← Retour aux articles
← Retour aux articles
51 commentaires
  1. Anyssia

    Bonjour,
    Est il possible de déclarer cette année en réel alors que j’étais en micro BNC l’année dernière ?
    Fallait-il le dire avant ou puis je le faire sans déclaration préalable ?
    Car il me semble que j’ai payé mon AGA pour un micro BNC …

    Merci beaucoup

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Anyssa,
      Oui vous pouvez déposer une déclaration 2035 avant le 5 mai pour passer au régime réel (pour les revenus de l’année 2020 donc) sans faire de courrier préalable. Attention : cela est valable si vous étiez en micro-BNC et non si vous aviez le statut d’auto-entrepreneur. Dans ce deuxième cas, il faut en effet prévenir en avance.

  2. Maxime de Fooz

    Bonjour,

    en tant que kiné libéral remplacant (la rétrocession n’étant pas reprise dans le CA),
    est-il la plupart du temps plus intéressant de rester en Micro-BNC ?

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Maxime,
      En tant que remplaçant, si vous êtes directement payé par le kiné titulaire qui prélève donc au passage la rétrocession, il est en effet plus intéressant dans la majorité des cas d’être en micro-BNC. Attention cependant : si vous encaissez à la place de votre titulaire et que vous lui reversez une part de votre revenu comme redevance de collaboration, cette part n’est pas déductible en micro-BNC, il est donc plus intéressant d’être au réel.

  3. Maxime de Fooz

    Bonjour

    Les impôts payés ne rentrent pas en considération dans les 34% ?

    Les impôts payés ne sont pas considérées commes des charges ? (et donc pas de déduction possible de notre brut avec ceux-ci?)

    Merci pour la qualité de vos services et réponses ! J’adore

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Maxime,
      Non les impôts ne sont pas des charges déductibles et ne rentrent pas en considération dans le forfait de 34% pour charges du régime micro-BNC.
      Aucun déduction n’est possible.

  4. Jessica 4183

    Bonjour j’avais une double activité une salariée et une complémentaire. Il s’est avéré que j’ai été au chômage fin 2018 et j’ai donc développé mon activité secondaire. Ai je des démarches ( retraite , sécurité sociale etc) à faire car je n’aurais plus que mon activité secondaire comme revenus ? J’avais opté pour le versement libératoire est ce que c’est judicieux d’y rester ?
    Merci d’avance

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Jessica,
      Vous pouvez continuer avec votre statut de micro-entrepreneur, en déclarant bien chaque mois vos revenus pour les cotisations sociales et le versement libératoire.
      Il est judicieux d’y rester tant que vous ne dépassez pas les 72 500€, car vous bénéficiez du très avantageux régime micro-social.

  5. Fanny

    je suis kiné remplaçante libérale dans plusieurs cabinets,
    Mon chiffre d’affaire correspond aux versements de mes titulaires (cad 80% des honoraires) ou faut-il que je prenne en compte la somme sans retrocession appliqué (que je ne perçois pas du coup) ?

    1. Valentine Flehoc

      Bonjour Fanny,
      Je comprends que vos titulaires encaissent les honoraires et vous en versent 80%, c’est bien ça ?
      Dans ce cas, votre chiffre d’affaires est celui que vous percevez réellement, donc 80% des honoraires. 🙂

  6. gabriel bouan

    bonjour ,
    je suis collaborateur libéral dans un cabinet,
    mon chiffre d’affaire correspond à mon chiffre avant ou après rétrocession ?
    cdlmt

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Gabriel,
      Si vous êtes collaborateur, il s’agit de votre CA avant rétrocession. Il est souvent plus avantageux pour les collaborateurs d’être au régime réel. 🙂

  7. Fred trey

    Bonjour,
    Je loue un local commercial 12 000 euros TTC en bail saisonnier.
    Je réalise environ 30 000 euros de CA.
    Pouvez vous me dire quel est le règime le plus approprié vu ma situation ?
    Cordialement
    Fred trey

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Fred,
      Je ne peux hélas pas vous aider sans connaître votre situation exacte. Quel est votre profession ? Avez vous d’autres charges fixes et variables (véhicule, cotisations, matériel en cours d’amortissement…) ? Avez-vous un contrat de collaboration ? En dehors de votre bail saisonnier, combien payez-vous vos locaux si vous en avez ?

  8. BARTHELEMY

    Bonjour,

    Je suis cogérante majoritaire d’une SARL qui ne me permet pas de me rémunérer pour l’instant. Je souhaite donc créer une BNC mais j’hésite entre le réel et le micro. Je suis un peu perdu avec toutes les explications et termes que je ne maitrise absolument pas, pouvez-vous m’aider ?
    Le réel me permettrais, si j’ai bien compris de déduire les frais tels que : voiture, Urssaf, CFE et RCPro…le restant servirai de basee pour les impôts sur le revenu, c’est bien ça ?
    Dans le régime micro, tous ces frais devrait être englober dans les 34% d’abattement pour que cela vaille la peine de prendre cette option ?
    Par ailleurs j’aimerai ne pas être assujetti à la TVA, puis-je choisir ou non ?
    Sachant que le CA mensuel ne dépasserai pas 1000 euros (avec certains mois à 300euros). Que me conseilleriez-vous ?

    Merci infiniment pour vos réponses

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      C’est exactement ça, au régime réel, vous pouvez déduire tous les frais de votre entreprise de votre chiffre d’affaires, pour obtenir votre bénéfice qui servira de base pour le calcul de l’impôt. Au régime micro-BNC, tous ces frais sont englobés dans un abattement forfaitaire de 34%. Pour qu’il soit rentable pour vous, il faut que vos frais soient donc inférieurs ou égales à 34% de votre CA.
      Pour ne pas être assujetti à la TVA, il vous faut avoir un revenu annuel inférieur à 34 400€ et choisir la franchise en base de TVA.
      Dans votre cas, il s’agit d’une petite activité. Si vous n’avez pas d’énormes charges, le micro-BNC s’applique très bien.

      1. BARTHE

        Bonjour,

        Merci pour cette réponse. Je me demande tout de même si les charges sociales URSSAF, la CFE et la RCPro qui sont le minimum à prendre en compte dans les charges ne dépassent pas déjà les 34% sachant le peu de chiffre d’affaires que mon activité va faire. Non ? J’ai l’impression au contraire que plus le CA est bas, plus il est intéressant de partir sur du réel, est-ce que je me trompe ?

        Par ailleurs, suis-je obligée de payer les charges sociales pour la BNC sachant que je les paie déjà sur la SARL ?

        Merci pour votre aide,

        1. Valentine Fléhoc

          Bonjour,
          Généralement, les cotisations Urssaf et retraite représentent environ 24% du CA d’un professionnel en BNC. Ensuite cela dépend des montants de votre CFE et de votre RCPro. Si votre CA est très bas, il se peut en effet que les charges soient conséquentes et qu’ils soient plus intéressant d’être au réel. Attention cependant, les obligations comptables sont plus importantes, même pour une toute petite activité.
          Concernant les charges sociales de vos deux entreprises, à partir du moment où il s’agit de deux entreprises distinctes (ici une SARL et une EI), vous êtes redevables des cotisations pour les deux activités.

  9. Gilles REZARD

    Bonjour, je suis en micro, l’an dernier j’ai déclaré 38 306 € de CA.
    Il me semble que la franchise TVA ne va plus s’appliquer mais j’aimerai savoir comment cela se passe.
    Il est possible que cette année je dépasse également, bien que ce ne soit pas certain.
    Merci beaucoup de vos conseils sur les démarches à entreprendre.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Gilles,
      Vous trouverez toutes les informations dans cet article dédié : https://www.indy.fr/blog/comment-declarer-tva/
      La partie qui vous concerne est le régime réel simplifié. Vous devrez donc remplir une déclaration CA12 l’année prochaine.

  10. Romain

    bonjour, y a-t-il d’autres démarches pour passer au réel en plus d’avoir une compta et une déclaration spécifique ?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Romain,
      Je vous invite à lire cet article sur le changement de régime fiscal : https://www.indy.fr/blog/comment-changer-regime-fiscal-bnc/
      Soit le passage est automatique (lorsque vous dépassez le plafond du régime micro), soit il est de votre choix. Dans les deux cas, vous devez simplement déposer votre 2035 avant la date butoir.

  11. Thom

    Bonjour,
    J’aurais besoin d’une précision sur le plafond du régime micro-BNC, à propos de la subtilité des « 2 ans de suite ». Je suis actuellement en micro-BNC mais vais certainement dépasser cette année 2020 le plafond de 72500€. Cela entraîne-t-il directement un passage à la déclaration contrôlée pour l’année 2020? Ou alors faut-il une deuxième année au dessus du plafond de 72500€ pour se trouver dans l’obligation de passer a une déclaration contrôlée?
    En clair: la déclaration en micro BNC est avantageuse pour moi car j’ai peu de charges. Pourrais-je en bénéficier pour ma déclaration de l’année 2020 malgré un dépassement du plafond cette année? ( et y a-t-il une limite a ce dépassement?)
    Et pourrais-je en bénéficier pour ma déclaration 2021 si je repasse sous le plafond de 72500€?
    Pour extrapoler, et pour que ça soit parfaitement clair dans mon esprit, est-il possible de dépasser une année sur deux le plafond et de déclarer chaque année en micro BNC, étant donné que le texte précise qu’il faut « deux années de suite au dessus du plafond » pour se retrouvé obligé d’établir une déclaration contrôlée?

    1. Thibault Butin

      Bonjour,
      Pour pouvoir bénéficier du régime micro-BNC, vous ne devez pas avoir dépassé le seuil de 72500€ de chiffre d’affaires pour les années N-1 et N-2. Par exemple : 40000€ en N-1 et 50000€ en N-2.

      Aussi, vous pouvez bénéficier d’office de ce régime si vous êtes dans vos deux premières années d’exercice.

      Par exemple, pour une première année d’exercice en 2018, vous pourrez choisir le régime-micro BNC pour l’imposition de vos revenus 2018 et 2019. Si vous dépassez les 72 500 euros de chiffre d’affaires sur ces deux années, vous passerez au régime réel pour l’imposition de vos revenus 2020. En revanche, tant que vous restez sous le plafond, vous continuerez de bénéficier des avantages du micro-BNC.

      Enfin, pour les années suivantes, si en N-2, vous êtes en dessous du seuil et en N-1, au-dessus, vous pourrez tout de même bénéficier du régime micro : un dépassement de cette limite sur l’une des deux années est autorisé si il s’agit de votre premier dépassement.

      Concrètement, dans votre cas, vous pourrez en bénéficier pour 2020 si vous respectez cette condition. Si ce n’est pas le premier dépassement, vous devrez attendre que N-2 et N-1 soient en dessous du seuil avant de bénéficier à nouveau du régime micro-BNC.

      Si vous avez un doute sur le régime qui vous est le plus avantageux, votre AGA pourra vous apporter un conseil personnalisé.

      Excellente journée à vous !

  12. Manigold

    Bonjour,
    J’ai une activité occasionnelle complementaire de mon activité principale dont je suis salarié.
    Je suis en bnc avec un cc d’environ 1000€, presque rien!
    La cipav me demande de cotiser le mini pour une retraite complémentaire soit 1392€.
    Puis je demander une exonération?
    Merci

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      La double affiliation au régime de retraite est obligatoire, vous devez cotiser pour vos deux activités (salariée et indépendante).
      Voici un lien vers le site de l’Urssaf : https://www.urssaf.fr/portail/home/independant/je-cree-mon-entreprise/ma-protection-sociale-obligatoir/le-cumul-de-mon-activite-liberal/activite-liberale-et-activite-sa.html

  13. Ch. Aurélie

    Bonjour, je suis agent commercial en immobilier depuis plus de 8 ans, en EIRL, et en régime réel depuis ma création. J’ai réduit mon activité depuis 2018, puis-je demander à passer en régime micro BNC ?
    Quelles sont les démarches ? En vous remerciant par avance. Aurélie

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Aurélie,
      Vous pouvez demander à passer au régime micro-BNC si votre CA annuel ne dépasse pas 72 500€ HT en 2020. Vous devez envoyer un courrier à votre SIE, normalement avant le 1er février. Voici un article avec plus de détails : https://www.indy.fr/blog/comment-changer-regime-fiscal-bnc/

  14. Jean Michel

    Cet article concerne t-il aussi les artistes-auteurs référencés à l’AGESSA.? l’abattement de 34 % en micro BNC est il valable pour notre catégorie professionnelle ?

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Jean-Michel,
      Oui les artistes-auteurs référencés à l’AGESSA peuvent tout à fait bénéficier du régime micro-BNC et des 34% d’abattement.

  15. Reux Antoine

    Bonjour, je suis déclaré comme artiste-auteur à l’ursaaf (initialement MDA). J’écris des histoires, je les illustre, mais je m’ auto-édite depuis ce mois (livre, posters, cartes postales). On me dit qu’avec mon siret à la MDA je n’ai pas le droit de vendre des impressions de mon propre travail créatif… ? Est-ce vrai ? On me dit aussi que en micro BNC je pourrais en fait le faire avec une adjonction de BIC à mon Siret et vendre mes livres, posters, etc. pour un max de CA de 72000€. Ce qui rejoint un peu ce que je lis dans votre article. Savez vous de quoi il retourne ? J’ai eu un rdv avec un avocat et un expert comptable à la CCI de Nantes cette semaine, ils ne savent pas. J’ai essayé d’appeler l’ursaaf du limousin 6 fois aujourd’hui impossible de les avoir. Merci d’avance.

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Antoine,
      En effet, les activités commerciales ne sont pas admises par la MDA. Vous pouvez faire une adjonction d’activité, nous avons rédigé récemment un article sur le sujet : https://www.indy.fr/blog/adjonction-activite-definition-modalites/

  16. Pascale toffoli

    Bonjour,
    Ces 2 régimes conviennent ils pour la location saisonnière non professionnelle en meublé ? Merci pour votre aide

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Pascale,
      Non ces deux régimes ne conviennent pas pour de la LMNP. Je vous invite à lire cet article du site des impôts : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/les-regimes-dimposition

  17. Elodie Jeandel

    Bonjour, à partir de juillet je travaille en tant qu’orthoptiste en collaboration. Je ne sais pas quel régime choisir… étant donné que je dois une rétrocession de 30% à ma collaboratrice (pour le matériel, le loyer, et le logiciel). Les charges que j’aurai sont mes frais kilométriques (50km/j), l’URSSAF, la Carpimko
    Merci pour votre réponse
    Cordialement,
    EJ

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Elodie,
      Si vous avez une rétrocession de 30% de votre CA à faire à votre collaboratrice, le régime micro-BNC n’est pas intéressant pour vous. En effet l’abattement forfaitaire est de 34%, il faudrait donc que toutes vos autres charges représentent seulement 4% de votre CA, ce qui est tout simplement impossible. Il est plus intéressant de partir sur le régime de la déclaration contrôlée 2035. Vous pouvez tester gratuitement notre robot comptable Georges pour automatiser votre comptabilité et le remplissage de votre 2035. 🙂

    2. Mev

      bonjour
      Pouvez vous m’en dire plus sur le choix de prélèvement liberatoire des impôts ?
      J’ai coché cette option. Tant que je suis sous les 72000 j’y ai droit ? Ou il faut un maximum de CA toléré ? Car c’est très avantageux !
      Merci

      1. Valentine Fléhoc

        Bonjour,
        Cette option est réservée aux micro-entrepreneurs dont le revenu fiscal de référence n’excède pas un certain montant. Vous trouverez toutes les informations juste ici : https://www.impots.gouv.fr/portail/professionnel/le-versement-liberatoire

  18. Axelle Durocher

    Bonjour , je suis médecin remplaçant non installé depuis 2017. Pour la première fois en 2019 mes revenus dépassent le seuil du micro BNC :
    – lors de ma déclaration en 2020 pour mes revenus de 2019 : suis je encore en micro bnc ? et l’année d’après ?
    – dois- je adhérer cette année à une AGA ?
    Merci
    Bien respectueusement

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour Axelle,
      Vous pouvez restez en micro-BNC cette année : vous devez dépasser le montant deux années de suite pour ne plus être éligible. Pour votre déclaration 2020, vous n’avez rien à faire. L’année prochaine par contre, faites attention. Si en 2020 vous dépassez encore le plafond, vous devrez passer au régime de la déclaration contrôlée. Surveillez donc vos revenus, et si vous dépassez, adhérez rapidement à une AGA.

    2. FM2

      Vous devez dépassé le seuil deux années consécutives pour être au régime réel 😉 si vous avez des questions contacter l’Arapl Normandie Seine 😉 organisme mixte de gestion agréé qui vous permet d’éviter la majoration d’imposition de 25% mais surtout d’être accompagné par un comptable en complément de votre logiciel comptable 😉

  19. Clara Bourdin

    Bonjour, je suis kinesitherapeute depuis 2019. J’ai effectué 5,5 mois d’assistanat en 2019. Pour savoir si je suis éligible a une micro BNC dois-je ramener mon CA sur 12 mois pour voir si je ne depasse pas les 70 000 euros de seuil ou non ? Ou au contraire comme dit dans l’article, peu importe mon chiffre d’affaire, je suis automatiquement eligible a la declaration en micro BNC car mes revenus sont inconnus les 2 années précédentes ?

    1. Jean pierre

      Bonjour, vous pouvez être au micro bnc peu importe le montant de vos recettes puisque c’est votre premier exercice. Mais en tant qu’assistante ou collaboratrice ca peut ne pas être avantageux puisque la redevance que vous versez représente déjà un pourcentage important de vos recettes. Donc à voir si ces redevances et vos autres frais réels (frais voiture, urssaf, carpimko, tel, rcp…) ne représentent pas plus de 34% de vos recettes, auquel cas le régime réel serait plus avantageux que le regime micro-BNC dans lequel vous devrez déclarer vos recettes brutes.

    2. Valentine Fléhoc

      Bonjour Clara,
      Comme c’est votre première année d’exercice, vous êtes automatiquement au régime micro-BNC, vous n’avez même pas besoin de calculer de pro-rata.

  20. Mercier Jean-Charles

    non, je ne suis pas d’accord avec votre réponse. Le forfait de dépenses de 34 % comprennent toutes les charges y compris les cotisations sociales personnelles, CSG déductible et CFE.

    1. Valentine Fléhoc

      En effet, nous sommes allés un peu vite. Les cotisations sociales sont considérées comme des charges et entre dans l’abattement de 34% des mciro-BNC.

  21. Legay vassilissa

    Bonjour,

    Pour calculer si nos charges font plus ou moins de 34% de notre CA, faut il prendre en compte toutes nos charges c’est à dire dépenses pour l’exercice de l’acitivité, mais aussi cotisations sociales, taxe et impôts (CFE, CSG, etc)? Merci pour votre retour

    1. Valentine Fléhoc

      Bonjour,
      Les taxes et les impôts sont en plus des 34% pour charges professionnels. Les cotisations sociales en font partie.

      1. Bargibant Caroline

        Bonjour,
        Est-ce que le remboursement de frais kilométriques par la société pour laquelle on travaille en indépendant rentre dans les revenus à déclarer quand on est en micro bnc?

        1. Valentine Fléhoc

          Bonjour,
          En effet, toutes les rémunérations que vous touchez font partie de votre chiffre d’affaires.

  22. Céline MARIE

    Bonjour, il ne faut pas oublier la TVA à payer. Cela concerne aussi les mcroentrepreneur qui depasse le seul du chiffre d’affaires de la franchise en base. Pour les prestations de services le seul est de : Au 1er janvier N si vos chiffres d’affaires N-1 et N-2 ont excédé chacun 33 200€ (sans dépasser 35 200€).
    La TVA est calculé dès le 1er jour du mois de dépassement si au cours d’une année civile e 35 200€, sans que vous puissiez déduire la TVA sur vos achats.
    Le seuil est différent pour les Avocats, artistes auteurs et les DOM.

Laisser un commentaire