Comptable en auto-entreprise, est-ce obligatoire ?

Vous souhaitez vous lancer en tant qu'auto-entrepreneur (également connu sous le nom de micro-entrepreneur) ? Vous n'êtes pas sans savoir, que ce statut juridique bénéficie d'une comptabilité allégée ! Mais êtes-vous dans l'obligation de vous tourner vers un comptable, nous vous expliquons tout ! 🤓

Comptable en auto-entreprise, est-ce obligatoire ?

Le comptable est-il obligatoire en auto-entreprise ?

Que dit la loi ?

En France, aucune loi n’impose aux travailleurs indépendants, qu’il soit en société ou en entreprise individuelle, de faire appel à un expert-comptable. Ainsi, en tant qu’auto-entrepreneur, il est tout à fait possible d’effectuer votre comptabilité seul, sans aide extérieure !

💡 Vous pouvez tout à fait vous passer d’un comptable auto-entreprise ! 
Parce que confier sa comptabilité à un expert-comptable n’est pas obligatoire. Faites confiance à Indy ! Vos déclarations en quelques clics 💻
Essayer Indy gratuitement💫

Quelles sont les obligations comptables de l’auto-entrepreneur ?

La facturation

L’auto-entrepreneur, comme toutes les entreprises françaises, est dans l’obligation de tenir sa facturation à jour. L’émission d’une facture sera obligatoire dès lors que vous effectuez une mission pour le compte d’un professionnel. La facture est un document juridique qui prouve l’opération commerciale. Pour être valable, votre facture doit comporter un certain nombre de mentions obligatoires.

La conservation de vos justificatifs

Par ailleurs, vous devrez être en mesure de justifier l’ensemble de vos transactions professionnelles à l’aide d’une facture. C’est pour cette raison que ces dernières doivent impérativement être conservées pendant une durée minimale de 10 ans à compter de la date d’édition.

Vos déclarations

La micro-entreprise, est le statut privilégié par les entrepreneurs pour exercer en freelance. Ce dernier est particulièrement attractif en raison de son coût mais également de sa simplicité comptable.

En auto-entreprise, vous devrez simplement tenir :

  • Un livre des recettes rassemblant l’ensemble de vos encaissements, dans l’ordre chronologique pour tous les auto-entrepreneurs ;
  • Un registre des achats avec l’ensemble des dépenses effectuées, dans l’ordre chronologique. Ce dernier ne sera obligatoire uniquement pour les activités de vente de marchandises ou de prestation de logement.
  • En auto-entreprise, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires à l’URSSAF mensuellement (ou trimestriellement). Pour accéder au site de l’URSSAF, c’est 👉 par ici 👈 !

Si vous exercez une profession libérale et que vous réalisez des bénéfices commerciaux supérieurs à 72 500 euros HT par an pendant deux années consécutives, vous passez obligatoirement du régime micro-BNC au régime de la déclaration contrôlée. Ici, vous devrez obligatoirement tenir un journal des recettes et des dépenses ainsi qu’un registre des immobilisations et des amortissements. Ici, vous devrez déposer la déclaration 2042-C Pro ainsi que la déclaration de résultats des BNC (déclaration n°2035) et les annexes n°2035 A et n°2035 B.

Les auto-entrepreneurs bénéficient de la franchise en base de TVA à condition de respecter certains plafonds de TVA. Ils n’ont ainsi pas de déclarations de TVA à déposer, ni TVA à facturer.

💡 Bon à savoir : Le statut est soumis à des seuils de chiffre d’affaires. Pour pouvoir exercer en micro en 2024 : Vous ne pouvez pas dépasser :

  • 77 700 € de chiffre d’affaires lorsque vous effectuez de la prestation de services ;
  • 188 700€ pour la vente de marchandises.

En cas de dépassement de ces seuils, vous passez en entreprise individuelle. Vos obligations comptables seront alors plus conséquentes.

Ouverture d’un compte bancaire dédié à votre activité

Que vous soyez en entreprise individuelle ou en auto-entreprise, vous devrez impérativement ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité à partir du moment où le chiffre d’affaires de l’entreprise est supérieur à 10 000 € pendant plus de deux années consécutives. Ce compte permet de distinguer les dépenses professionnelles et les dépenses personnelles.

Expert-comptable, la meilleure option ?

Faire appel à un comptable, pour un meilleur accompagnement ?

Les missions du comptable

Bien que non obligatoire en France, le comptable peut s’avérer particulièrement utile. En effet, il accompagne les entreprises dans leur gestion comptable et financière et est tenu de fournir des conseils à ses clients. Ce dernier devra effectuer les différentes déclarations attendues par l’administration fiscale, avec les données communiquées par son client.

Les tarifs du comptable

Les coûts associés à un comptable varient en fonction de plusieurs critères, notamment, le temps consacré à votre dossier, votre localisation ou encore vos divers besoins. Il est particulièrement commun que le tarif horaire d’un comptable dépasse les 100€. Ainsi, pour une micro-entreprise, les coûts annuels pour la tenue des registres, les déclarations de chiffre d’affaires et de TVA peuvent osciller entre 350€ et 800€ HT. Il s’agit bien entendu d’une estimation générale, il est préférable de consulter différents professionnels pour obtenir des devis précis selon vos besoins spécifiques.

Les alternatives au comptable

Le comptable en ligne

Depuis quelques années, les comptables en ligne ont fleuri sur Internet. Pour être considéré en tant que comptable, ce dernier devra obligatoirement, tout comme le comptable « traditionnel », être inscrit à l’ordre des experts-comptables. Il effectuera l’intégralité de ses missions à distance, et propose généralement les mêmes services qu’un comptable traditionnel :

  • Il accompagne les entreprises dans leur gestion comptable et financière ;
  • Il est tenu de fournir des conseils à ses clients.

Afin de faciliter son travail, ce dernier va mettre en ligne différents outils de travail. Cela passe notamment par la création d’une plateforme pour des échanges instantanés avec les clients. Il pourra également mettre à la disposition des entreprises un logiciel pour leur permettre de transmettre tous les documents nécessaires à la tenue de la comptabilité. Ainsi, il sera possible pour le client d’ajouter manuellement des notes de frais, il n’aura pas à transmettre l’ensemble de ses factures manuellement au comptable.

Comme indiqué plus haut, le comptable en ligne est soumis aux mêmes obligations que son homologue plus « traditionnel ». Ainsi, il devra effectuer les différentes déclarations attendues par l’administration fiscale, avec les données communiquées par l’auto-entrepreneur.

Le principal avantage de cette option, est bien entendu son coût. En effet, les coûts d’un expert-comptable en ligne sont en général bien moins élevés que les coûts d’un comptable classique. Cela est possible, car en fonctionnement de cette manière le comptable à généralement beaucoup moins de charges liées à son activité.

Le logiciel de comptabilité en ligne

Qu’est-ce que c’est ?

Un logiciel de comptabilité est un outil informatique facile d’utilisation, développé dans l’unique but de vous accompagner dans la gestion de la comptabilité de votre entreprise. Ce dernier est en règle générale hébergé sur les serveurs de l’éditeur et est accessible via une simple connexion internet. Certains logiciels sont également disponibles sur une application mobile, afin de faciliter l’accessibilité au logiciel par ses utilisateurs, c’est le cas d’Indy par exemple.

Les logiciels de comptabilité permettent d’automatiser les différentes tâches : il s’agit là d’une réelle alternative aux comptables. Bien que ces outils ne soient pas des comptables au sens juridique du terme, ils ne sont, en effet, pas inscrits à l’ordre des experts-comptables, ils vous permettront tout de même d’assurer un suivi de votre comptabilité en autonomie et d’effectuer vos diverses déclarations obligatoires.

Enfin, les solutions en ligne offrent également des mesures de sécurité avancées afin de protéger vos données financières sensibles. Ces dernières chiffrent vos données et proposent des sauvegardes régulières.

Les fonctionnalités

Les logiciels de comptabilité proposent diverses fonctionnalités. En règle générale, ces derniers offrent des services de base pouvant convenir à tout type d’entreprise. En voici quelques-unes :

  • Connexion à vos comptes bancaires et suivi de vos dépenses : Vos dépenses et recettes sont catégorisées automatiquement, réduisant ainsi le temps à passer à saisir manuellement chacune de vos transactions. Les logiciels permettent également d’enregistrer des notes de frais ;
  • Gestion des factures : effectuez vos devis et factures en quelques clics grâce à ces logiciels ;
  • Déclarations fiscales : certains logiciels de comptabilité vous permettent également d’effectuer vos déclarations fiscales, et notamment votre déclaration de chiffre d’affaires.

💡 Le saviez-vous ?
Indy vous propose toutes ces fonctionnalités… et plus encore ! Suivez l’intégralité de vos dépenses professionnelle, éditez vos factures et effectuez vos déclarations fiscales en quelques clics seulement 💻
Je veux tester Indy

Indy, option aux comptables ?

Indy, la solution idéale pour l’auto-entrepreneur ?

Indy accompagne les auto-entrepreneurs dans leur comptabilité. Avec application bénéficiez de :

  • L’automatisation de la saisie comptable ;
  • L’édition et l’envoi faciles de vos déclarations à l’administration fiscale.
  • La catégorisation de vos opérations par notre logiciel ;
  • Les outils de pilotage pour une gestion plus efficace de vos dépenses et de vos recettes ;
  • Un support client aux petits oignons 🧅 ;

Avec Indy, vous pourrez faire toute votre comptabilité vous-même et en deux temps trois mouvements ! En cas de souci, notre service client 5 étoiles est là pour vous éclairer ! 💫

Le saviez-vous ? Indy propose même une version 100% gratuite, idéale pour les micro-entrepreneurs qui ne sont pas assujettis à la TVA ! Grâce à cette formule, vous pourrez synchroniser votre compte en banque, gérer vos justificatifs bancaires et même créer vos devis et factures ! Alors, rejoignez l’aventure Indy ! 🥰

Notre conclusion

En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’avez aucune obligation de vous tourner vers un comptable. Si vous souhaitez tout de même bénéficier d’un accompagnement dans votre comptabilité, deux options s’offrent à vous :

1️⃣ Vous pouvez soit la déléguer à un expert (en ligne ou non) ;
2️⃣ Ou passer par un logiciel de comptabilité.

De notre côté, nous pensons sincèrement que le logiciel de comptabilité pourra tout à fait accompagner l’auto-entrepreneur dans ses tâches. Ce dernier est particulièrement adapté si vous souhaitez être plus autonome, tout en bénéficiant d’une aide en cas de pépin ! Avec les logiciels de comptabilité, vous pourrez gérer toute votre comptabilité de votre côté, à moindre coût. Un service client de qualité sera là pour vous aider à tout moment. Bien qu’autonome, vous ne serez pas seul ! Si vous souhaitez tout de même déléguer la comptabilité de votre entreprise et en avez les moyens, l’expert-comptable en ligne ou non pourra vous accompagner sans problème. Bien que ses honoraires soient nettement plus élevés que l’abonnement aux différents logiciels, vous bénéficierez de conseils d’experts adaptés à vos besoins.

Vous avez la moindre interrogation au sujet du comptable en auto-entreprise ? Laissez-nous un message ! Nous nous ferons un réel plaisir de vous éclairer ! 💡

Questions fréquentes

Quel est le principal inconvénient du comptable ?

Ses tarifs. Bien que les tarifs du comptable varient grandement en fonction de votre situation, ses prix seront généralement bien plus élevés que ceux proposés par les logiciels de comptabilité.

Est-ce qu’un auto-entrepreneur doit faire un bilan ?

En tant qu’auto-entrepreneur, le bilan comptable n’est pas obligatoire, il pourrait néanmoins vous être demandé dans certaines situations, notamment pour justifier de la bonne santé financière de votre entreprise lors d’une demande de crédit par exemple.

La facture est-elle obligatoire lorsque mon client est un particulier ?

Non, lorsque votre client est un particulier, la remise d’une note ou d’une facture n’est pas toujours obligatoire.

L’édition d’une note lors d’une vente de biens est obligatoire si :

  • Le client en fait expressément la demande ;
  • Il s’agit d’une vente à distance réalisée à destination d’un particulier situé dans un autre État de l’Union européenne (intracommunautaire) ;
  • La vente concerne la livraison aux enchères publiques de biens d’occasion, d’œuvres d’art, d’objets de collection ou d’antiquité ;

En cas de prestation de services, l’auto-entrepreneur doit délivrer une note lorsque la facture concerne :

  • Des travaux immobiliers ;
  • Un dépannage, une réparation ou l’entretien des locaux d’habitation ;
  • De la restauration ;
  • En entretien ou des réparations ;
  • Un contrôle technique, dépannage ou remorquage de véhicules
  • La location d’emplacement de garage ;
  • Un déménagement ;
  • Des prestations d’auto-écoles ;
  • Il s’agit d’une prestation de services d’un montant TTC supérieur à 25€ ;
  • Et enfin, si votre client en fait la demande.

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte

par Julie Pay Vargas

Julie est rédactrice de contenu chez Indy. Spécialiste des entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés, elle partage toutes ses connaissances afin de rendre la comptabilité accessible à tous !