté ?

    Je vous remercie de ces précisions.

    Cordialement

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Samir,
      Le montant maximal de 18 300 € est déductible sur n’importe quel véhicule, neuf ou d’occasion. Le loyer total est généralement pris en compte, mais je vous conseille de demander confirmation auprès de votre AGA : elles ne sont pas toujours toutes d’accord entre elles et certains éléments peuvent varier.

  40. Paul

    Bonjour,

    Mon épouse est professionnelle libérale dans le médical. Sa voiture parcourt 28 000 km par an dont 8 000 à titre professionel. On envisage de changer de véhicule, quel nous conseillez-vous ? Achat perso ou pro ? Location ?
    Merci par avance pour votre réponse
    Bien cordialement
    Paul

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Paul,
      Cela dépend du type de véhicule. Au vu de la part perso/pro, le plus simple serait d’acheter le véhicule en perso, et de bénéficier du barème des indemnités kilométriques. Je vous conseille cependant de faire des simulations pour chaque situation pour estimer la plus rentable.

  41. Pernot

    Bonjour,
    Je suis pédicure-podologue et je souhaiterais prendre une voiture hybride rechargeable en LLD en professionnel et le plafond déductible des charges est de 20.300 euros. Mais mon kilométrage est réparti en 15% en professionnel et 85% en personnel. Est ce que cette faible utilisation en professionnel peut m’empêcher de pouvoir déduire l’entièreté des loyers à savoir le plafond des 20.300 euros ?
    D’autre part, est ce que le montant de TVA des loyers rentre dans le montant de charge déductible de 20.300 euros ?
    Et dernière question : est ce que le 1er loyer augmenté de 3.360 euros pour le modèle que je souhaite prendre, peut être pris en compte dans les 20.300 euros ?
    Merci par avance pour votre aide
    Eric

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Le plafond de déductibilité est calculer au prorata de votre utilisation professionnelle. Si vous utilisez ce véhicule à 15% professionnel, vous ne pourrez déduire que 15% du loyer, dans la limite de 15% du plafond de 20 300 €. Le montant de la TVA est compris si elle n’est pas récupérable. Enfin, le premier loyer augmenté est compris dans le plafond global de déduction.

      1. Pernot

        Merci beaucoup Madame Fléhoc pour cette réponse rapide.
        Cordialement

  42. Vincent

    Bonjour Valentine Fléhoc,

    Je vous remercie pour votre article, ainsi que les commentaires et réponses faites.

    Je me pose encore des questions je souhaite acheter une voiture sachant que mes trajets principaux sont ceux pour me rendre au cabinet. Mon usage est de 75 pro- 25 perso de ma voiture.

    La partie usage perso est-elle soumise à une imposition ? (avantage en nature ou à incorporer dans le bénéfice ). Si c’est soumis à imposition comment puis-je faire pour calculer et donc comparer avantage et inconvénient ?

    En vous remerciant de votre aide.

    Cordialement

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Vincent,
      La part perso de l’utilisation de votre véhicule n’est pas soumise à une imposition, vous devez donc simplement renseigner la part pro dans votre comptabilité.

      1. Vincent

        Merci beaucoup de votre réponse.

  43. AMAL

    Bonjour, J’aimerais avoir votre avis. Je suis avocate. J’utilise ma voiture tous les jours pour me rendre au cabinet et je me déplace souvent en Ile de France. Ma banque me propose un crédit bail avec option d’achat pour une mercedes diesel de 775euros TTC par mois durant 60 mois.Le prix est de 37ke H.T au total (valeur d’achat 33KE H.T) La valeur résiduelle est de 332euros. Qu’en pensez vous? J’ai vu que le diesel était voué à disparaître. Aussi, je songe à prendre la même en essence. En vous remerciant vivement, Cordialement.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      l’avantage de la location avec option d’achat, c’est que vous pouvez changer de véhicule plus facilement, et cela même avant la fin de votre contrat. Il est effet probable que le diesel soit rapidement plus cher que l’essence. Si vous souhaitez garder le véhicule à la fin de votre contrat, faites une simulation pour savoir si il ne vous reviendra pas moins cher avec un simple achat par crédit.

  44. Nicolas

    Bonjour Valentine Fléhoc,

    Tout d’abord, merci pour cet article très clair ! Je fais des recherches depuis un moment et j’ai appris beaucoup de choses grâce à vous.
    J’ai cependant quelques interrogations qui n’ont pas été traitées dans les commentaires plus haut.
    Je suis ostéopathe et habite précisément à 24 km de mon cabinet. Cela me ferait donc 48 km aller/retour par jour.
    Je souhaite acquérir un véhicule électrique d’occasion. En faisant mes calculs, il apparaît plus intéressant de faire un amortissement (prix du véhicule 18500€ divisé par 4 = 4625€ par an) sans oublié de faire la part professionnelle/personnelle que j’estime à 80/20 donc 4625€ x 0,8 = 3700€. Je dois également ajouter le prix de la location de batterie (89€ mensuels) ainsi que l’abonnement Autolib’ (15€ mensuels) que je dois également multiplier par 0,8.
    Plutôt que des frais réels qui ne sont pas énormes pour les véhicules électriques (3 CV fiscaux et moins). Seulement, cette dernière option offre un avantage non négligeable : je pourrai conserver le véhicule et éventuellement le céder à un membre de ma famille par exemple.
    La première question est donc : si je fais un amortissement, au bout des 4 ans, la valeur comptable du véhicule sera alors de 0. Puis-je le céder de la même manière à quelqu’un ?
    La deuxième : si je la revends, que je fais donc une plus value et que mon CA (de l’année fiscale en cours ?) se situe dans la fourchette de 90000 et 120000€ mentionnée dans votre article, quel pourcentage vais-je devoir intégrer à mes recettes ?
    La troisième : si je fais un amortissement, au bout des 4 ans, puis-je faire un autre amortissement pour un nouveau véhicule ? Ou dois-je absolument vendre le premier ?
    La quatrième : nous obtenons souvent des crédits plus intéressants avec un compte pro. Est-il possible de souscrire ce crédit avec un compte pro pour un achat personnel et des frais kilométriques et ainsi les passer en « Prélèvements personnels » ?

    Désolé pour ce long commentaire et toutes ces questions et encore merci !

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Nicolas,
      Premièrement, attention à la différence indemnités kilométriques/frais réels. Si vous choisissez les IK, vous ne pourrez pas faire d’amortissements, ceux-ci étant compris dans le barème. Concernant vos questions : une fois la valeur de votre véhicule à 0, vous pouvez en effet le revendre ou bien le céder. Pour l’exonération de plus-value, le BOFIP précise : « Pour l’application de ces dispositions, le montant exonéré de la plus-value est déterminé en lui appliquant : (…) un taux égal au rapport entre, au numérateur, la différence entre 126 000 € et le montant des recettes et, au dénominateur, le montant de 36 000 €. » (source : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/6230-PGP.html). Vous pouvez tout à fait posséder plusieurs véhicules et faire les amortissements simultanément. Si le véhicule sera utilisé à des fins professionnelles, vous pouvez réaliser le crédit avec votre compte pro et passer les échéances en prélèvements personnels si vous choisissez les IK.

  45. Lionel

    Bonjour
    Je suis Kine et souhaite changer mon véhicule professionnel
    Je fais 75% pro et 25% perso

    Je viens d avoir un devis pour le remplacement de mon véhicule.
    Mon idée:
    Sachant qu il est totalement payé ( bmx3) je me disais que je pouvais le garder à titre perso et louer en LLD un véhicule 100% électrique ( prix catalogue avec options 49200€ ttc) car il y a des aides avec un Bonus de 6000€ et je crois que l on peut amortir 30 000€ +15 000€ pour la location des batteries
    BMW m a fait un financement en LLD 10 000km|an pendant 36 mois avec un loyer mensuel de 645€
    Que pensez vous de mon idée ?
    Au final combien va me coûter réellement la location de ce véhicule ?
    Est ce vraiment intéressant fiscalement ?

    Merci par avance par avance

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Lionel,
      Si vous louez votre véhicule en LLD, il ne rentrera pas dans vos immobilisations et vous ne pourrez pas déduire d’amortissement. En revanche, vous pouvez déduire les loyers jusqu’à 30 000 €. Sur 36 mois avec un loyer de 645 €, le véhicule vous reviendra à 23 220 €, vous pourrez donc déduire l’ensemble des loyers. La location des batteries sera également déductible en charge, peu importe le prix. Vérifiez bien que le bonus s’applique aux LLD professionnelles, et ce même si le coût réel du véhicule est inférieur à son prix d’achat (23 220 € contre 49 200 € à l’achat). Comme vous pourrez déduire l’ensemble du coût de ce véhicule, il est en effet plus intéressant pour vous de faire cette LLD plutôt que de l’acheter.

  46. Nicooual

    Bonjour,
    Je commence par grand merci pour ce grand travail .
    Je suis un peu perdu entre les FKMs ou une LOA/LLD 🙁 ,actuellement
    je suis Gerant d’une SARL et je fais uniquement 4 kms/jour .
    Je faisait presque 60kms/jour avec ma voiture perso avec l’ancien client et j’ai payé pas mal de frais de reparations +pneus et les IKM c’etait plus intéressant .
    Maintenant je suis perdu entre l’achat d’une voiture via ma société et faire LLD .
    Merci pour votre aide .

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Il n’y a pas de réponse fixe, cela dépend de votre véhicule. Je vous conseille de faire une simulation des différentes options pour faire apparaître la plus rentable. Un simulateur est disponible sur le site impots.gouv.fr pour les IKM. Pour une LOA ou LLD, vous pouvez faire un devis chez un concessionnaire, suivant le modèle de voiture que vous souhaitez, idem pour un véhicule à acheter. Bien entendu, avec une LLD ou un achat, vous pouvez toujours utiliser le barème kilométrique.

  47. Frédéric

    Bonjour Valentine,
    L’article est intéressant et complet, néanmoins et comme souvent il prend le problème à l’envers…
    Ma femme qui est profession libérale, souhaiterait faire comme ses collègues qui ne manquent pas de s’en vanter, c’est à dire déduire de son chiffre d’affaire le prix de sa voiture. Elle a donc pris un crédit bail, pour un véhicule utilisé à 70 ou 80% en pro, mais ses comptables ne veulent pas déduire ses mensualités (ils appliquent seulement le barème kilométrique).
    De ce que j’en comprend, il aurait fallut passer le véhicule dans le patrimoine professionnel ? (même si je n’ai aucune idée de ce que ça veut dire concrètement…)
    Depuis 2017 s’y ajoute l’histoire du CO2 (représenté par le tableau qui est construit à l’envers – vous n’y pouvez rien, il a été édicté comme ça, mais c’est idiot), donc si j’ai bien compris, patrimoine pro ou pas c’est de toutes façons fini de déduire en totalité de superbes véhicules genre porsche cayenne?
    Dernière question, si ma femme passe sur une LLD pour un véhicule (produisant autour de 110g/km de co2) à usage 100% pro, quel loyer mensuel maximum peut-elle déduire?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Frédéric,
      Vous ne pouvez en effet pas déduire d’amortissements (une fraction du prix d’achat du véhicule tous les ans) ou de loyers si vous êtes au barème kilométrique. En effet, ce barème prend déjà en compte les éventuelles amortissements et autres frais du véhicule. Pour pouvoir déduire, il faut en effet intégrer le véhicule dans le patrimoine professionnel et passer en frais réels. Concrètement, il faut inscrire le véhicule dans le registre des immobilisations sur la déclaration 2035. Une limite est imposée pour les véhicules de tourisme, et donc effectivement, vous ne pouvez pas déduire une Porsche Cayenne (c’est d’ailleurs pour éviter ce type de dérive que cette limite a été décidée). Vous pourrez déduire au maximum 30 000 € pour un véhicule très peu polluant, souvent hybride ou électrique. Concernant une LLD, il n’y a pas d’amortissement car vous n’êtes pas propriétaire du véhicule. Le loyer pourra être déduit en charge entièrement.

      1. Frédéric

        Merci pour votre réponse!

  48. Margaux

    Bonjour, j’ai depuis peu créé une SARL en tant que professionnel Liberal.
    Je vais faire dans les 20 000km/an je pense . (Perso/pro)
    Actuellement j’ai une voiture acheter il y a 2-3 ans en personnel.
    Si je la vends, est il possible de transférer l’argent Sur le compte pro et ensuite d’acheter une nouvelle voiture avec celui-ci. ?
    Ou peut on acheter en personnel et mettre ensuite la carte grise sur la société ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Margaux,
      Vous pouvez faire les deux : soit faire un transfert de votre compte perso vers votre compte pro en le classant dans vos apports personnels, soit financer le véhicule avec votre compte perso et le faire entrer dans vos immobilisations professionnelles.

  49. Marie

    Bonjour,
    Je suis en réflexion pour acquérir une voiture. Mon activité débute et je travaille en cabinet uniquement. Je fais à peu prés autant de kilomètres que ce soit en professionnel ou pour l’usage privé. Je n’arrive pas à déterminer la meilleure solution pour ma situation. Merci de m’éclairer.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Marie,

      Si vous parcourez beaucoup de kilomètres (plus de 15 000 km par an), il est plus rentable pour vous d’acheter un véhicule, neuf ou d’occasion, et de le faire entrer dans votre patrimoine professionnel. Si vous parcourez peu de kilomètre, ce qui peut être le cas si vous travaillez uniquement en cabinet, vous pouvez opter pour une LLD (pour un véhicule au prix élevé) ou une LOA (pour un véhicule à un prix plus faible). Prenez le temps de calculer les loyers pour chaque option, sachant que vous ne pourrez déduire en charge que la moitié des frais.

  50. Gormond

    Etant un.prive et besoin d un.vehicule poir se rendre sur le lieu de travail .plus wk. Au SMIC. Vaux t il mieux acheter ou loa?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Cet article est à destination des professionnels. Dans votre cas, avec de faibles revenus, il est plus rentable d’acheter une voiture d’occasion que de prendre une LOA, plus coûteuse.

  51. Marchand Chantal

    Bonjour
    Je livre des journaux et je suis en régime micro bic donc indépendant je voudrais savoir si je change de véhicule je peux déduire les mensualités de mon véhicule en LLD
    Merci pour vos réponses
    Chantal

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Au statut micro-BIC, vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire pour charges professionnelles de 50% de votre CA. Vous ne pouvez donc pas déduire de charge en plus, les loyers de votre LLD seront compris dans ces 50% de charge.

  52. Mathi'de

    Bonsoir
    Je suis prof lib depuis 5 ans
    CA de 90 000€
    10000km par an et pro et 10000 km par an en perso
    Actuellement LDD de 2 ans pour un tiguan diesel 20000km /an 450€/mois
    Je dois changer dans 6 mois
    Je compte me tourner vers un véhicule essence ou hybride
    Mais dois je continuer en LDD selon mon profil ?
    Merci pour vos réponses
    Mathilde

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Au vu de votre utilisation du véhicule, la LLD semble en effet être un bon compromis, car elle vous permet de changer souvent de véhicule. Attention cependant à ne pas faire exploser votre budget avec un véhicule hybride, plus cher mais évidement plus respectueux de l’environnement. Si cela vous semble coûteux, vous pouvez effectuer des calculs comme si vous achetiez le véhicule. Regardez les mensualités de crédit, le prix de l’entretien (souvent nul les premières années) mais également les amortissements que vous pourrez déduire. Vous verrez ainsi la solution la plus rentable pour vous.

  53. Hervé

    Bonjour je suis vendeur dans un magasin de décoration, mes revenus sont inférieurs à 1500 euros net par mois, je fais 80 kms aller retour par jour, je souhaite changer de véhicule et j’hésite entre une LOA ou un achat avec un crédit, je souhaiterai une berline mais grand maximum 200 euros par mois. je voulais savoir aussi en LOA quand je rend le véhicule si il est rayé ou abîmé, est ce que j’ai des frais en plus à payer. J’ai besoin de vos conseils. Merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Hervé,
      Cet article s’adresse uniquement aux indépendants et professionnels libéraux qui utilise leur véhicule à des fins professionnelles. Dans votre cas, je vous conseille de faire une simulation chez un concessionnaire, pour vérifier qu’une LOA ne vous coûtera pas plus cher qu’un crédit à rembourser. Si vous ne rachetez pas votre véhicule à la fin de la période contractuelle, vous devrez en effet payer pour les réparations et la remise en état du véhicule.

  54. Laura

    Bonjour,

    En tant que professionnel liberal, si on achète son vehicule en tant que professionnel, sommes nous soumis a la TVS ?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Laura,
      Pas d’inquiétude, les professionnels libéraux ne sont pas soumis à la Taxe sur les Véhicules de Société.

  55. Nina Pujol

    Bonjour, je suis infirmière libérale en phase d installation je découvre donc l activité libérale et ses difficultés. Je voudrais changer de véhicule essence contre un hybride ou un électrique car je fais actuellement environ 100km par jour. Je me pose la question sur quelle formule prendre achat ou location, véhicule personnel ou professionnel en sachant que ce sont des voitures qui sont encore assez élevées en terme de coût . Que pourrais déduire dans tel ou tel choix.
    Merci de votre réponse car je suis assez perdue et les concessionnaires n aident pas beaucoup avec autant de propositions que d » interlocuteurs

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Nina,
      Si vous achetez votre véhicule, vous devez le faire entrer dans votre patrimoine professionnel pour l’immobiliser et déduire des amortissements chaque année. Attention, le prix que vous pourrez déduire dépend de sa consommation en CO2, je vous invite à consulter le tableau bleu de notre article. Vous pourrez également déduire les frais d’entretien et de carburant.
      Si vous louez votre véhicule, vous pourrez faire passer en charge déductible tous les loyers et le carburant. Les frais d’entretien sont généralement compris dans le loyer du véhicule. Si vous faites peu de kilomètres par an, cette solution peut être plus rentable.
      Calculer les coûts et les déductions possibles pour les deux solutions en prenant en compte le prix du véhicule à l’achat et à la location. Vous verrez ainsi quelle solution est la plus rentable pour vous.

  56. Olivier

    Bonjour, je suis médecin libéral, avec 20 Km à faire par jour, en ville, et j’aimerais acheter une Smart électrique à 26 000 euros.
    Avec la prime de l’état il resterait 20 000 euros à payer.
    Je veux prendre une LLD sur 36 mois (30 000 kms) et le concessionnaire me propose 415 euros par mois.
    Si je comprends bien, je vais pouvoir déduire de mes revenu imposable la totalité des loyers?
    Question subsidiaire, quel gain cela représente t’il? Je commence mon activité et je ne sais pas quel pourcentage de mon revenu représente l’URSAF… (l’impôt sur le revenu est déduit aussi du coup donc c’est le cumul des deux?)

    En gros, sur un loyer de 415 euros, si URSAF et Impôt sur le revenu ne sont pas à payer c’est comme si je payais à peu prêt la moitié du loyer seulement?

    (désolé pour toutes ces questions brouillonnes 😉

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Olivier,
      Je ne suis pas sûr de bien comprendre votre question. En LLD, vous pouvez en effet déduire le loyer de votre véhicule, soit 4 980 € par an (415 x 12). Sur 36 mois, vous dépenserez donc 14 940 € pour votre véhicule, ce qui revient moins cher que de l’acheter à 20 000 €. Noter cependant que le véhicule ne vous appartient donc pas, même en ayant dépenser ces 15 000 €. Ces loyers seront à déduire chaque année de votre bénéfice imposable, tout comme les autres charges professionnelles. Je ne peux pas vous dire précisément combien cela représentera de gains, car cela dépend à la fois de votre chiffre d’affaires et de vos autres charges.

  57. Isabelle Besse

    Bonjour,
    en ces périodes d’incertitude sur l’avenir des moteurs diesel et le prix des carburants, ne vaut-il pas mieux louer (lld) lorsqu’on fait 30 000 km par an pendant quelques années pour voir l’évolution ? Un diesel acheté maintenant risque d’être difficile à revendre dans 2 ou 3 ans…

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Isabelle,
      Selon moi, il est en effet plus sûr d’acheter un véhicule essence plutôt qu’un véhicule diesel, celui ci étant voué à disparaître dans les années à venir. Le prix du diesel risque d’exploser, et de nombreuses grandes villes ont communiqué leur intention de leur interdire les centre-villes. Si vous souhaitez utiliser un véhicule diesel, il est donc plus intéressant de le louer. Attention, les frais en cas de détérioration du véhicule peuvent être conséquents.

  58. Bazin

    Bonjour
    Je souhaiterai faire l’acquisition d’un utilitaire type pickup pour répondre à mon activité (valeur 35000e ), je fais plus de 100 km / jour.
    Le passage en pro et l’achat Sont-ils les plus pertinents ?? Y a-t-il d’autres éléments sur lesquels je dois faire attention ??
    Cordialement

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Pour un véhicule utilitaire, il est en effet plus intéressant de l’acheter et de le faire entrer dans votre patrimoine professionnel. Vous pourrez alors déduire l’intégralité de son prix en amortissement. A ce prix, il n’est pas rentable pour vous de choisir une LOA, surtout que vous parcourez beaucoup de kilomètres par jour. Pensez à intégrer ce nouveau véhicule dans votre registre des immobilisations pour profiter des amortissements.

    2. Guillaume L

      Bonjour;
      Attention aux pick-up, il me semble qu’ils sont en passe de ne plus être considérés comme des utilitaires et seront donc considérés comme des véhicules de tourisme

      1. Valentine Fléhoc

        Bonjour Guillaume,
        Cela dépend des caractéristiques du pick-up. Si l’on se base sur la récupération TVA, elle n’est possible que sur les pick-up à simple cabine, c’est à dire avec une seule rangée de sièges. Ces véhicules sont donc bien considérés comme des véhicules utilitaires. Les pick-up à double cabine sont quant à eux considéré comme des véhicules de tourisme car ils peuvent transporter plus de passagers.

  59. Stéphanie

    un très bon résumé, merci, mais qu’en est-il des véhicules électriques ? j’ai cru comprendre que le plafond d’amortissement est plus élevé, mais comment déduire la dépense « électrique » difficilement quantifiable ?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Stéphanie,

      Les véhicules électriques bénéficient en effet du plafond d’amortissement le plus haut, soit 30 000 €. Pour connaître le coût de la recharge de votre voiture lorsque vous êtes à votre domicile, vous devez multiplier le coût d’un kilowattheure (à voir avec votre fournisseur dl’électricité) avec la consommation de votre véhicule (compris généralement entre 12 et 20 kWh/100km). Vous aurez ainsi le tarif pour 100 km. Prenez en compte les tarifs heures pleines et heures creuses : il vous sera moins cher de recharger votre véhicule la nuit.

  60. benjamin

    Très instructif ! merci , savez vous quels sont les frais de réparations non déductibles lors de la déduction au frais réels? si le vehicule est inscrit dans le patrimoine privé ou pro?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Benjamin,
      Aux frais réels, tous les frais de réparations sont déductibles si votre véhicule est dans votre patrimoine professionnel. S’il est dans votre patrimoine personnel, vous ne pourrez pas déduire les frais dits de propriété, c’est à dire les grosses réparations, les intérêts d’emprunts, les amortissements, l’assurance et la carte grise du véhicule. Les seuls frais non déductibles dans tous les cas sont les contraventions et les amendes pénales.

Laisser un commentaire