TJM Hors Taxe ou TTC : comment facturer vos clients ?

Vous vous lancez en tant que travailleur freelance et vous voulez savoir quel salaire net vous percevrez ? Pour cela, il est essentiel de déterminer votre TJM (Taux Journalier Moyen). Qu'est-ce que c'est exactement ? S'exprime-t-il Hors Taxe ou TTC ? Quels éléments considérer pour le calculer ? Nous vous expliquons tout ! À partir d'aujourd'hui, le taux journalier moyen n'aura plus aucun secret pour vous ! 🤫

TJM Hors Taxe ou TTC : comment facturer vos clients ?

💡 Le saviez-vous ?
En France, confier sa comptabilité à un expert-comptable n’est pas obligatoire ! Indy accompagne les freelances dans leur comptabilité ! Vos déclarations comptables en quelques clics seulement 💻
Essayer Indy gratuitement💫

Le TJM, qu’est-ce que c’est ?

Définition

Le TJM en freelance, est le taux journalier moyen pratiqué par un entrepreneur indépendant. Ce dernier correspond au tarif payé par le client pour une journée de travail. Il est généralement exprimé hors taxe, il pourra également être exprimé en TTC. Ce dernier ne doit pas être confondu avec le THM (taux horaire moyen).

💡 TJM ou THM, comment choisir ? De nos jours, le taux journalier moyen est le plus utilisé par les travailleurs indépendants. Néanmoins, si vous effectuez des missions de quelques heures par semaine seulement, vous pouvez tout à fait opter pour le THM, qui sera généralement bien plus adapté.

L’importance de bien évaluer son TJM

Lorsque vous facturez vos clients, il est essentiel de connaître votre TJM. Ce dernier vous permet d’évaluer si vous êtes rentable.

En effet, les tarifs que vous pratiquez doivent impérativement être en mesure de couvrir vos diverses charges et dépenses. Ainsi, si le prix proposé pour l’une de vos missions est inférieur à votre TJM, il est fort probable que vous travailliez à perte. Enfi, votre TJM pourra également vous permettre de vous positionner en tant qu’expert dans votre domaine.

TJM Hors Taxe ou TTC ?

Vous vous demandez sûrement si vous devez facturer vos clients en TTC ou en HT ! Voici la réponse à votre interrogation !

Vous facturez des professionnels

Si votre client est une entreprise, cette dernière négociera sur la base du montant hors-taxe, puisque la TVA est déductible.

Vous facturez des clients particuliers

Ici, le prix devra être exprimé en TTC.

Vous êtes en franchise en base de TVA

Vous êtes non assujetti à la TVA en raison des seuils de TVA ou parce que vous exercez une activité totalement exonérée ? La question, ne se pose pas ! Vous facturez hors taxe !

calcul TJM

C’est quoi un bon TJM ?

Un bon TJM est un montant qui prend en compte de nombreux éléments :

1️⃣ Le salaire que vous souhaitez avoir tous les mois

2️⃣ Le montant des charges et dépenses inhérentes à votre activité

Ici, vous devez considérer :

  • Les charges sociales ; 
  • La CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) ;
  • Vos éventuelles mutuelles et assurances ;
  • Votre loyer, si vous louez un local professionnel ;
  • Vos divers abonnements ;
  • La TVA si vous y êtes assujetti.

💡Le saviez-vous ? Le montant de vos charges sociales varie en fonction de votre statut juridique. À titre d’exemple, les microentrepreneurs (également connu sous l’appellation d’auto-entrepreneur) reversent en moyenne 22% de leur chiffre d’affaires à l’URSSAF. Entreprise individuelle, le montant des cotisations sociales avoisinera plutôt les 45%.

3️⃣ Les Taux Journaliers Moyens pratiqués par vos confrères

Le TJM varie en fonction de la nature de votre activité. Ainsi, les développeurs freelance ne factureront pas le même prix que les rédacteurs web. Certaines compétences sont plus recherchées et plus rares que d’autres, les taux journaliers moyens en seront alors impactés.

4️⃣ Votre expérience

Il est également naturel que votre TJM dépende de votre expérience professionnelle. Un freelance débutant/junior ne pourra pas facturer le même prix qu’un freelance sénior avec de nombreuses années d’expérience.

Ici, votre taux journalier moyen peut se baser sur le barème d’expertise suivant :

  • Le profil junior correspond à moins de 3 ans d’expérience dans votre secteur ;
  • Le profil confirmé désigne une expérience entre 3 ans et 5 ans ;
  • Le profil senior entre 5 ans et 10 ans d’expérience ;
  • Enfin, le profil expert vous est attribué après plus de 10 ans d’expérience dans votre domaine.

💡 Pour analyser les montants pratiqués dans votre secteur d’activité, n’hésitez pas à consulter les offres présentes sur les différentes plateformes destinées aux travailleurs indépendants. Ces dernières pourront vous donner un aperçu des taux généralement pratiqués à compétence plus ou moins équivalente.

5️⃣ Le nombre de congé que vous souhaitez vous octroyer

Parce que vous n’allez pas travailler 365 jours sur une année, vous devez impérativement estimer le nombre de jours travaillés pour vos clients sur un mois. N’oubliez pas de compter vos vacances !

6️⃣ Le temps de travail qui n’est pas facturable

En tant que seul maître à bord de votre entreprise, vous devez effectuer de nombreuses tâches qui ne seront pas forcément rémunérées. Nous pensons notamment à tous votre travail de prospection, à la gestion administrative de votre entreprise

7️⃣ Une marge de négociation

Les clients (notamment les grosses entreprises), ont souvent tendance à négocier vos prix. C’est pourquoi, nous vous invitons à prévoir une marge de manœuvre d’une dizaine de pourcents. N’hésitez pas à déterminer un prix plancher sous lequel vous ne souhaitez en aucun cas descendre.

8️⃣ La durée de la mission

Votre mission va durer plusieurs mois ? Il est tout à fait possible d’accorder une réduction à votre client ! Si au contraire, cette dernière ne dure que quelques jours et qu’elle est relativement urgente, vous pouvez légèrement augmenter votre TJM !

Calcul de votre Taux journalier moyen

💡 Le saviez-vous ? De nombreux simulateurs sont disponibles sur internet ! Ces derniers vous permettront de calculer votre TJM en quelques clics seulement 💻

Un exemple concret sera sûrement plus parlant ! Ici, vous êtes en auto-entreprise. Vous êtes ainsi soumis à des charges sociales de l’ordre de 22%. Si vous souhaitez vous dégager un salaire mensuel net de 2 000€, vous devrez alors facturer votre client 2 000/(1-0,22) = 2 565€.

Si vous comptez prendre 2 mois de vacances par an. Le montant à facturer par mois est de 2 564 / (10/12) = 3 089€.

Aussi, l’ensemble de vos dépenses professionnelles (assurance, mutuelle, loyers…) s’élèvent à 4 500 € par an, soit 375 € par mois. Ici, vous devrez facturer vos clients 3 464€ par mois.

Enfin, vous souhaitez comptabiliser le temps passé à prospecter et à réaliser vos tâches administratives. Vous travaillerez donc 15 jours sur le mois et consacrerez 5 jours à ces diverses tâches. 3 464 / 15 = 230€

Votre TJM s’élève alors à 230€. Vous pouvez également ajouter une pondération de 10% pour avoir une marge de négociation en cas de besoin, ce dernier serait alors de 253€.

🤓 Avez-vous testé Indy ? 
Vous souhaitez gagner du temps dans la gestion administrative de votre entreprise ? Indy est là pour vous aider ! Vos factures clients, vos devis et vos déclarations fiscales en quelques clics seulement ! 💻
Je teste Indy gratuitement👷🏻‍♂️

Simulation TJM

Quel est le meilleur simulateur de calcul du TJM ?

Le calcul du taux journalier moyen, n’est pas toujours évident. C’est pour cette raison, que de nombreux simulateurs ont émergé sur internet ! De notre côté, nous considérons que le meilleur simulateur de calcul du TJM est sans nul doute : « Mon Salaire En Net ». Pour accéder au site, c’est 👉 par ici 👈.

Grâce à cet outil 100% gratuit, vous pourrez  connaître votre TJM en seulement quelques étapes :

1️⃣ Renseignez votre rémunération mensuelle nette souhaitée ;

2️⃣ Précisez l’ensemble de vos dépenses professionnelles ;

4️⃣ Communiquez le montant de vos charges sociales ;

5️⃣ Renseignez les informations dans la rubrique « Montant de votre imposition ». Vous devrez alors indiquer la nature de votre activité, votre taux d’imposition et si vous disposez du versement libératoire.

Une fois ces champs renseignés, vous obtenez une estimation de votre taux journalier moyen ainsi que de votre chiffre d’affaires annuel. Vous pouvez également télécharger la simulation afin de conserver vos résultats 👩🏻‍💻

Pour conclure, connaître votre Taux Journalier Moyen est essentiel lorsque vous vous lancez à votre compte. Si vous facturez des entreprises ce dernier devra être exprimé HT. Si au contraire vos clients sont des particuliers, vous devez l’exprimer en TTC. Le montant de votre TJM dépendra de nombreux éléments. Ainsi, pour le fixer, nous vous invitons à prendre en compte vos charges sociales et vos dépenses professionnelles. Il est également nécessaire de considérer le nombre de jours travaillés et les heures non facturables. Enfin, nous vous conseillons vivement de prévoir une marge de négociation !

Vous avez la moindre interrogation au sujet du taux journalier moyen des travailleurs en freelance ? Laissez-nous un petit message, nous serions plus qu’heureux de vous éclairer ! 💡

FAQ

Comment négocier son TJM ?

Certaines entreprises, notamment les plus grosses, seront particulièrement enclines à négocier vos TJM. Pour ce faire, nous vous invitons à bien prévoir une marge de manœuvre entre le tarif que vous affichez et celui que vous souhaitez réellement toucher. Aussi, nous vous invitons à bien fixer un prix plancher, sous lequel vous ne pourrez pas accepter d’offre.

Quelle activité gagne le plus en freelance ?

Les métiers de l’informatique sont généralement lucratifs. Nous retrouvons notamment les consultants, les experts en cybersécurité (avec des TJM pouvant aller jusqu’à 1 200€) ou encore les développeurs web (dont les TJM dépassent parfois les 500 ou même 600€). Les activités dans la communication peuvent également proposer des TJM particulièrement élevés. Les consultants marketing peuvent par exemple facturer jusqu’à 700 €, la journée de travail.

J’effectue mes missions via une entreprise de portage salarial, comment déterminer mon TJM ?

Si vous travaillez en freelance via une société de portage salarial, vous êtes en réalité salarié. Ainsi, nous vous invitons dans un premier temps à déterminer le niveau de charges sociales prélevées sur votre salaire tous les mois. Vous devrez également prendre en compte les frais prélevés par la société de portage salarial. Enfin, nous vous invitons à bien considérer les autres critères mentionnés plus haut dans l’article 😉

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Julie Pay Vargas

Julie est rédactrice de contenu chez Indy. Spécialiste des entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés, elle partage toutes ses connaissances afin de rendre la comptabilité accessible à tous !