Lancez-vous ! Indy vous offre la création de votre entreprise : prendre rendez-vous

Comment bien choisir son AGA ?

Les AGA étaient des acteurs incontournables de la comptabilité des professions libérales, mais il n’y a plus d’avantages fiscales à y adhérer. Pourquoi alors adhérer à une AGA ? Quelle AGA choisir ? Voici des explications claires et utiles pour répondre à toutes vos questions.

Comment bien choisir son AGA ?

Sommaire

  1. Qu’est-ce qu’une AGA ?
  2. Pourquoi adhérer à une Association de Gestion Agréée ?
  3. Quelle AGA choisir ?
  4. Comment adhérer à une AGA ?

Cet article a été initialement diffusé sur le groupe Facebook Compta Pour Les Professions Libérales, réseau d'entraide des praticiens libéraux dans leur comptabilité.

Abonnez-vous à la newsletter Indy

Qu’est-ce qu’une AGA ?

Une AGA est une Association de Gestion Agréée qui s’adresse aux professions libérales soumises au régime BNC. Ses principales missions sont d’aider les professionnels dans leur comptabilité, de les assister dans les démarches administratives et de vérifier leurs déclarations fiscales. Le Bulletin Officiel des Finances Publiques définit les AGA comme suit :

«Les associations agréées des professions libérales ont été créées par l’article 64 de la loi n° 76-1232 du 29 décembre 1976 de finances pour 1977 codifié sous les articles 1649 quater F et suivants du CGI.
Ces associations destinées aux membres des professions libérales ont pour but de développer l’usage de la comptabilité, de fournir une assistance en matière de gestion et de faciliter l’accomplissement des obligations administratives et fiscales de leurs adhérents.»

Pourquoi adhérer à une Association de Gestion Agréée ?

Si vous avez des doutes et des questions concernant votre comptabilité, vos démarches administratives ou votre régime fiscal, votre AGA pourra vous renseigner. Étant agréée par l’administration fiscale, elle bénéficie d’un lien direct avec l’inspection des impôts et saura vous répondre avec précision. Les membres d’une Association de Gestion Agréée ont également accès à des newsletters informatives et des programmes de formation dont vous pourrez bénéficier si vous y adhérez. Un avantage non négligeable pour ceux qui, comme nos utilisateurs, décident de faire leur comptabilité eux-mêmes et ne souhaitent pas faire appel à un expert-comptable. Retrouvez nos conseils pour résilier votre expert-comptable.

Le rôle de l'AGA pour les professionnels libéraux

Autre avantage : certaines AGA réalisent et vous transmettent un dossier de gestion qui analyse la santé économique et financière de votre entreprise. Cela vous permettra de savoir où vous en êtes niveau comptabilité. Un autre plus pour tous ceux qui ne sont pas très doués avec les chiffres et qui préfèrent concentrer leur énergie sur leur cœur de métier plutôt que de passer du temps à tenter d’analyser des données que les AGA maîtrisent bien mieux. Cela vous permettra par exemple de voir ce que vous avez à corriger dans vos dépenses pour mieux gérer votre entreprise, et ainsi optimiser votre bénéfice pour qu’un maximum du revenu de votre activité vous revienne.

La réduction d’impôt pour frais de comptabilité

De plus, les adhérents sous le seuil des 77 700 € de recettes qui optent pour une déclaration 2035 au réel bénéficient d’un réduction d’impôt à hauteur des deux tiers de leurs frais de comptabilité. Sont pris en charge à la fois les frais d’adhésion à l’AGA, les frais de fournitures de bureau dédiées à la comptabilité, ou encore l’abonnement à un logiciel de comptabilité comme Indy. Le salaire du conjoint peut également être déduit selon des conditions spécifiques à voir auprès de votre AGA.

Cette mesure sera peut-être plus concrète avec un exemple. Nelly est infirmière libérale et est devenue membre d’une AGA IDEL pour 250 €. Elle a également souscrit un abonnement à Indy qui lui revient à 26,40 € par mois TTC. En outre, elle a dépensé l’année dernière 50 € en fournitures de bureau pour sa comptabilité. Elle bénéficiera donc d’une réduction d’impôt de 577,90 € pour toutes ces dépenses engagées, sous réserve qu’elle soit sous le seuil des 77 700 € de recettes. Et ce qu’elle adhère à une association de gestion agréée pour infirmier libéral ou toute autre AGA.

Lors des trois premiers mois de leur adhésion, les nouveaux adhérents peuvent être dispensés de pénalités s’ils déclarent d’eux-mêmes des erreurs ou omissions dans leurs déclarations fiscales des années précédentes. Ce droit est cependant soumis à des conditions très strictes qui peuvent vous être détaillées par votre future AGA.

La fin de la majoration pour non adhésion à une AGA

Le projet de loi de finances 2021 a progressivement mis fin à la majoration AGA qui faisait pourtant les affaires des Associations de Gestion Agréée. En effet, jusqu’à 2023, ne pas adhérer à une AGA entraînait une majoration de l’impôt. Ce n’est aujourd’hui plus le cas, et beaucoup de professionnels se passent désormais d’AGA pour n’utiliser que leur logiciel de comptabilité préféré.

Échéancier suppression majoration AGA

Quelle AGA choisir ?

Le choix de son AGA n’est pas évident car il en existe plus de 150 en France. L’AGA ne doit pas être confondue avec le CGA, le Centre de Gestion Agréé, qui s’adresse aux indépendants soumis au régime BIC, et qui sera inutile pour un professionnel libéral. Vous trouverez également des OMGA, des Organisations Mixtes de Gestion Agréées, qui sont à la fois des AGA et des CGA. Ces organisations peuvent donc tout à fait convenir lorsque vous cherchez à savoir quelle AGA choisir.

La proximité avec le lieu de résidence n’est pas une obligation. Certaines associations peuvent proposer des rendez-vous, mais de manière générale toutes les démarches se font par Internet. Pour information, les micro-BNC n’ont aucun avantage fiscal lié à l’adhésion à une AGA et beaucoup s’en passent donc totalement. Si toutefois c’était un critère déterminant pour vous, consultez cette carte des AGA par régions proposée par l’UNASA.

Vous pouvez choisir une AGA proche de votre profession, mais ce n’est pas une obligation. Une AGA de kiné fera tout aussi bien le travail qu’une AGA de médecin, quelle que soit votre activité. Cependant si vous avez des questions spécifiques à votre profession, une AGA spécialisée sera peut-être mieux renseignée sur vos besoins particuliers. Un dernier critère qui pourrait vous aider à vous décider est le prix. D’une dizaine d’euros à quelques centaines d’euros (entre 300 € et 400 € maximum), la différence n’est pas négligeable et les plus chères ne sont pas forcément les plus complètes.

Alors, quelle AGA choisir ? C’est à vous de trancher ! N’hésitez pas à vous renseigner sur leurs sites internet et à comparer les services proposés. Découvrez la liste des AGA sur notre site, toutes sont compatibles avec Indy !

Signature du document d'adhésion

Comment adhérer à une AGA ?

Une fois votre AGA choisie, rendez-vous sur son site Internet pour remplir une demande d’adhésion. Il suffit de télécharger un bulletin, de le compléter et de l’envoyer, avec toutes les pièces justificatives demandées, à l’adresse de votre AGA. Le règlement de l’adhésion peut se faire directement sur Internet ou par chèque à envoyer avec votre bulletin, selon les associations.

Vous voilà prêt à choisir votre AGA ! Pour toutes questions, vous pouvez ajouter un commentaire ci-dessous et l’équipe d’Indy vous répondra rapidement ! N’hésitez pas également à échanger avec notre communauté sur notre groupe Facebook de comptabilité 🙂

Découvrez l'application tout-en-un des indépendants - Créer un compte
par Valentine Flehoc

Valentine est responsable du contenu chez Indy et la comptabilité n'a plus de secrets pour elle. Grâce à ses articles et ebooks informatifs, elle aide les entrepreneurs à mieux comprendre les aspects essentiels de la comptabilité.

43 commentaires
  1. Romain

    Pour un MK débutant en libéral en tant qu’assignat, il vaut mieux se mettre sous le régime micro-BNC du coup ?
    Si oui, je n’ai donc pas besoin de souscrire à une AGA si j’ai bien compris ?

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Romain,
      Cela dépend : si c’est votre titulaire qui encaisse vos consultations et vous reverse une part, alors oui le régime micro est intéressant pour vous. Dans ce cas vous n’avez pas besoin d’AGA. A l’inverse, si vous encaissez et que vous lui reversez une redevance de collaboration, alors la plupart du temps le régime réel est plus intéressant.

  2. Aurelie

    Bonjour! si j’utilise votre logiciel et j’adhère à l’AGA. Dois je obligatoirement prendre un comptable pour la validation des comptes en fin d’année? si non, comment cela se passe t il?

    merci pour votre réponse.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Aurélie,
      Avec Georges et une AGA vous n’avez pas besoin d’un comptable en supplément. La validation des comptes n’a aucune légitimité juridique, je vous invite à lire notre article à ce sujet. Avec notre logiciel, nous envoyons votre liasse fiscale à votre AGA qui la vérifie et l’envoie ensuite à l’administration fiscale. 🙂

  3. Lucille PEDEN

    Bonjour,
    J’ai débuté mon activité libéral en juillet 2020 (2 mois en tant que remplaçante) puis actuellement en collaboration.
    Mes recettes seront bien inférieures à 70 000 euros. Je n’ai peu de frais personnels hors les frais kilométriques de ma voiture.
    Dois-je faire ma déclaration aux frais réels ou en micro-bnc?
    Dois-je également m’inscrire dans une AGA?
    merci par avance de votre réponse.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Lucille,
      Si vous n’avez que peu de frais professionnels (moins de 34% de votre CA), alors le régime micro-BNC est intéressant pour vous. Vous n’avez pas besoin de vous inscrire à une AGA en étant en micro-BNC.

  4. fl

    Bonjour,

    j’ai commencé mes remplacements ce mois ci, je serais donc automatiquement au régime micro BNC la premiere année c’est ça? pas besoin d’AGA du coup si j’ai bien compris pour cette premiere année?
    Merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Oui en effet, vous êtes automatiquement au régime micro-BNC la première et la deuxième année d’exercice, et vous n’avez pas besoin d’AGA pour le moment.

  5. Axelle Capezzone

    Bonjour, je suis profession libérale en auto entrepeneur depuis 2 ans avec les accre. Cependant cette année, je me suis installée à mon compte et mes charges ainsi que mon CA ont donc augmenté, j’en arrive donc à 56% de charges et souhaiterai donc passer en BNC. Cela est il possible pour 2021? une AGA peut elle me faire ce changement ?

    Merci d’avance

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Axelle,
      Voici un article spécifique sur le changement auto-entrepreneur vers entreprise individuelle.
      Vous pouvez vous rapprocher d’une AGA pour éviter la majoration de 25%, et choisir un logiciel de comptabilité pour vos déclarations comme Georges, le robot comptable. Vous pouvez le tester gratuitement pendant 15 jours !

  6. julie cazenave

    Bonjour, j’ai fais une cessation d’activité au 31 decembre 2019 pour partir (j’ai travaillé pendant 15 ans en Regime BNC). Malheureusement avec le covid, j’ai du rentrer et je dois me réinscrire à nouveau pour reprendre temporairement mon activité. Je vais faire des remplacements exclusivement entre le mois d’aout et decembre. Dois je prendre une AGA ou non? Je ne comprends toujours pas le régime micro BNB (pourrais je en bénéficier? )
    Merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Julie,
      Comme vous devrez ouvrir une nouvelle entreprise, vous serez au régime micro-BNC pendant les deux premières années. L’AGA ne sera pas obligatoire, mais elle peut vous apporter beaucoup de conseils, c’est à vous de décider. Pour le régime micro-BNC, je vous conseille notre article : https://www.indy.fr/blog/regime-micro-bnc/

  7. Jules

    Bonjour
    J’étais en micro BNC en 2018 (déclaration en 2019) et en micro BNC aussi en 2019 (déclaration en 2020).
    2018 fut ma 1er année d’exercice j’étais bien en dessous du plafond
    En 2019 (2eme année d’exercice donc) j’ai dépassé le plafond mais micro BNC possible donc.
    Pour l’année 2020 je serai sans doute en déclaration contrôlé (donc sur la déclaration 2021 du coup).
    A quel moment je dois prendre une Aga dans ce contexte ? Avec quel date limite ?

    Merci pour vos réponses

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Jules,
      Vous devez adhérer avant le 1er janvier 2021 pour la déclaration de l’année prochaine.

  8. Marie

    Bonjour,
    en 2019 j’ai eu beaucoup de charges ( plus de 34% ). J’hésite donc à déclarer mes revenus au réél avec le regime BNC ( j’étais en micro). Ces charges importantes sont exceptionnelles, ce ne serat pas le cas cette année. Pourrais-je repasser en microBNC? Dois je adhérer à une AGA?
    Merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Marie,
      Pour votre année 2019, vous pouvez en effet déclarer au régime réel, mais il est trop tard pour adhérer à une AGA, et vous aurez donc la majoration. Vous pourrez toujours repasser en micro-BNC l’année prochaine, voici les démarches : https://www.indy.fr/blog/comment-changer-regime-fiscal-bnc/

  9. derradj djenette

    bonjour,
    je débute mon activité d’infirmière liberale remplaçante depuis le 26/02/2020. Je suis sous le régime micro bnc car je suis également salariée au final je fais mi temps salariée et mi temps liberale avec un chiffre d’affaire pas très élevé ( env 370 euros par jour) .
    Ma question est la suivante: dois-je vraiment m’inscrire à une AGA au vue de ma situation ou puis-je faire sans? Et si je souscris tout de même quels seraient mes avantages à le faire?
    merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Si vous êtes au micro-BNC, l’AGA n’a pas forcément un grand intérêt pour vous. Elle peut vous aider dans le remplissage de vos déclarations et vous donnez des conseils pour votre activité, mais elle n’est pas obligatoire.

  10. Loïs Vachon

    Bonjour,
    J’ai débuté une activité libérale en régime de déclaration contrôlée le 6 janvier 2020 et je vais devoir adhérer à une AGA. C’est mon premier travail et je ne paye donc pas d’impôts cette année, les premiers seront en 2021. Y a t’il donc un intérêt à être inscrit dès cette année 2020 ou vaut-il mieux que j’attende l’an prochain ?
    Merci d’avance

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Loïs,
      Il est fortement conseillé d’adhérer à une AGA en début d’activité, surtout si vous êtes en déclaration contrôlée. Les conseillers pourront vous aider toute l’année et répondre à vos questions comptables, pour que tout se passe sans encombre lors de votre déclaration l’année prochaine. Pour éviter la majoration de 25% en 2021, pensez à adhérer avant le 1er janvier 2021.

      1. Loïs Vachon

        Merci pour votre aide

  11. Cochet Violaine

    Bonjour, Je suis infirmière remplaçante depuis Juillet 2019 dans différents cabinets. Comment je sais si je suis en micro-BNC, et est-il nécessaire d’adhérer à une AGA dans mon cas? Merci pour votre réponse.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Violaine,
      Pour votre première année d’exercice, vous êtes automatiquement au régime micro-BNC, et vous n’avez donc pas besoin d’adhérer à une AGA. Voici un article pour vous éclairer : https://www.indy.fr/blog/regime-micro-bnc-premiere-annee-dexercice/

  12. Antoine

    Bonjour Valentine,
    Je ne trouve pas très clair le moment où l’on doit adhérer à une AGA pour éviter la majoration de 25%.
    Parfois je lis « lorsque vous dépassez le plafond des 70000e vous devez adhérer à une AGA » et je lis aussi « la majoration ne s’applique pas au microBNC ».

    Mon cas est le suivant :
    – Recette 2018 65000e
    – Recette 2019 100000e

    Je vais donc encore déclarer mes revenus 2020 en micro BNC (car N-2 < 70000e) mais aurai je dû adhérer à une AGA avant le 1er janvier 2020 ? Avant le 1 mai 2020 ?

    Merci pour tout !

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Antoine,
      Tant que vous êtes en micro-BNC, la majoration ne s’applique pas. Lorsque vous passerez au régime réel, après deux années au dessus de 70 000 euros (72 500 euros à partir de 2020), vous devrez adhérer à une AGA pour éviter la majoration.

  13. virginie

    Bonjour,
    je suis passée du régime micro BNC au régime de la déclaration contrôlée ce mois-ci pour ma déclaration de 2019. Il est donc trop tard pour adhérer à une AGA, mais est-ce important vu que je ne suis pas imposable? la majoration de 25% ne devrait pas avoir de conséquance du coup?
    Est-ce que cela impact le chiffre d’affaire retenu par exemple pour le calcul de la cotisation URSSAF et la retraite?
    Merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Virginie,
      Cette majoration ne touche que le bénéfice imposable à l’impôt sur le revenu, et non le CA utilisé pour le calcul des cotisations. Vérifiez bien qu’avec la majoration, vous restez bien non imposable. Dans ce cas, il n’y aura pas de conséquence pour vous.

  14. camille

    Bonjour
    je suis passé cette année du régime micro au régime contrôlé et Georges s’occupe de ma comptabilité. tout va bien jusque là.
    En cette fin d’année je me viens de m’apercevoir que je n’avais pas adhérer à une AGA.
    Est ce trop tard pour ma prochaine déclaration 2035 ?
    vais je donc subir une majoration de 25% de la part des impôts ?
    Que me conseillez vous ?
    Je vous remercie

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Camille,
      Si vous étiez auparavant au régime micro-BNC, vous avez jusqu’au 1er janvier 2020 pour adhérer à une AGA et éviter la majoration de 25%. Il n’est donc pas trop tard, vous avez encore une dizaine de jours pour adhérer !

  15. Anthony

    Bonjour,
    j’ai débuté mon activité de médecin remplaçant en libéral au 02 septembre. Est-ce que mon plafond micro-BNC sera de 70000 euros ou ce plafond sera-t-il proratisé sur les seules 4 mois d’activités (remplacement à raison de 2 jours et demi par semaine)?
    Et si je dépasse le plafond, donc que je déclare en BNC, y-a-t-il un intérêt à adhérer à une AGA par rapport au micro-BNC?
    Cordialement,

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Anthony,
      Comme il s’agit de votre première année d’activité, vous pouvez bénéficier d’office du régime micro-BNC, et cela pendant deux ans, même si vous dépassez les 70 000 € de revenus. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article dédié : https://www.indy.fr/blog/regime-micro-bnc-premiere-annee-dexercice/
      Sinon, en effet, votre première année est proratisée. Si vous déclarez en BNC, vous devez adhérer à une AGA pour éviter une majoration de 25% de votre bénéfice imposable. L’AGA vous également de bon conseil pour vous aider dans le début de votre activité.

  16. Nadia

    Bonjour,
    Retraitée d’une profession salariée, je suis inscrite au barreau depuis le 20 mars 2019. Mes charges dépasseront mon revenu brut en 2019. Je suis au régime micro-BNC. N’aurais-je pas intérêt à opter pour la déclaration contrôlée et à m’inscrire à une AGA pour que les pertes de mon activité indépendante en 2019 viennent en déduction de mon revenu fiscal ?
    Merci de votre réponse,
    Cordialement
    Nadia.

    1. Léa Tomasi

      Bonjour,

      Si l’ensemble de vos charges dépassent 34% de vos recettes, alors il devient plus intéressant de réaliser une déclaration 2035 au régime de la déclaration contrôlée. Dans le cadre de la période d’essai gratuite, Georges vous permet d’obtenir quasiment instantanément une estimation de vos charges de votre exercice passé. Vous pouvez ainsi évaluer s’il est préférable de déclarer au micro BNC ou en déclaration 2035 selon que vous dépassez ou non les 34% de charges. Vous pourrez ensuite prendre les dispositions nécessaires, comme souscrire une AGA en complément d’un logiciel de comptabilité, par exemple 😉
      Si vous souhaitez essayer Georges, c’est par ici : https://www.indy.fr/

      Je vous souhaite une douce journée.
      Bien à vous,
      Léa

  17. Colin DEVINANT

    Bonjour,
    Dans quelle catégorie dois-je classer la cotisation annuelle à une AGA si je suis à la déclaration contrôlée ?
    Merci.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Colin,
      Vous devez classer votre cotisation AGA dans « Cotisation professionnelle », ce qui correspond à la ligne 21 « Honoraires ne constituant pas des rétrocessions » dans votre 2035.

  18. FROIDUROT

    Bonjour,
    je suis jeune diplomée, j’ai débuté un remplacement en libéral en Novembre 2018. Je commence (seulement…) à me pencher sur la question de la déclaration des revenus etc. J’ai entendu parler de l’AGA, j’ai lu toutes explications sur le blog.
    Si j’ai bien compris, généralement c’est après une installation définitive que l’adhésion à l’AG se fait. Mais, dans mon cas, en tant que remplcaçante, dois-je quand même penser à y adhérer ? aurais-je la majoration de 25% si je ne le fait pas ? est-ce utile pour moi en tant que remplaçante sachant que mon contrat se termine fin Aout et qu’ensuite je pense privilégier mon activité salariée que j’exerce actuellement en parallèle ?
    merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      La majoration de 25% dépend de votre régime fiscal. En effet, elle ne s’applique qu’aux professionnels au régime réel de la déclaration contrôlée 2035. Si vous êtes en micro-BNC, cela ne vous concerne pas et vous pouvez tout à fait vous passer d’AGA. Si vous êtes salariée par la suite, il n’est en effet pas indispensable pour vous d’adhérer à une AGA et de payer une cotisation à l’année.

      1. Jules Legaré

        Bonjour, je rebondis sur votre réponse que je ne trouve pas très claire : si on est kiné remplaçant, aura t’on les 25% majoration ?
        Merci bien.
        (ps : je pense m’inscrire à une AGA mais étant déjà fin décembre 2019 j’ai peur d’être un peu tard pour éviter ces fameux 25% …)

        1. Valentine Fléhoc

          Bonjour Jules,
          Vous avez les 25% de majoration si vous déclarez via une déclaration 2035 sans adhérer à une AGA, y compris en tant que remplaçant. Si vous êtes en micro-BNC en revanche, vous n’avez pas cette majoration. Si vous étiez en micro-BNC et que vous avez dépassé le plafond cette année, vous avez jusqu’au 1 janvier 2020 pour adhérer à une AGA et éviter la majoration.

          1. Jules Legaré

            merci 🙂

  19. lemort

    Adhérer à une aga n’est pas obligatoire, alors pourquoi ces 25%. es ce pour nous ‘inciter’!! à adhérer, c’est contradictoire et difficilement acceptable

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Adhérer à une AGA n’est en effet pas obligatoire, mais encouragé par cette majoration de 25%. Les AGA ont pour rôle de vérifier la comptabilité de leurs adhérents avant de l’envoyer à l’administration fiscale. Il y a donc beaucoup moins d’erreurs et c’est un travail en moins pour cette dernière.

Laisser un commentaire

Prêt pour la vraie indépendance ?

Comme 90 000 indépendants, gérez, pilotez et déclarez vous-mêmes.

Sans engagement - Sans carte bleue