Développeur en freelance : notre guide pour déterminer votre TJM

Vous êtes développeur et vous aimeriez quitter le modèle conventionnel de l'emploi salarié pour vous lancer seul en tant que freelance ? Pour cela, l'une des premières choses à faire est de calculer votre TJM (taux journalier moyen). Si cette notion vous est encore inconnue, ne vous inquiétez pas. Cet article vous fournira des informations détaillées à ce sujet. Qu'est-ce que le TJM ? Comment le calculer ? Quels facteurs prendre en compte pour déterminer le TJM ? Quel impact le TJM aura-t-il sur votre salaire freelance ? Quels sont les avantages et inconvénients d'être développeur freelance ? Nous répondons à toutes vos questions juste ici 👇

Développeur en freelance : notre guide pour déterminer votre TJM

 💡 Vous êtes développeur en freelance ?
Confier sa comptabilité à un expert-comptable n’est pas obligatoire. Optez pour Indy, la solution tout-en-un qui accompagne les indépendants dans leur comptabilité ! Grâce à Indy, bénéficiez d’un suivi de votre chiffre d’affaires et obtenez vos déclarations comptables en quelques clics seulement ! 🤩
Essayer Gratuitement

Qu’est-ce que le TJM ? 🔎

Le TJM (taux journalier moyen) correspond au montant quotidien que facture un freelance pour ses prestations de services à sa clientèle. Autrement dit, le TJM exprime en euros la valeur d’une journée de travail pour un professionnel indépendant en freelance. Il joue un rôle important dans l’établissement d’un devis puisqu’il sert de base de calcul essentielle avant le lancement d’un nouveau projet ou d’une nouvelle mission.

Souvent présenté hors taxe, le TJM peut parfois être exprimé en TTC. En tant que développeur freelance, vous devez absolument établir votre TJM car ce dernier influence directement votre rentabilité.

De plus, le TJM a des répercussions directes sur le chiffre d’affaires et la valeur ajoutée de votre activité. Un TJM trop élevé pourrait, certes, vous permettre d’accélérer la réalisation de vos objectifs financiers. Cependant, il est primordial d’agir avec précaution car cela pourrait également dissuader de nombreux clients potentiels.

Par ailleurs, un TJM établi à la baisse pourrait engendrer des inquiétudes chez les clients, qui pourraient se questionner sur la véritable qualité de votre service et sur votre crédibilité.

⚠️ Attention ! 
Si le tarif proposé pour une mission est inférieur à votre TJM, il est fort probable que vous travailliez à perte.

Comment se calcule-t-il ?

Avec un simulateur

Si vous commencez tout juste votre activité en tant que développeur freelance, il peut être difficile de déterminer votre taux journalier moyen. En effet, vous devez établir un tarif qui :

  • reflète la qualité de votre prestation de service ;
  • reste compétitif face à la concurrence ;
  • assure la rentabilité de votre activité.

Pour vous aider dans cette démarche, plusieurs simulateurs de calcul du TJM sont disponibles. Cependant, choisir un simulateur fiable n’est pas chose facile. C’est pourquoi, nous vous recommandons vivement le simulateur  Mon Salaire en Net. Grâce à cet outil en ligne entièrement gratuit, vous pourrez déterminer votre taux journalier moyen et télécharger votre simulation en seulement quelques étapes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les étapes à suivre, n’hésitez pas à consulter notre article sur « Le meilleur simulateur de calcul du TJM et du salaire net« .

Comment se calcule le TJM ?

Sans simulateur

Pour calculer votre TJM sans l’aide d’un simulateur, il existe une formule très simple :

TJM = (Rémunération annuelle espérée en nette + charges annuelles) / nombre de jours travaillés et facturés.

🤓 Pour mieux comprendre cette formule, voici un petit cas pratique :

Supposons que vous êtes un développeur en entreprise individuelle. Vous aimeriez percevoir un salaire mensuel net d’environ 4000€, en travaillant 20 jours par mois. À ces 4000€, vous devez y ajouter l’ensemble de vos charges annuelles, soit :

  • 44% de charges sociales : 4000 + 1760€ = 5760€ ;
  • 40€ de mutuelle : 5760 + 40€ = 5800€ ;
  • le montant total est donc de 5800€.

Votre TJM est donc égal au montant total obtenu divisé par le nombre de jours travaillés par mois, soit 5800/20 = 290€.

290€ est le tarif que vous devez facturer à vos clients pour une journée de travail, pour assurer la rentabilité de votre activité.

De plus, vous pouvez, si vous le souhaitez, diviser ce même montant par le nombre d’heures travaillées par jour. Cela vous permettra d’obtenir votre THM (taux moyen horaire). Ainsi, si vous travaillez 8 heures par jour, votre taux moyen horaire sera de : 290/8 = 36,25€.

Les facteurs à prendre en compte pour déterminer le TJM d’un développeur

Comme vous l’aurez compris, en tant que développeur freelance, il revêt une grande importance de définir votre taux journalier moyen (TJM). À présent que vous êtes familiarisé avec la formule pour le calculer, il est tout aussi essentiel de prendre en considération les principaux facteurs qui entrent en jeu. En effet, votre TJM ne sera pas le même suivant :

  • vos compétences et votre expérience : un développeur doté de plusieurs années d’expérience ne percevra pas un TJM égal à celui d’un développeur débutant dans la profession ;
  • les différents tarifs pratiqués sur le marché : lors de l’établissement de votre TJM, inspirez-vous des TJM pratiqués par les freelances exerçant une profession similaire à la vôtre ;
  • le taux moyen horaire (TMH) : être un développeur freelance, c’est aussi la liberté de pouvoir définir votre propre emploi du temps et ainsi le nombre d’heures que vous souhaitez consacrer à la réalisation de vos missions ;
  • la difficulté des tâches à accomplir : si un projet vous semble particulièrement complexe à réaliser, rien ne vous empêche de réviser le tarif à la hausse ;
  • les frais professionnels : considérez les coûts liés aux licences de logiciels, au matériel informatique, à la connexion internet, à l’abonnement téléphonique… ;
  • la situation géographique : les frais de facturation peuvent varier en fonction de l’emplacement où vous exercez votre activité.

Ainsi, étudier l’ensemble de ces aspects contribuera à déterminer un TJM qui reflète parfaitement la valeur de votre expertise et de votre travail.

Les avantages et inconvénients d’être développeur en freelance

Les avantages

Liberté et autonomie dans la définition de votre emploi du temps ;

Moins de temps et d’énergie consacrés aux déplacements professionnels ;

Meilleure rémunération puisque vous percevez l’intégralité des revenus issus de votre travail ;

✅ Possibilité d’évolution de carrière plus rapide qu’en tant que salarié ;

✅ Liberté de choisir des projets captivants.

Les avantages et inconvénients d'être développeur en freelance

Les inconvénients

Instabilité financière car vos revenus perçus chaque mois dépendent du paiement de vos clients et donc ils peuvent ne pas être réguliers et stables ;

❌ Nécessité de fournir beaucoup de travail supplémentaire et donc une charge de travail importante ;

❌ Risque d’épuisement professionnel découlant de cette charge ;

❌ Besoin de gérer diverses missions en dehors de votre domaine de compétences avec notamment de la prospection, de la comptabilité et de la gestion commerciale ;

❌ Besoin de connaissances sur les aspects légaux et administratifs.

FAQ

Quel est le taux journalier moyen d’un développeur freelance ?

Comme indiqué plus haut, le TJM d’un développeur freelance peut varier selon plusieurs critères, notamment ses compétences et son niveau d’expérience. Cependant, nous pouvons tout de même vous fournir une fourchette indicative.

💰 En général, le TJM d’un développeur freelance se situe entre 300€ et 800€.

Que signifie le terme freelance ?

Le terme freelance est un anglicisme désignant un travailleur indépendant qui exerce son activité professionnelle sans lien de subordination entre lui et son client.

Quel statut juridique choisir pour un développeur en freelance ?

En tant que développeur en freelance, plusieurs statuts juridiques s’offrent à vous. Vous pouvez choisir le statut :

  • d’auto-entreprise : votre chiffre d’affaires doit alors être inférieur à 188 700€ pour les activités de vente de marchandises ou 77 700€ pour les prestations de services ;
  • d’entreprise individuelle : retrouvez toutes les informations importantes sur 👉 cette page ;
  • en société : vous avez le choix entre la SARL et l’EURL.

Sinon, autre alternative, vous pouvez opter pour le portage salarial. Dans ce cas, vous serez alors embauché par une entreprise de portage salarial pour réaliser des missions auprès d’une entreprise cliente.

Une question ou un avis à nous faire parvenir ? N’hésitez pas et laissez-nous un commentaire dans l’espace ci-dessous, l’équipe Indy vous répondra avec grand plaisir ! 🤗

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Lauriane Kadri

Lauriane est rédactrice de contenus chez Indy. Elle a la vocation de vous aider à devenir indépendants sur votre comptabilité.