Subventions pour création d’entreprise : avantages, étapes et conseils

Trop d’entrepreneurs restent bloqués sur une question fondamentale : "Comment financer la création de mon entreprise ?". Il existe aujourd’hui de nombreuses manières d’obtenir les fonds pour lancer votre activité. Vous en connaissez certaines : l’apport personnel, le prêt bancaire, le crowdfunding... Mais il y en a une qui reste trop souvent oubliée : la subvention. Quels sont les avantages à faire une demande de subventions pour son entreprise, et comment s’y prendre concrètement ? Explications.

Qu’est-ce qu’une subvention pour création d’entreprise ?

La subvention est un procédé bien connu : l’Etat ou une autre entité publique, finance une organisation en échange de son travail (d’intérêt général). C’est notamment une pratique courante dans le milieu associatif.

Mais saviez-vous que des subventions existent également à destination des créateurs d’entreprises ?

Il s’agit d’aides publiques provenant de différents acteurs (Etat, Régions, collectivités territoriales, incubateurs…), et destinée à faciliter le travail des entrepreneurs au début de leur projet.

Ces aides sont des leviers puissants à profit pour votre création d’entreprise !

Elles se présentent sous diverses formes :

  • aides financières (dépenses de démarrage, maintien des allocations…)
  • aides matérielles (équipement, bureaux, formations…)
  • allègements fiscaux (crédits d’impôts, exonération de la CFE…)
  • allègement des charges sociales au début de la création d’entreprise
  • subventions sectorielles (presse écrite, spectacle vivant…)
  • aides spécifiques pour certains publics (jeunes, projets en zone urbaine prioritaire, travailleurs handicapés…)

A noter que la plupart de ces subventions sont accessibles à tous les types d’entreprises : micro-entreprise (EI), SASU/SAS, EURL/SARL…

Quels sont les avantages de la subvention ?

Pourquoi est-ce intéressant d’avoir recours à des subventions pour financer son entreprise ?

La première raison évidente est l’aide financière qu’elles apportent (frais au démarrage, recherche et développement, marketing…), qui permet au porteur de projet de créer et de développer son entreprise plus sereinement.

Certaines subventions à la création d’entreprise intègrent également des avantages fiscaux non négligeables pour les jeunes entreprises, comme des crédits ou des exonérations d’impôts les premières années.

Il y a également un avantage auquel on ne pense pas souvent : c’est un gage de qualité ! En effet, l’obtention d’une subvention permet par exemple, de valider un projet aux yeux de potentiels investisseurs, ou d’obtenir un prêt bancaire plus facilement. Cela peut également inciter d’autres organismes à fournir une aide financière ou matérielle supplémentaire, en plus de la subvention initiale.

Bref, les subventions présentent de nombreux avantages pour celles et ceux qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat !

Toutefois, nous avons conscience qu’il peut être difficile de s’y retrouver dans la diversité d’aides publiques qui s’offrent à vous…

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons résumé pour vous les principaux types de subventions destinées à la création d’entreprise.

Comprendre les différents types de subventions à la création d’entreprise

Afin d’identifier les aides intéressantes pour votre projet, il est indispensable de bien cerner les différents types de subventions et d’appels à projets :

  • Les subventions gouvernementales (ACRE, maintien des allocations chômage ou RSA, contrat CAPE, crédits d’impôts…)
  • Les subventions régionales (exemples : Pass Création en Bretagne, Be EST Entreprendre dans le Grand Est, Mon projet d’entreprise en PACA…)
  • Les subventions à l’échelle locale (exonération de CFE dans certaines communes, aides pour les entreprises installées dans un quartier prioritaire, aides de fonds communautaires…)
  • Les subventions provenant d’associations ou d’organisations à but non lucratif
  • Les appels à projets de structures comme les incubateurs, les pépinières d’entreprises ou encore les programmes d’accélération
  • Les subventions Bpifrance pour les start ups et projets innovants : Bourse French Tech, Deeptech, Aide pour la faisabilité de l’innovation, aide pour le développement de l’innovation, partenariats régionaux d’innovation
  • Les subventions européennes (indirectes) qui financent des organismes tels que le Fonds Européen d’Investissement ou le Réseau Européen des Business Angels, qui à leur tour, apportent leur soutien aux créateurs d’entreprises
  • Les subventions sectorielles adressées à certains domaines (les éditeurs de livres, la presse écrite, le monde du spectacle, les entreprises s’engageant pour l’environnement…)
  • Les aides destinées à certains publics spécifiques comme les jeunes (statut de Jeune Entreprise Innovante) ou les travailleurs handicapés (AGEFIPH)

Sans oublier les concours et appels à projets lancés par des institutions telles que des écoles de commerces, des entreprises, des incubateurs, Bpifrance. Pour en citer certains : le concours French Tech Tremplin, le concours d’innovation I-Nov, le concours national de la création d’entreprise, les trophées de l’entrepreneur responsable…

Il existe donc une variété d’aides et de subventions à la création d’entreprise. Chacune présentant des montants de subvention différents, et s’adressant à des types d’entreprises plus ou moins spécifiques.

L’enjeu pour vous est de sélectionner celles qui correspondent le mieux à votre projet et à vos besoins.

Comment faire une demande de subvention pour créer son entreprise ?

Vous êtes à présent convaincu de l’utilité de demander une subvention pour vous aider à créer votre entreprise ?

Voici les étapes que nous vous conseillons de suivre pour faire votre demande de subvention, en mettant toutes les chances de votre côté :

  1. Faites des recherches approfondies sur les différents types de subventions afin de sélectionner celles qui sont les plus adaptées à votre projet. Cela dépendra notamment de vos besoins et du montant de la subvention.
  2. Faites particulièrement attention aux critères d’éligibilité. Il serait dommage de vous lancer dans une procédure de demande de subvention pour finalement vous rendre compte que votre projet ne correspond pas aux critères demandés !
  3. Préparez les éléments à intégrer au dossier de demande de subvention (listés dans l’appel à projets). Il s’agit généralement de documents techniques tels que le business plan, le prévisionnel financier, une ou plusieurs études de marché…
  4. Rédigez un texte pour présenter votre projet de création d’entreprise. Nous vous conseillons ici de présenter votre projet de manière claire et concise. Mettez en avant vos objectifs et votre stratégie, mais aussi vos motivations en tant que porteur de projet.
  5. De manière générale, l’objectif du dossier de demande de subvention est de démontrer que votre projet est pérenne sur le plan financier. Fournissez tous les arguments nécessaires afin de rassurer l’organisme sur la viabilité de votre future entreprise.
  6. Une fois complété, envoyez votre dossier en répondant à l’appel à projet. Dans la plupart des cas, vous pouvez faire la demande de subvention directement en ligne. Veillez à bien rendre votre dossier en temps et en heure.

Nous l’avons vu, il existe une grande variété d’aides – financières ou matérielles, publiques ou privées – pour vous aider à lancer votre entreprise et à pérenniser votre activité..

Les subventions présentent de nombreux avantages et sont un réel soutien aux projets de créations d’entreprises aujourd’hui en France. De plus, ce moyen de financement n’exige pas ou peu de contreparties. Alors pourquoi s’en priver ?

Il ne vous reste plus qu’à identifier les types de subventions qui répondent au mieux à vos besoins, et de suivre les étapes pour préparer un dossier en béton. On compte sur vous !

par Estelle Serrero

Estelle est rédactrice web freelance, passionnée par les transitions professionnelles. Par sa plume, elle s'engage à rendre visible tout sujet lié à l'entrepreneuriat, la formation et les ressources humaines.