Ouvrir un compte bancaire professionnel en freelance, est-ce obligatoire ?

Vous souhaitez devenir freelance ? Vous vous demandez peut-être si vous êtes dans l'obligation de créer un compte bancaire professionnel. La réponse à votre interrogation dépendra du statut juridique de votre entreprise. Nous décortiquons la loi pour vous 😉

Ouvrir un compte bancaire professionnel en freelance, est-ce obligatoire ?

👷🏻‍♂️ Indy lance son compte pro 100 % gratuit !
Déposez votre capital, recevez votre Mastercard et réalisez tous vos virements avec Indy ! 💵
Je crée mon compte pro

Le compte pro en freelance, ce que dit la loi

Les différents statuts juridiques à disposition du travailleur indépendant

Le terme freelance qualifie les travailleurs indépendants travaillant à leur compte. A la différence de l’emploi salarié, le travailleur en freelance, n’aura aucun lien de subordination. Il est ainsi son propre patron.

Le statut de freelance, n’est pas un statut juridique à proprement parler. Ainsi, l’indépendant qui se lance, se trouve dans l’obligation de choisir un statut juridique pour son entreprise. Il aura alors le choix entre :

  • L’entreprise Individuelles ;
  • L’auto-entreprise ;
  • La société ;
  • Ou encore le portage salarial.

L’auto-entreprise

La micro-entreprise, également connue sous le nom d’auto-entreprise, est le statut le plus populaire chez les freelances. Ce dernier est particulièrement attractif en raison de son coût (aucun capital ne doit être apporté), sa simplicité ou encore sa rapidité de mise en place. Le statut d’auto-entrepreneur pourra effectivement s’obtenir à quelques heures uniquement, par simple demande en ligne. Ce dernier n’est malheureusement pas accessible à tous. En effet, il est soumis à des seuils de chiffre d’affaires. L’auto-entreprise ne pourra pas dépasser :

  • 77 700€ pour les entreprises de prestations de services ;
  • 188 700€ pour la vente de marchandises.

En cas de dépassement de ces seuils, l’entreprise est dans l’obligation de passer en entreprise individuelle.

L’entreprise Individuelles

L’entreprise individuelle (EI) est une forme simplifiée d’entreprise. Tout comme la micro-entreprise, l’entrepreneur en EI exerce son activité en son nom propre. Contrairement à cette dernière, elle n’est soumise à aucun seuil en matière de CA. Cette structure sera particulièrement intéressante si vous souhaitez bénéficier d’obligations simplifiées, et réalisez un important chiffre d’affaires. Enfin, il est important de noter qu’en entreprise individuelle et en micro-entreprise, la responsabilité du dirigeant est illimitée. En cas de dette, son patrimoine personnel est susceptible d’être saisi.

La société

Le freelance pourra également se tourner vers la création d’une société unipersonnelle. Pour cela, il pourra soit créer une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU), soit une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL). Ces deux types de sociétés permettent d’identifier l’entité comme étant une personne morale. Ces sociétés sont toutes deux à responsabilité limitée. Ainsi, en cas de dettes, les créanciers ne pourront pas saisir le patrimoine personnel de l’indépendant.

Aussi, il est important de notre que, lors  de la création de votre société, vous devez obligatoirement effectuer les démarches nécessaires afin de l’immatriculer, il sera alors nécessaire de déposer un capital de 1 euro minimum.

La société est particulièrement intéressante lorsque le freelance à un gros chiffre d’affaires. En effet, bien que les formalités de création soient relativement lourdes et parfois coûteuses, les SASU et les EURL permettront d’accueillir de nouveaux associés au sein de la structure. Ce statut permettra également de bénéficier d’une certaine crédibilité auprès des entreprises clientes ou même des créances.

Le portage salarial

Le portage salarial est un statut « hybride ». Ce dernier se situe entre le salariat et l’indépendance. Ici, le salarié de l’entreprise de portage salarial (le freelance) effectue une prestation, pour le compte d’une société cliente. A la différence des autres statuts, un contrat de travail a été conclu entre l’entreprise de portage et le salarié porté. Ce statut est un bon compromis si vous hésitez à créer une entreprise. Ici, vous restez autonome quant à la façon de vous organiser. Vous bénéficiez en parallèle d’une protection sociale complète.

Que dit la loi exactement ?

Le compte pro en société

D’après la loi française, toutes les sociétés à capital social (cela inclut les SASU et les EURL), doivent obligatoirement ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle au moment de leur création, pour déposer leur capital social. Sans ce compte bancaire, il ne sera pas possible d’immatriculer votre société et donc de créer votre entreprise.

⚠️ Une banque peut refuser l’ouverture d’un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle. Elle ne sera pas dans l’obligation de motiver ce refus. C’est pourquoi, la Banque de France à mis en place la procédure de « droit au compte ». Cette dernière sera alors habilitée à désigner une banque qui sera alors dans l’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Pour en savoir plus sur la procédure c’est par 👉 ici 👈.

Le compte pro en entreprise individuelle et en micro-entreprise

Les fondateurs d’entreprises individuelles ou auto-entrepreneurs ne sont quant à eux pas dans l’obligation d’ouvrir un compte courant dédié à leur activité professionnelle. En effet, ces derniers n’ont aucun capital social à apporter lors de la création de leur entreprise.

Néanmoins, si vous exercez votre activité sous le statut de micro-entrepreneur, vous devez impérativement ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité si votre chiffre d’affaires dépasse 10 000 € pendant deux années consécutives.

Enfin, si vous souhaitez ou devez ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité, vous pourrez aussi bien ouvrir un compte bancaire professionnel qu’un compte courant classique.

Le compte pro en portage salarial

Vous passez par une société de portage salarial ? Ici, le porté signe un contrat de travail et est administrativement pris en charge par la société de portage salarial. Ce dernier n’a donc pas l’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel.

compte bancaire freelance 1

Pourquoi ouvrir un compte bancaire quand vous n’en avez pas l’obligation ?

Une meilleure organisation

En tant que freelance, vous avez tout intérêt à disposer d’un compte pro. Ce dernier vous permettra dans un premier temps de séparer vos opérations professionnelles et vos opérations personnelles. Cela vous évitera la moindre confusion.

Pilotez votre activité

De plus, un compte en banque est un véritable outil de gestion pour votre entreprise. Il vous permettra de piloter votre activité et de retracer les différents mouvements. Vous pourrez ainsi en savoir plus à vos principaux postes de dépenses ou encore vos diverses recettes.

Vos obligations comptables simplifiées

En simplifiant la tenue de votre comptabilité, un compte bancaire vous permet de remplir plus facilement vos obligations comptables et fiscales, sans risque d’oubli.

Des services inédits

Enfin, il vous donne également accès à des services souvent réservés à des clients professionnels, et ainsi inaccessibles pour les particuliers.

Banque en ligne ou banque traditionnelle ?

Pour ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité de freelance, vous avez deux options : la banque « traditionnelle » ou la banque en ligne.

La Banque traditionnelle

Vous pouvez dans un premier temps vous adresser à une banque physique. Cette option, bien que souvent plus onéreuse, vous permettra de bénéficier de conseils et d’une assistance de la part d’un conseiller bancaire. Il s’agit souvent de l’option la plus rassurante : en cas de souci, vous n’êtes pas tout seul.

Ces banques proposent toutes sortes d’opérations, vous pourrez bien entendu déposer vos chèques ou réaliser des virements. Ces dernières proposent généralement une application sur laquelle vous pourrez suivre l’ensemble de vos dépenses et recettes.

banque en ligne

Les banques en ligne

Qu’est-ce que c’est ?

Les banques en ligne ont le vent en poupe ! Parmi elles Hello Bank !, Revolut ou encore Boursorama font énormément parler d’elles ! Ces dernières vous permettent d’accéder à vos comptes en quelques clics seulement et peuvent parfaitement convenir aux freelances.

En effet, elles sont parfaitement attrayante grâce à leurs tarifs généralement moins élevés que ceux des banques traditionnelles. Aussi, la création d’un compte bancaire en ligne est très rapide, en quelques clics seulement votre compte est crée ! Votre solde bancaire, mais aussi vos derniers mouvements sont à portée de main.

Enfin, en ouvrant un compte bancaire en ligne, vous bénéficiez d’une multitude de services bancaires et non bancaires. En plus de la gestion de transactions, vous aurez également des outils visant à vous faciliter la gestion comptable. Cela passe notamment par l’édition de devis, de factures…

💡 A l’origine, les premières banques en lignes étaient des sociétés indépendantes. Néanmoins, avec la démocratisation d’internet, les banques traditionnelles ont compris le grand potentiel des banques en ligne et les ont progressivement rachetées. La Société Générale a ainsi acquis Boursorama en 2002. Le Crédit Mutuel Arkéa a pris possession de Fortuneo en 2006. Enfin, Monabanq est depuis 2006 la filiale du Groupe Cofidis Participations.

Indy lance son compte pro 100 % gratuit !

Le saviez-vous ? Indy lance son compte pro, 100% gratuit ! Avec ce dernier, vous aurez absolument tout ce qu’il vous faut pour payer et être payé !

Le compte pro Indy, c’est :

  • Un IBAN français,
  • Une carte de paiement Mastercard et une carte virtuelle ;
  • Une gestion facile de vos bénéficiaires ;
  • Des virements SEPA en quelques clics ;
  • La réception de vos virements.

Enfin, il vous permettra bien entendu de déposer votre capital en réalisant un simple virement bancaire. En 72 heures seulement, vous recevrez par email, votre certificat de dépôt des fonds.

Comment choisir sa banque en ligne ?

Votre statut juridique

Toutes les banques ne proposent pas d’offres destinées aux freelances. Ainsi, nous vous invitons dans un premier temps à vous assurer que la banque accepte bien votre statut juridique.

Le prix

Le tarif est évidemment un critère incontournable lorsqu’il s’agit de choisir votre banque. Nous vous invitons à vous tourner vers une banque qui propose des frais de gestion attractifs. Certains comptes pro sont totalement gratuits, c’est le cas d’Indy par exemple.

Les fonctionnalités

Enfin, nous vous invitons à bien identifier vos besoins au préalable. En effet, le choix de votre banque dépendra de vos besoins. Nous vous invitons à bien vous renseigner quant aux différentes fonctionnalités proposées, et si ces dernières répondent bien à vos exigences.

  • Souhaitez-vous simplement pouvoir réaliser des virements et en recevoir ? Ici, vous pourrez opter pour une offre relativement simple ;
  • Souhaitez-vous également avoir la possibilité de piloter votre activité ? La banque en ligne sera peut-être à privilégier ;
  • Une assistance par un professionnel, vous rassure-t-elle ? Dans ce cas-là tournez-vous vers une banque traditionnelle.

Vous l’aurez compris, bien qu’il ne soit pas forcément obligatoire de créer un compte bancaire propre à votre activité, ce dernier pourra tout de même s’avérer particulièrement utile. Aujourd’hui deux options s’offrent à vous au moment de choisir une banque professionnelle : la banque en ligne et la banque traditionnelle. Ces options présentent chacune des avantages qui leur sont propres. Nous vous invitons bien à identifier vos besoins au préalable avant de vous lancer dans vos recherches.

Vous avez la moindre interrogation sur le compte bancaire en freelance, ou encore sur le compte pro Indy ? Laissez-nous un petit commentaire, nous nous ferons un grand plaisir de vous aiguiller !💡

FAQ

Qui peut travailler en freelance ?

Le statut d’indépendant est compatible avec un très grand nombre de métiers. En effet, il n’existe pas de condition spécifique pour devenir freelance. Nous retrouvons de nombreux freelances dans le secteur de l’informatique, mais aussi, dans la communication, dans l’art… Certaines professions telles que les avocats, les experts-comptables, sont des professions dites « réglementées ». Ces dernières sont régies par des dispositions d’accès particulières. Il sera, en règle générale, nécessaire d’obtenir un diplôme bien précis pour les exercer.

Est-il difficile de se lancer en tant que freelance ?

Ça dépend ! Les modalités de création de l’entreprise du freelance dépendront de son statut juridique. Les démarches pour se lancer en tant qu’entrepreneur individuel ou en tant qu’auto-entrepreneur seront par exemple bien moins complexes que celles pour créer une société.

Comment se rémunère le freelance ?

Contrairement au salarié qui reçoit sa rémunération tous les mois, le freelance est généralement payé après chacune de ses missions. L’indépendant reçoit un revenu suite à son activité, il ne pourra néanmoins pas se verser la totalité de la somme. En effet, le bénéfice distribuable dépendra du statut choisi lors de la création de l’entreprise, et ainsi des charges qu’il devra payer. Enfin, l’indépendant fixe son Taux Journalier Moyen (connu sous le sigle TJM), et en fonction de ce dernier, établit une facture à destination de son client.

par Julie Pay Vargas

Julie est rédactrice de contenu chez Indy. Spécialiste des entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés, elle partage toutes ses connaissances afin de rendre la comptabilité accessible à tous !