Choisir son local professionnel : nos conseils

Votre projet de création d’entreprise est en train de se concrétiser. Après avoir réalisé une étude de marché et précisé votre business model, vous avez choisi le statut juridique le plus pertinent. Le moment est venu d’effectuer la demande d’immatriculation de l’entreprise… ou presque ! En effet, avant de se lancer dans les formalités administratives, il est nécessaire de choisir son siège social, et ainsi choisir son local professionnel.

En premier lieu, vous allez devoir réfléchir à la zone géographique dans laquelle vous souhaitez vous installer. Bien que ce choix doive avant tout être guidé par votre projet de vie personnel, d’autres paramètres peuvent entrer en jeu. Une fois la zone choisie, vous pourrez vous mettre en quête du parfait local pour accueillir votre activité. Tour d’horizon des critères à prendre en compte pour bien choisir son local professionnel pour une activité commerciale ou libérale.

Sommaire

  1. Choisir son local professionnel commercial
  2. Choisir son local professionnel en libéral

Choisir son local professionnel commercial

Comment choisir une zone géographique pour un local commercial ?

Lorsqu’il s’agit de choisir un local commercial pour monter un commerce, l’emplacement est le principal critère à prendre en compte. Le dynamisme et la fréquentation de la zone géographique choisie seront déterminants pour le succès de vos affaires.

En premier lieu, il est recommandé de privilégier les zones à proximité de commerces attractifs ou de lieux drainant du public. Certains commerces connus (type Fnac, Decathlon, etc.) peuvent jouer un rôle de “locomotive” en attirant les clients. Se placer près d’eux peut représenter une opportunité de capter une partie de leur clientèle. Mais il en est de même pour tous les lieux fréquentés, tels que les mairies, les écoles, les bureaux de poste, les sites touristiques, etc.

Pour évaluer l’accessibilité de la zone et plus généralement son dynamisme, une étude de terrain peut s’avérer utile. Une observation minutieuse et prolongée sur le site vous permettra de bien comprendre quelle influence peuvent avoir la circulation, le stationnement ou les transports en commun sur l’attractivité commerciale du local.

Par ailleurs, il est conseillé de prendre le temps de discuter avec les “anciens” et habitués du quartier, qu’ils soient commerçants ou riverains. Ceux-ci pourront vous donner des clés pour analyser l’évolution commerciale de la zone géographique et les perspectives qui s’ouvrent à elle. Renseignez-vous sur les projets à venir, dans le domaine urbanistique (création de zone piétonne, etc.) comme en ce qui concerne les entreprises (cessions d’activités, transferts, etc.).

Enfin, interrogez-vous sur votre public cible et ses pratiques afin que votre commerce s’y intègre au mieux. Toutes les zones géographiques ne sont pas adaptées à tous les types de commerces. Une librairie indépendante trouvera plus facilement sa place en centre-ville, tandis qu’un magasin vendant des équipements lourds s’installera plus naturellement en zone industrielle et commerciale.

Quelles sont les caractéristiques du local à prendre en compte ?

Tout d’abord, renseignez-vous sur l’historique de l’emplacement pressenti. Si celui-ci a connu des faillites en série, il y a peut-être une raison à cela.

Un bon local commercial doit pouvoir attirer l’attention des passants et clients potentiels. Attardez-vous donc sur les détails qui pourraient entraver la vue ou l’accès : vitrine en retrait, dénivellation du trottoir, mobilier urbain gênant… Observez la vitrine avec attention : est-elle assez grande, attrayante et bien exposée ? Vous permettra-t-elle de présenter un nombre suffisant d’articles ?

Le deuxième critère de choix est l’agencement du local en lui-même. Est-il adapté à votre création d’entreprise ? Avant de vous engager dans un bail commercial, assurez-vous notamment que la surface de vente et la surface de stockage sont adaptées. La présence d’équipements ou d’un matériel particulier peut être un critère décisif pour certains types de commerces.

Si vous vous tournez vers un achat plutôt qu’un contrat de bail locatif, vous devez impérativement évaluer le coût du local dans sa globalité. Selon son état, vous devrez peut-être réaliser des dépenses conséquentes pour les travaux, en plus du prix d’acquisition.

Enfin, avant de choisir un local professionnel, réfléchissez aux opportunités qu’il offre pour une évolution future de votre activité. Le secteur du commerce de détail est en perpétuel mouvement, et il est conseillé d’anticiper les changements. Et ce, d’autant plus qu’un contrat de bail commercial ne peut pas être rompu du jour au lendemain en cas de nouveaux besoins !

Choisir son local professionnel en libéral

Comment choisir une zone géographique pour un local en libéral ?

L’emplacement est aussi un critère important pour les cabinets des professions libérales recevant du public. Toutefois, les enjeux de visibilité sont moins centraux que pour les commerçants. Pour trouver un professionnel libéral, les personnes auront tendance à effectuer des recherches (sur internet, dans les annuaires) ou à se fier au bouche-à-oreille. Attention toutefois à l’accessibilité des lieux : la présence de transports en commun sera par exemple un atout.

Le paramètre central pour choisir l’emplacement où installer son local est plutôt d’observer la localisation de ses confrères et concurrents. Il peut être intéressant de se tourner vers un quartier où des services comme les vôtres ne sont pas encore proposés. En même temps, la proximité de “pôles” liés à votre activité peut attirer naturellement des personnes vers votre cabinet. Ainsi, il peut être profitable pour un professionnel de santé de s’installer à proximité d’une maison de santé ou d’un hôpital.

Pour attirer et fidéliser votre clientèle, pensez à accrocher une plaque professionnelle à l’entrée de l’immeuble accueillant votre local. Cette plaque est votre vitrine ; elle informe les passants de votre présence et fournit des renseignements pratiques (contact…).

💡Bon à savoir : le choix de la zone géographique d’installation est un enjeu particulier pour les professionnels de santé. Dans leur cas, il est nécessaire de se référer aux données de l’ARS (agence régionale de santé) avant de décider d’un emplacement. En effet, le territoire français est découpé en différents types de zones selon l’offre de santé disponible :

  • Dans les zones “sous-dotées” ou “très sous-dotées”, certaines professions paramédicales bénéficient de dispositifs incitatifs ;
  • Dans les zones “sur-dotées”, en revanche, des restrictions à l’installation s’appliquent. Il peut être nécessaire, par exemple, d’attendre le départ d’un confrère pour s’installer dans la zone.

Quelles sont les obligations légales pour un local en libéral ?

Avant de vous installer en libéral, vérifiez que vous avez obtenu toutes les autorisations nécessaires. Cet impératif concerne surtout les professions réglementées, qui doivent obtenir une autorisation d’exercer auprès de leur Ordre et s’enregistrer auprès d’organismes de référence.

Au moment de choisir votre local professionnel, gardez en tête que celui-ci devra répondre à certaines normes. En tant qu’ERP (établissement recevant du public), il devra respecter des règles :

  • d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap ;
  • de sécurité, notamment contre l’incendie et les mouvements de panique.

Des obligations supplémentaires concernant le local s’appliquent aux professionnels de santé créant un cabinet. Celui-ci doit notamment :

  • Disposer d’une salle d’attente séparée de la salle de soins, afin de respecter la confidentialité des soins ;
  • Être équipé d’un matériel conforme à ce qu’exige la profession ;
  • Permettre d’assurer une sécurité sanitaire, avec notamment la conservation des médicaments dans une armoire verrouillée et le respect des obligations concernant le traitement des déchets médicaux.

Différentes consignes de ce type sont fixées par les Ordres de chaque profession, ainsi que par la CPAM. Cette dernière peut effectuer des contrôles afin de vérifier la conformité sanitaire des locaux.

En conclusion, le choix du local professionnel est une étape décisive de la création d’entreprise, qui ne doit pas être laissée au hasard. Il déterminera les conditions dans lesquelles vous exercerez et accueillerez le public. Son emplacement et ses caractéristiques joueront aussi un rôle clé dans le succès de votre activité. De plus, il doit répondre à un ensemble de règles afin de garantir votre sécurité et celle du public. Bonnes recherches !

par Valentine Flehoc

Valentine est responsable du contenu chez Indy et la comptabilité n'a plus de secrets pour elle. Grâce à ses articles et ebooks informatifs, elle aide les entrepreneurs à mieux comprendre les aspects essentiels de la comptabilité.